Forum Clubic

Commentaires : HarmonyOS, ce serait déjà 134 000 apps et 4 millions de développeurs

Huawei confirme l’excellente santé de son HarmonyOS, qui compterait déjà dans ses rangs plus de 4 millions de développeurs.

2 J'aime

Quand on a prêt de 700 millions d’utilisateurs potentiels, et que les Chinois sont très patriotique, normal que ça progresse vite.

1 J'aime

Ils achètent local c’est tout !
Même s’ils achètent un iPhone , ils ne font que consommer des produits locaux :smiley:
En quoi c’est « Patriotique » ? on peu dire de meme pour nous quand on voit cette masse de Pubs Tv qui incitent à consommer localement.

Je serai curieux de voir si Huawei va réussir à séduire les développeurs et, surtout, si les géants technologiques américains tels que Facebook et Google pourront proposer leurs applications et services sur HarmonyOS. Est-ce que les restrictions décidées par le gouvernement des États-Unis les en empêchent ?

tu es loin du compte, si tu comptes TOUS les pays asiatique, la plupart sans animosité avec la Chine , ils sont plus de 4 milliards !!! et en 2019, les chinois etaient deja 1.4 milliards…

1 J'aime

130 000 applications : bref rien du tout (l’app store compte 2 millions d’applications).
Si on retire les applications de la marque, celles dédiées au marché chinois local et les jeux indépendants, combien en reste-t-il ?

Simplement que nous pauvres petits Français que nous sommes, il n’y a pas beaucoup voir quasiment plus de biens électroniques ou électroménager entièrement conçu et fabriqué en France. Mise à part peut-être dans le domaine de la haute-fidélité où on arrive à sauver les meubles.

2 J'aime

De ce que je comprends est que HarmonyOS est compatible avec les applications Android et basé sur Android 10 (Linux kernel) bien qu’ayant son propre microkernel. Tout cela devrait faciliter la prise en charge de ces applications tout en permettant à HarmonyOS de progressivement se différencier avec ses propres applications.

Mais cet OS restera peu utilisé en dehors de la Chine si Huawei ne parvient pas à faire des partenariats avec d’autres fabricants (chinois ou étrangers). Mais si Xiaomi et Realme/Oppo suivent, alors oui, il y a de bien meilleur chance d’étendre rapidement son influence et utilisation.

Trump voulait faire du protectionnisme et a forcé la main à Google (et donc à Huawei). Et comme très souvent, le protectionnisme se retourne contre lui-même. Le compétiteur trouve une voie alternative et rentre davantage en concurrence. Le perdant, ce n’est pas la Chine ou Huawei. Et on peut parier que Google n’est pas vraiment très content de la situation et des projections qui vont l’exclure peu à peu du marché asiatique.

Au final, 3 potentiels grands compétiteurs : Android, iOS et HarmonyOS. Mais la confrontation semble surtout se porter entre Android et HarmonyOS qui ciblent les mêmes audiences.

4 J'aime

Oui à mon avis c’est ça le coup de génie de Huawei. En ayant la compatibilité HamonyOS avec Android, ils peuvent laisser les utilisateurs transférer leurs données et applications sans trop de problèmes. Si le système HarmonyOS était incompatible, ce projet n’aurait pas beaucoup de chances de succès.

Il y en a qui critique que HarmonyOS basé sur du code d’Android… mais justement, c’est voulu pour garder la compatibilité.

1 J'aime

Pas mal de messages ont été supprimés, parce qu’hors sujet.
Le sujet concerne Harmony OS et non la géopolitique.

Merci d’avance.

P.S. : SI vous souhaitez traiter d’autres choses, je vous rappelle que la section EAPC du forum est là pour ça.

