Forum Clubic

Commentaires : La comète 2I/Borisov serait l'objet spatial le plus "pur" jamais observé

C’est ce que tendent à montrer deux études. Le passage de la comète interstellaire 2I/Borisov dans notre Système Solaire a notamment permis d’en savoir plus sur sa nature, grâce à l’étude de sa chevelure. On apprend entre autres qu’elle n’aurait jamais rencontré d’autre étoile que la nôtre depuis le début de son (long) voyage…

Ah les comètes ! C’est à causes d’elle que je me suis mis à l’astronomie ! Gamin on ne se rend pas compte à quelle point cette passion va vous ruiner en optique et vous geler les miches !! :wink:

9 J'aime

Dommage qu’on ne puisse pas connaître l’origine de ce caillou et depuis quand il existe.

Eh oui… Les comètes sont parmi les plus belles sources de vocation d’astronomes amateurs. Dans mon cas, Jupiter mis à part, ce fut Kohoutek début janvier 1974 (observée aux jumelles lors de ma première visite dans un club un soir par -6°, le club avait été ouvert aux visiteurs pour l’occasion), j’avais 14 ans, mais mon plus beau souvenir d’ado fut la comète West en mars 1976, observée plusieurs matins de suite en pleine campagne au nord de Tours (je faisais alors partie intégrante du club de Gino Farroni à Tours), dont une nuit mémorable par… -17° à 4 heures du matin ! Elle était tellement gigantesque dans le ciel que lorsqu’elle se levait au-dessus de l’horizon est un de nos débutants du club avait cru que c’était un projecteur de piste de la base aérienne de Tours (située à quelques kilomètres) qui était dirigé vers le ciel ! Et lentement en une heure et demie on a vu cette draperie immense s’élever dans le ciel, montant jusqu’à un bon tiers du ciel au-dessus de l’horizon est jusqu’à ce qu’apparaisse enfin le point brillant du noyau au-dessus de l’horizon. Je suis persuadé qu’elle aurait pu couvrir une bien plus grande hauteur encore si vers 5h30-6h00 on n’avait pas commencé à être gênés par les premières lueurs de l’aube.

3 J'aime

Mince alors, je n’étais pas encore né !