Forum Clubic

Commentaires : Je veux désorbiter mon satellite!

Le saviez-vous ? Avant d’envoyer un missile dessus
, il y a plusieurs solutions pour éviter que votre satellite ne traine trop longtemps et ne se transforme en un encombrant débris sur orbite
. Petit tour d’horizon pour se rappeler les bonnes pratiques et ne pas se poser les bonnes questions trop tard.

4 J'aime

Zut, si cet article avait été publié une semaine plus tôt, les Russes seraient peut-être tombés dessus :thinking::joy:

10 J'aime

Le business de l’espace n’a pas fini de se développer. Combien de temps avant que ce ne crée un service de récupération de satellites au fin de recyclage.

1 J'aime

« mais en plus ils ne rentreront pas plus vite se désintégrer dans l’atmosphère… »

C’est incomplet, cela dépend de la trajectoire de débris et donc de l’angle de collision pour être plus précis.

Je ne suis pas expert mais envoyer une fusée pour récupérer un satellite aura toujours un coût environnemental bien plus important que de laisser celui-ci se consumer en faisant une entrée atmosphérique et ce, quelque soit le satellite.

Il est toujours bon de dépeindre les Russes comme des gros méchants… Évidemment, ce n’est pas fait directement dans cet article, mais on sent le sous-entendu… alors que pourtant toutes les grandes puissances comme les USAs dévelopent aussi des armes anti-sattelites.

Certes, mais il y a une différence entre développer un système et le tester en conditions réelles.

Je ne suis pas anti russes mais il faut bien reconnaitre que dans ce cas précis ils ont fait une connerie.

1 J'aime

Repeat after me:
SA-TEL-LIT-E

BRIAN is in the kitchen.

Postulat de départ: les russes sont cons.

Donnée 1: les russes savaient bien que faire exploser un truc avec un missile allait faire plein de débris.
Donnée 2: ils l’ont quand même fait.
Donnée 3: ils savaient bien que ça n’allait pas rester inaperçu.
Donnée 4: ils l’ont quand même fait.

Resultat 1: ils voulaient montrer leur puissance à tout le monde.
Resultat 2: ils peuvent recommencer quand ils veulent, sur n’importe quel truc là haut.

Conclusion 1: les russes ne sont donc pas cons, et le postulat de départ est invalidé.
Conclusion 2: ils ont sciemment mis en danger la station ISS ainsi que les vies des personnes s’y trouvant.

Apres, ne me demandez pas pourquoi ils ont fait cela, ce sont les russes, et je suis pas russe.

Je vois que tu suis bien ce que les médias disent

Ce n’est qu’une hypothèse d’école, bien sur, mais je pensais plutôt à des récupérations groupées de plusieurs satellites en une fois et à un recyclage à but commercial plutôt qu’environnemental.

Le problème reste le même, pour qu’une structure soit suffisante pour assurer la sauvegarde d’un ou plusieurs satellite, il lui faudrait un bon bouclier thermique et d’excellents parachutes.
Il lui faudrait également une quantité considérable de carburant pour aller d’un satellite à un autre sans heurter violemment celui-ci ainsi que pour permettre une entrée atmosphérique au bon endroit et éviter que les satellites si durement récupérés ne finissent leur course dans l’océan ou sur une grande ville.
Tout ça pour récupérer un materiel obsolète qui sera sûrement difficile à recycler car pas conçu pour que ce soit facile.
Non, vraiment, même si l’idée est séduisante j’ai du mal à croire que ça puisse être un jour rentable pour qui que ce soit.

Sauf que si sa continue à ce rythme Le spectre du syndrome de Kessler va imposer un nettoyage.
Ça sera quand même moins coûteux que de voir les milliards de dollars en orbite tomber en rade les uns après les autres au gré des collisions avec des débris ingérables.

Faire du nettoyage n’implique pas d’essayer de récupérer le matériel pour recyclage, il « suffit » d’envoyer un appareil chargé de ralentir les satellites pour les désorbiter afin qu’ils retombent et crament dans l’atmosphère.
Le problème reste le coût mais on pourrait créer un fond alimenté par une sorte de taxe sur tous les futurs lancements qui dépendrait de la taille et du nombre de satellites lancés voir même de l’orbite sur laquelle ils sont lancés, un lancement de satellites Starlink en orbite basse posera sûrement plus de problème sur le long terme que le lancement du Télescope James Webb positionné au point de Lagrange L2 par exemple.

Merci pour cet article intéressant Éric !
Comme toujours les non spécialistes comme moi y apprennent des choses, c’est clair et bien écrit.
C’est pour des articles comme ça que l’on aime le nouveau Clubic !

2 J'aime

Ah bah j’en discutais avec Elon hier au resto, il cherchait une soluce ! Cool je vais lui passer votre article

Merci :stuck_out_tongue:

2 J'aime