Forum Clubic

Commentaires : Highlander : Henry Cavill serait en discussions pour jouer dans le reboot par le réalisateur de John Wick

D’après le souvent bien informé Deadline, l’acteur Henry Cavill pourrait décrocher un des rôles principaux du reboot de film Highlander réalisé par Chad Stahelski, et évoqué depuis de nombreuses années maintenant.

Je ne suis pas fan des reboot qui ne valent généralement pas les originaux, la nostalgie aidant.
Mais là, pour le coup, autant l’idée de Highlander était bonne, autant le jeu d’acteur de C. Lambert était déjà catastrophique à l’époque et le film a vraiment très mal vieilli.
Finalement, on peut espérer avoir quelque chose de plus moderne, plus dynamique et mieux joué :slight_smile:

4 J'aime

Le 1 était sympa, après Lambert cabotine beaucoup c’est clair… Par contre si il font un 2 par pitié ne reprenais pas 1% du scénario de l’original !!! C’était tellement wtf…

Rien que le sujet on retrouve les memoires de Queen Princes Of The Universe

1 J'aime

Je regardais la série dans mon jeune âge rien que pour le générique ^^
J’aimais bien la série, mais faut avouer que le niveau était celui d’une série B…

Il n’y a que le premier film qui était top… la BO aidant…

Je vois pas l’intérêt sans Christophe.

Cela va faire 10 ans que le cinéma ne pond que des reboot, remake, suite ou mise à la sauce woke de licence il n’y a plus une once de créativité, plus aucune histoire qui tienne la route sans effets spéciaux, en fait plus rien d’intéressant, et les séries suivent la même destiné, même si le nom change c’est quasiment toujours les mêmes thèmes ou alors des reboot ou de la woke série soûlante…

3 J'aime

Faudra rappeler Adrian Paul aussi alors C:

C’est quoi le problème avec la cuisine chinoise ? C’est pourtant vachement pratique, un wok.

2 J'aime

Cherches pas, c’est un mot à la mode accommodé à toutes les sauces…ha zut, on en revient à la cuisine. ane

1 J'aime

@Savysan message supprimé pour le motif message non constructif/hors-sujet.

Je vois pas l’intérêt sans Clancy Brown et Sean Connery non plus.

On a jamais su d’où venaient les immortels ni pourquoi ils devaient s’entretuer, ni depuis quand etc… j’ai ma théorie mais elle vaut ce qu’elle vaut et surtout pas une vrai réponse. Et non, je ne compte pas l’histoire débile au possible des extra-terrestres exilés sur terre comme une réponse.
Si les nouveaux films nous offrent ces réponses et de belles scènes d’action, ma foi, pourquoi pas. Mais par pitié, plus d’extra-terrestres.

2 J'aime

Donc on va nous pondre un film remake dans lequel on verra à nouveau des décapitations ?

@pecore

Dans le scénario d’origine, ce sont des humains qui ont un « don divin » et se battent pour survivre, ils vieillissent jusqu’à leur premier combat où ils décapitent un de leurs pairs…en fait, c’est comme si Dieu voulait tester la folie des hommes en leur donnant l’immortalité et voir ce qu’ils en feront , résultat ils s’entretuent pour un hypothétique prix, mais pas de quickening, ils sont fertiles… à la fin, nettement plus sombre, McLeod se rend compte de la supercherie, en ayant tué le Kurgan il ne se passe rien, juste un test divin, il tue sa compagne et s’en va seul dans la nuit…c’est un cycle éternel, d’autres immortels vont réapparaitre et se battre entre eux indéfiniment…le Kurgan était le vainqueur du dernier cycle, et cela l’a rendu fou de rester des siècles ainsi…en fait, il s’est battu pour se faire tuer car le suicide leur est impossible, Mc Leod va devenir un nouveau Kurgan…

2 J'aime

Ce scénariste était un sadique. J’aurai pu à la rigueur tout accepter de ce scénario sauf Mc Leod tuant sa compagne. Cela n’aurait eu aucun sens : on ne devient pas un monstre d’une seconde à l’autre, surtout si cela avait pris des siècles au Kurgan. Quant à l’origine divine des immortels, je l’avais soupçonnée déjà : le fait qu’ils n’aient ni parent ni enfant, l’interdit des combats en terre consacrée, l’immortalité. Pas une surprise donc.
Merci pour l’info sur le scénario original.

Dans Blade Runner aussi Rachel mourait, tuée par Deckard, avant que ne soit choisie une fin plus neutre, celle de l’ascenseur…mais ce n’était pas vraiment du sadisme, plutôt un travail de fin d’études, le film a été adapté plus tard…il ne devenait pas un monstre (et encore, Star Wars et la conversion éclair d’Anakin nous a appris qu’on pouvait devenir mauvais en un seul plan), mais la tuait en se rendant compte de ce qu’il allait vivre et elle aussi…le Kurgan (enfant martyrisé par son père), plusieurs siècles avant, en avait fait la triste expérience et désormais il se savait condamné à suivre son chemin…

1 J'aime

Justement, dans SW j’ai toujours trouvé que la conversion éclair d’Anakin était le vrai gros point faible du scénario. Même si l’évolution s’étalait sur deux films tout ce qu’on pouvait reprocher à Anakin c’est d’avoir brutalement vengé la mort de sa mère et de s’être marié sans en avoir le droit. Pas de quoi virer serial killer d’enfants (franchement).
Dans Bladerunner il y aurait eu une meilleur logique : le travail de Deckard était après tout de tuer les répliquants et si Rachel était de toutes façons à la fin de ses 5 ans de vie, cela pouvait, à la limite, être pris comme un acte de pitié.

ou alors il se rendait compte qu’il en était un, car le scénario se terminait par un « nous sommes tous programmés »…Ridley Scott ne s’est d’ailleurs jamais caché qu’il était (Deckard, dont le nom fait penser à notre Descartes « Je pense donc je suis »), dans son esprit, un répliquant.

Pour en revenir au Highlander, je trouve cela pas si mal, les immortels blasés par la vie et qui sont parfois « suicidaires par tiers » (dans le script d’origine, le Kurgan se battait contre un immortel asiatique qui « en avait marre » et se laisse tuer en refusant de reprendre son sabre)…si Dieu accorde le plus précieux des dons à des humains , sont-ils assez stupides pour se battre entre eux ? Réponse oui… :woozy_face:

Comme je l’ai dit, j’aurai pu accepter ce scénario, malgré son coté déprimant. Sauf le meurtre de Brenda qui aurait été inutilement brutal, gratuit et surtout incohérent par rapport à la personnalité « héroïque » du personnage principal pendant ses 400 ans d’existence, excusez du peu. Ou alors il aurait fallu modifier profondément le personnage et son parcours, en faire quelqu’un de déjà très aigri, au risque de le rendre antipathique aux spectateurs. Alors oui, là ça aurait pu marcher, mais est ce que le film aurait marché avec un tel protagoniste et un tel scénario, hum. :thinking: