Forum Clubic

Commentaires : L’ancien directeur technique de Netflix condamné pour avoir reçu des dessous de table

Condamné pour un large système de rétrocommissions qui aurait rapporté plus d’un demi-millions de dollars.

1 J'aime

Il risque 130 ans de prison et 2,5 millards d’amendes ?

Nos amis américains sont Toujours dans la mesure et la nuance avec leur système de cumul de peines.

Pour l’aider à payer il pourra vendre les droits de son histoire à Amazon, qu’ils en fassent une série :grinning:

1 J'aime

Il porte le nom d’un célèbre journaliste grolandais à la moralité aussi douteuse qu’il est attachant. Moi, je me serais méfié :smiley:

4 J'aime

qu’il croupisse au trou car il n’a ce qu’il mérite

1 J'aime

Netflix va en faire une série ?

1 J'aime

Ce ne sera pas un record…
Le 29 juin 2009 , le tribunal de New York condamne Bernard Madoff à 150 ans de prison ferme.

c est sur que pour un Français c est démesuré .

1 J'aime

C’est parce qu’aux US on juge par rapport à la valeur de l’entreprise lésée ou responsable. Là c’est Netflix alors ça monte très haut.
C’est pour ça que, par exemple, quand une personne est brûlée par un café trop chaud au McDo, elle peut obtenir une somme démesurée en dédommagement. Il y a même des gens qui s’en sont fait une spécialité et sont devenus riches. On peut en penser ce qu’on veut, mais c’est comme ça là-bas !

C’est un homme d’affaires.

Du coup il aura tout le loisir de regarde Cobra Kail :stuck_out_tongue:

Michael Kail ? Il avait bossé pour C.A.N.A.L. international avant non ?

1 J'aime

Je crois que tu inventes ton propre droit imaginaire. Ce dont il est inculpé, ce sont des crimes fédéraux et les peines minimales et maximales sont dans les textes de lois, rien à voir avec l’entreprise lésée ou une brûlure de café chez Mac Donald.

Si tu veux les lois exacte, suffit de lire le compte rendu officiel.

Précisons sur cette affaire (parce qu’il y a plusieurs LU à son sujet) que la mamy avait été brûlée au 2nd degré et handicapée par la brûlure, qu’elle demandait seulement que McDo participe pour 20 000$ dans ses frais médicaux, et que suite aux refus de l’entreprise c’est parti en procès et que c’est le jury qui a jouté 2,9M$ punitifs aux frais médiaux.

Les débats montrent que McDonald’s servait sciemment le café à une température comprise entre 82 °C et 88 °C, c’est-à-dire une température où il n’est pas consommable, afin que le café reste chaud le temps que ses clients arrivent à leur bureau. À cette température, un liquide cause des brûlures au deuxième et troisième degrés en deux à sept secondes. Néanmoins, rien n’indique à l’utilisateur que le liquide est à une température dangereuse.

C’est vrai, mais pour revenir à l’article, les Etats-Unis ne pratiquent pas la confusion des peines et n’ont pas de maximum légal (en France c’est une période de sûreté de 30 ans en cas de perpétuité incompressible). C’est ce qui donne ces peines ridicules de plusieurs centaines d’années d’emprisonnement.
Un exemple de ce que ça peut donner :
Turquie: à quoi sert une peine de 1900 années de prison ?