Forum Clubic

Commentaires : La Commission européenne propose des règles pour encadrer l'intelligence artificielle

Margrethe Vestager, Vice-présidente exécutive pour une Europe adaptée à l’ère du numérique, et Thierry Breton, commissaire chargé du marché intérieur, ont présenté un plan de réglementation de l’IA en Europe.

IA, robotique… Bientôt, on se dira qu’il sera temps d’implanter les 3 lois dans le coeur de nos programmes…

1 J'aime

S’ils y avaient pensé chez Cyberdyne, Terminator n’aurait pas existé ; franchement dans le doute, mieux vaut l’implémenter ;D

2 J'aime

Internet européen? Inexistant. Géant du numérique européen? Inexistant. Technologie pour des infrastructures de communications européennes indépendante? Zéro. Programme d’IA pour devenir leader mondial dans l’avenir? point mort. Réglementations et bureaucratie tatillonne ? Numéro 1 mondial!!! youpi vive l’Europe…

« La Commission européenne propose des règles pour encadrer des programmes informatiques ».

Seul les « gouvernements » (bref les multinationales) pourront continuer de ficher la population et ils décideront à qui vendre ses informations. Bien évidemment les compagnies pharmaceutiques, en autre, sont très intéressées pas toutes ces données que les ordinateurs « Intelligents » lui donneront. Et tout ça pour le bien-être de la population…
Que c’est merveilleux « l’intelligence » artificielle et tout le monde comprends ce que sait…

Coût de cette « commission » : Un milliard d’euros au minimum.
Non, les « gouvernements » n’ont pas d’argent pour la Santé et de toute manière la population « active » sans contrefout.

Il faut vraiment être des plus intelligents pour parler « d’intelligence artificielle » lorsque l’on sait qu’il est impossible, car trop complexe pour les cerveaux humains, de définir exactement ce que c’est.

Les humains adorent croire, grâce encore une fois à la propagande médiatique – seul source « d’information » pour 99% des gens – que les fameux tests de « quotients intellectuels » (QI) représentent l’intelligence. Or ce test ne mesure que des connaissances et une certaine logique pour des cas bien définis. Les QI ne « mesurent » qu’une partie de la brillance des gens et c’est très limité.

Mais bon, ceux qui dirigent aiment les chiffres, surtout lorsque cela les favorise…
Les humains comprennent maintenant l’intelligence et en voici la preuve :

if (currMark === aiMark) {
let bestScore = -Infinity;
for (let i = 0; i < allTestPlayInfos.length; i++) {
if (allTestPlayInfos[i].score > bestScore) {
bestScore = allTestPlayInfos[i].score;
bestTestPlay = i;
}
}
} else {
let bestScore = Infinity;
for (let i = 0; i < allTestPlayInfos.length; i++) {
if (allTestPlayInfos[i].score < bestScore) {
bestScore = allTestPlayInfos[i].score;
bestTestPlay = i;
}
}

Impressionnant.

Hum.
1 + 1 = 2
Merde je viens de découvrir une machine d’intelligence artificielle… Que je suis intelligent…

Je suis assez d’accord avec toi dans l’ensemble mais n’empêche que la réglementation est la première étape logique pour intégrer l’IA, il vaut mieux ça que l’inverse.

En vrai ça se discute. Je ne dis pas que ton point de vue n’est pas valable, ne serait-ce que par la peur que peut engendrer le développement tjrs plus incroyable des IA ( A mettre en parallèle avec les tentatives de maitrise de ce qu’on appelle l’ordinateur quantique, qui à termes pourrait engendrer une explosion des capacités d’IA ) . Mais à titre personnel, il y a deux choses qui me chagrine:

  • D’abord j’ai tendance à penser que la bureaucratie et les règlementations freine la recherche et bride l’imagination des scientifiques.
  • Ensuite, je pense ( mais encore une fois ce n’est que mon point de vue personnel ) que l’on met là « la charrue avant les bœufs » . Occupons nous d’abord de se donner les moyens politiques et financier de développer un vrai pôle européen de l’innovation, de donner un terreau fertile où l’intelligence de nos chercheurs ( et ils sont nombreux ) pourra s’épanouir et seulement après, dans un second temps, mettre en place une règlementation pour l’utilisation des innovations que l’on aura produits.

Non parce que c’est bien de vouloir être vertueux, mais les américains et les chinois ne vont pas nous attendre et déjà que nous avons accumulé un retard de fou dans bien des domaines de pointes, ce retard risque de se creuser encore plus avec des conséquences économiques, d’emploi et surtout de dépendance envers des puissances étrangères grave.