Forum Clubic

Commentaires : iOS et vie privée : Apple refuse déjà certaines mise à jour d'applications sur son App Store

Les applications qui ne respectent pas les nouvelles règle de l’App Store en matière de vie privée ne peuvent plus soumettre de mises à jour.

3 J'aime

Sont notamment visées les applications qui exploitent des kits de développement logiciel (SDK) qui les aident à pister les utilisateurs et à récupérer des informations telles que le modèle de smartphone utilisé, l’adresse IP, le temps passé sur une application…

Les développeurs n’ont désormais plus la possibilité d’accéder à des informations comme le CPU du mobile, le niveau de batterie, le statut de charge ou encore la mémoire disponible.

Ca parle d’IP puis en fait ça empêche l’accès aux infos hardware, tellement déterminant pour le pistage/profilage utilisateur…

Wouhaou, quel victoire pour la vie privé que les devs ne sachent plus quel processeur apple est sur le téléphone de la « victime »!

Sérieusement ils font pitié chez la pomme avec leur gesticulations pour masquer leur aspiration personnelle des données personnelles des utilisateurs!

En fait ce qui les emmerde avec ce SDK, c’est qu’il est tout le contraire de leur écosystème et de leur propre SDK de tracking, open-source, me dit le petit ver à l’intérieur de la pomme!

2 J'aime

Et si on on interdisait carrément toute collecte de données ?

Est ce que un dev quelconque aimerait qu’on vienne surveiller ses faits et gestes de tout les jours ?

C’est tout le modèle économique qui est à revoir et il faudrait légiférer de manière plus stricte et sévère sur le sujet !

1 J'aime

Ouais mais données c’est le synonyme de dollars, alors difficile de le mettre à l’index…

Les hypocrites…

Drogue aussi est synonyme de dollars alors… pourtant on lutte à fond et sévèrement contre le trafic de drogue

C’est ce que disaient les peaux rouges à propos des visages pâles ! Ouep !

Lucky Luke

1 J'aime

Au contraire, je trouve ça très bien qu’Apple tente de se battre pour notre vie privée contrairement à Google et Android qui sont les plus gros pompeurs de données privées qu’on ait jamais vus (avec Facebook sans doute).
L’app store et bien plus propre que le play store qui est miné d’appli malveillantes.
Les téléphones Android upload des gigas de données en trop dont on se doute bien du but.
Apple n’est surement pas tout blanc mais ils ont fait du respect de la vie privée des utilisateurs un cheval de bataille et je trouve ça respectable.

1 J'aime

L’alcool et le tabac sont pourtant bien monopolisés, et taxés, par tous les états non?
Sans parler des psychotropes légaux dont 30% des français sont des consommateurs réguliers (voir plus en cette période de pandémie).

Ah dit donc… bcp de rageurs ici… comme d’habitude…
A quoi on les reconnait ? Ils déversent leurs déjections contre des bonnes idées (et oui…) sans raison apparente… et bien sur sans jamais rien proposer de mieux !
Même si c’est une multinationale, elle a le droit d’avoir de bonne idées de temps en temps !

3 J'aime

Quand ils font rien c’est des méchants pilleurs de vie privée. Et quand ils font des choses c’est des hypocrites.

Prends toi un tel Android et sois heureuse.

Bien essayé mais aucun rapport…

Un développeur aimerait surtout pouvoir vivre de son travail, ce qui est devenu difficile avec les boutiques d’applications où les clones à bas coût pullulent et lorsqu’aucun autre canal de distribution n’est possible.
Pouvoir gagner de l’argent en proposant une application pas trop chère ou même gratuite, mais en collectant certaines données était une solution sur iOS, et Apple a généreusement laissé faire depuis 2008, car ça l’arrangeait bien d’avoir un maximum d’applications sur sa plate-forme. Aujourd’hui que le marché est mature et qu’aucun développeur ne peut se passer d’iOS, elle impose de plus en plus les règles qui l’arrangent elle pour pouvoir se présenter en chevalier blanc de la protection de la vie privée et vendre des iPhone avec cet argument. Et les développeurs ? Tant pis pour eux. :persevere:

2 J'aime

C’est bien là le problème :

Alcool, tabac et chez certains pays la drogue, rapportent des sous à l’état.
Mais en même temps : alcool tue etc… tabac tue la drogue tue etc…

On se donne bonne conscience en lançant des campagnes de prévention etc… en sanctionnant etc… mais on laisse quand même un peu les futurs morts se tuer.

Idem pour nos données personnelles, ça rapporte à l’état, on se soulage la conscience en faisant des RPGD et autres… mais on laisse les futurs esclaves se faire dépouiller de leurs vies.

Alors moi j’aimerais qu’on impose un seuil maximal et qu’il y ait des tests d’alcoolémie sur toutes les apps histoires de voir ce qu’elles collectent en détails, toutes les apps. Gratuites comme payantes !

Je suis conscient que les devs doivent pouvoir vivre de leurs apps. Mais il faudrait qu’ils (bien entendu je ne met pas tous les devs dans le même sac) aient conscience du problème et qu’ils fassent quelque chose .

Ne pas laisser l’initiative à Apple en créant par exemple une association de devs et un label « apps qui respect la vie privée et ne collectant le strict minimum en spécifiant exactement et précisément ce qui est collecté… »

Ou alors passer au modèle payant avec un prix raisonnable.

Quand on cherche en dehors de Clubic, on voit que ce SDK faisait plus que cela. Il cherchait à créer un profil publicitaire sans respecter les règles.

Je peux comprendre le problème et le récrimination contre Apple, mais penser qu’avoir d’autres canaux de distribution serait la solution me paraît faux. La seule solution est la pression sur Apple pour qu’ils valorisent la qualité.

Que, malheureusement, personne ne veut payer. Il ne faut pas se leurrer : si le modèle commercial dont on parle a eu autant de succès, c’est qu’il arrangeait tout le monde. Apple y compris, qui a poussé les développeurs à sacrifier les prix de leurs applications en leur faisait miroiter qu’ils pourraient vendre plus de copies, ce qui n’était de loin pas vrai dans bien des cas.
Aujourd’hui les développeurs sont pris en otage par la Pomme qui a une main-mise totale sur l’éco-système iOS.

Je ne sais pas, mais ce dont je suis sûr c’est que le contrôle total qu’Apple exerce sur sa boutique n’est en tout cas pas au bénéfice des développeurs.
Aujourd’hui ils ne peuvent se passer ni le l’App Store ni du Play Store, et c’est clairement un problème.

Ben si cela concerne aussi le Play Store, alors ce n’est pas un problème d’exclusivité de distribution puisqu’on peut très bien faire de la distribution en direct sans le PlayStore.