J ai utilisé Huawei depuis le p7,jusque le p30 pro…je fais actuellement un entracte avec un oppo de très bonne qualité,je suis de très près le cheminement de la nouvelle plate forme car j espère revenir chez Huawei

Merci d’arrêter avec le hors-sujet. jap

130000 apps android qui utilisent HMS plus que Google play services. Nuance.
Existe t il des apps « natives » ? Harmony os n’étant qu’un fork d’Android sur téléphone, il serait intéressant le creuser le sujet pour voir ce qu’il en est vraiment car pour le moment c’est très flous pour tout le monde

Si on se base sur la documentation

1/ Harmony os a un noyau hybride (ou multiples) : un noyau linux (qui n’est d’ailleurs pas lié à android, linux est un noyeau utilisé par plusieurs os, surtout les GNU comme ubuntu) et un microkernel et une autre partie censée héberger les pilotes futures (HDF)

  1. Donc déjà, juste sur ce premier point, on a un os différent
    3.Ensuite l’os en lui même étant open source reprend des briques open source dont l’AOSP afin de maintenir une compatibilité android.

  2. AOSP est lui même opensource et a repris du code existant auparavant opensource (notamment le kernel linux ainsi que d’autres piles logicielles) L’AOSP a un développement dirigé par google mais le code contient une contribution très large. Le modèle de développement AOSP est opensource, il est obligé de le redistribuer (sauf la partie propriétaire de google). C’est pareil pour harmonyOS, lui aussi opensource et qui distribue openharmony (équivalent de l’AOSP en quelquesorte)

Il ne faut donc pas appliquer à un raisonnement de logiciel normal (propriétaire) sur des projets opensource. Leurs codes sont développés avec les autres et sont disponibles à tous.

« Mais si Xiaomi et Realme/Oppo suivent, alors oui, il y a de bien meilleur chance d’étendre rapidement son influence et utilisation. »
C’est plus compliqué que cela, certaines applications américaines essentielles peuvent être lourdement pénalisantes.

Il y a un rapport de force sur les applications. Huawei soutiennent qwant, tomtom etc en Europe. Si harmony os parvient à faire un taux de pénétration suffisamment fort, en accompagnant des start up européennes ou chinoises sur ses marchés cibles alors
les gafam pourront prendre peut et réclamer la fin de l’interdiction (ou passer par voie juridique) pour pouvoir développer pour harmony et ne pas laisser émerger des concurrents. Les chinois peuvent aussi tendre la main de l’ouverture du marché local aux dev européens.

C’est un rapport de force. Huawei luttent sur les deux extrêmes, le blocus sur les semi-conducteurs et l’écosystème applicatif de leurs marchés internationaux. Ils s’en sortent à ce jour plutôt bien, ce qui montre la puissance de la high tech chinoise malgré sa vulnérabilité sur les semi conducteurs.

1 J'aime

Je ne compte que la Chine et uniquement ceux qui possèdent un smartphone. (Soit un peu plus de 700 millions). Ceux qui gagnent à peine quelques euros de salaire par mois, je doute qu’ils s’intéressent à ce que fait Huawei.

« tu es loin du compte, si tu comptes TOUS les pays asiatique, la plupart sans animosité avec la Chine , ils sont plus de 4 milliards !!! et en 2019, les chinois etaient deja 1.4 milliards… »
Tu peux déjà enlever le milliard d’indiens, le japon et la corée du sud, les trois principaux marchés quoi :smiley:

et encore… on a perdu cabasse , audax…

@dredre @Iceslash messages supprimés pour le motif messages non constructifs/hors-sujet.

Le sujet de l’article n’est pas, que je sache, l’histoire de la Chine. jap

L’inde n’achete rien a la Chine, ni le japon ni la corée du sud ???
Et meme si on enleve ces pays, la population atteind deja 3.5Milliards, soit la moitié du globe !!!

on parle de marché !!! tout le monde, a un moment donné, achete ou achetera un smartphone. Et comment sais tu qu’ils s’interessent pas a huawei, tu vis la bas ou alors tu penses savoir comme eux ?