Forum Clubic

Commentaires : Intel : pour Pat Gelsinger, P.-D.G. du groupe, les pénuries dureront encore quelques années (page 2)

Les complotistes anti-Intel sont de sortis, les commentaires volent pas haut pour certains :neutral_face:

(@RemiBouvet : petite typo : « Un monde de plus en plus numérisée » => numérisé")

Déjà dire que le capitalisme serait le souci, c’est se trompe d’adversaire.

Il suffit de jouer au Monopoly ou tout autre jeu basé sur le principe du marché pour comprendre ce que génère ce système. Le jeu se termine toujours par un joueur qui devient tout puissant et tous les autres sont ruinés.

Et c’est exactement ce qu’on observe dans le monde réel avec tous les désordres qui en découlent, comme les profondes inégalités qui se creusent à tous les niveaux, que ce soit entre pays ou entre les classes sociales. Avec de nombreuses guerres dans l’histoire qui en sont directement la conséquence.

L’erreur du monde, a été de croire que parce que le communisme était une erreur, que le capitalisme « pur et dur » était la solution. C’est juste une autre utopie dangereuse…

Plus d’autonmies pour les pays ? A quels niveaux ? Un système avec plus d’acteurs, moins de concentration ? En fait, à lire, c’est interessant, ça ferait penser qu’on vivrait dans une espèce d’entité homogene qui serait arbitré par quelqu’un qui permettrait une évolution du monde d’un commun accord.

Pour la notion d « entre soi », rappelons qu’aujourd’hui, quelques multinationales ont un immense pouvoir sur le monde. Et ces quelques multinationales sont dirigées par une poignée d’hommes.

Mais cela va bien plus loin : un pays ne peut pas disposer d’une indépendance politique et économique si elle ne dispose pas d’un minimum de capacité de production, au moins pour l’essentiel.

Par exemple, si demain les USA ou la Chine décident de stopper toute exportation de semi conducteurs vers la France, notre pays retourne instantanément au moyen age.

La mondialisation n’est pas juste un fait du capitalisme, mais une conséquence des évolutions technologiques. L’entre soi n’est pas une solution, le partage sans concession non plus.

Pourtant, le système du logiciel libre à prouvé qu’on pouvait produire de la très haute technologie avec un système basé sur le partage au lieu d’être basé sur l’appropriation et l’exclusion.

Par le passé, la France avait atteint un excellent niveau technologique tout en gardant une distance raisonnable avec la mondialisation. Le Général de Gaulle se méfiait de la mondialisation et du grand capitalisme.

Enfin, il suffit de constater ce que l’ouverture à la mondialisation à produit chez nous : la désindustrialisation, la perte d’indépendance politique, la ruine et une baisse de niveau de vie qu’il est facile de mesurer pour ceux qui ont un certain age.

Mais je sais qu’on ne convaincra jamais les tenants du capitalisme qui adoptent toujours le même discours qu’on peut répéter encore et encore et qui revient à peu près à dire que si la maison brûle, c’est qu’on a pas jeté assez d’essence dessus.

Dans ce système, on répétera toujours aux pauvres qu’ils doivent leur triste sort au fait qu’ils ne travailleraient pas assez.

N’importe quel systeme, le principal probleme c’est de mettre tout le monde d’accord. Hors les ressources étant limité, ça va etre difficile de mettre tout le monde d’accord.

Pourquoi vouloir mettre tout le monde d’accord ? Commençons par faire ce qu’il faut chez nous. Et nouons des alliances avec d’autres pays indépendants qui veulent partager les coûts de développement des technologies et mettre en commun le savoir.

Par le passé, la France à fait de belles choses de cette manière que les plus grandes puissances nous enviaient.

Quand on voit qu’il faut au moins 2 ans pour créer une nouvelle FAB et qu’elle produise, c’est assez normal que la pénurie dure coté capacité de fabrication.
On peut se poser la question sur les anticipations qui n’ont pas été très bonnes.

Il faut se demander pourquoi le système productif n’est pas à même de fournir une marge de production supplémentaire en cas de besoin.

Si encore c’était un cas isolé, mais rappelons que dans ce système mondialisé, les pénuries se multiplient, jusque sur des médicaments qualifiés d’essentiels dont on aurait jamais manqué il y a 30 ou 40 ans.

Je vais pas prendre le temps de répondre à ton pavé (Dont j’aurais beaucoup à dire, mais pas le temps). Je dirais simplement que j’ai quand meme l’impression que tu mélanges pas mal de choses là.
Cela étant dit, je suis au moins d’accord sur la fin de ton argumentaire. A la france de se débrouiller et de lier des alliances avec des pays qui partagent des interets avec nous (Donc hors cadre strict de l’UE)