Commentaires : Guerre des navigateurs : cette animation retrace l'évolution des 28 dernières années

C’est peut-être parce que les gens lui trouvent des défauts, non ?

1 « J'aime »

le monde devient superficiel (voir les influenceurs)
a force de dire " chrome est trés rapide " les gens le pense de plus en plus
Google fait tout pour ralentir ses produits sur Firefox

donc forcément

Les critiques contre Google Chrome me font gentiment sourire. Nul doute qu’il s’est en partie imposé du fait des initiatives du géant de la recherche pour le mettre en avant, mais la réalité est que c’est un navigateur avec beaucoup de qualités, et qui répond très bien aux besoins et du grand public et des développeurs Web.
Mozilla Firefox est devenu populaire il y a 15 ans grâce à ses atouts face à Internet Explorer, mais force est de constater que Google a fait du très bon travail et que le Panda Roux Renardisé n’a pas su rester suffisamment compétitif. Personnellement je le regrette car j’aime beaucoup la philosophie du produit, mais les personnes qui s’imaginent que Chrome a pris l’ascendant uniquement parce que Google le suggérait sur sa page d’accueil ou qu’il était inclus avec certaines applications se bercent de douces illusions.

1 « J'aime »

La source est un tweet dont la source est W3Schools pour la période récente.
Ils ont des stats globales et des OS mobiles (15% du total), mais pas par browser sur desktop ou mobile uniquement.

J’ai longtemps utilisé Opera du temps de Presto, mais quand ils sont passés du Côté Obscur, j’ai basculé sur Firefox, et je n’ai plus jamais changé.

Je reste sur une Dev Edition qui fonctionne super-bien, est au moins aussi rapide que Chrome sur la plupart des sites, parfois au prix de quelques optimisations, et je n’ai pas le sentiment d’être suivi à la trace comme avec cette cochonceté de Chrome…

dans ie il y avait une balise qui permettait de faire defiler le texte c etait la belle epoque

Depuis les gens se s sont littéralement fait laver le cerveau par Google.
Quand je dis aux jeunes (dont la moitié était parano sur le Covid, voire carrément anti vax) du bureau de désinstaller cette m*****, en leur expliquant que je ne comprenais pas comment ils pouvaient s’inventer autant d 'arguments débiles contre la vaccination tout en acceptant aussi bêtement les conditions d’usage des services Google…encore pire sur Gmail.

Bref, vraiment, les services lavage de cerveau (pardon…marketing) de Google et d’Apple on vraiment fait un travail FOR-MI-DABLE !!

Ah bon, Google leur a ouvert la boîte crânienne, a sorti leur cerveau et l’a lavé ? :thinking:

Pass besoin d’ouvrir la boite crânienne s’il n’y a qu’un seul neurone :stuck_out_tongue_winking_eye:

Attention quand même avec les stats de W3Schools qui sont profondément biaisées : elles se basent uniquement sur les visites du site W3Schoools.

Certes, c’est un site très visité, qui donne du coup un volume significatif pour des stats, mais c’est aussi un site très spécialisé, ciblant les développeurs web, donc un échantillon pas du tout représentatif de la population.

Il y a quelques années, j’hébergeais sur mon serveurs trois sites ciblant des publics très différents, l’un était le site d’une équipe de foot, un autre était dédié au sport auto, le 3ème était un blog technique principalement Web/Python/PHP/Linux. Les trois avaient des audiences comparables, de l’ordre de 2 à 5 000 visites/jour. Niveau navigateurs, les trois avaient des profils très différents.

Du fait qu’il ciblait plutôt des développeurs, le blog avait une part de Firefox bien plus élevée. Le site de sport auto était celui où elle était la plus faible, et avec un écart vraiment significatif (du genre 60% sur le blog, 30% sur le site auto…). Celui de l’équipe de foot était entre les deux, mais plus proche du site auto que du blog (je suppose que la différence avec le site auto venait du fait que c’était un site « local », donc avec une mauvaise représentativité géographique, je vois pas d’autres raisons pour expliquer qu’un site de foot ait une part Firefox significativement différente de celle d’un site de sport auto).

+1. On a d’ailleurs justement vu avec l’ascension de Firefox face à IE que les gens étaient bel et bien capables de choisir un navigateur plutôt que de juste s’en faire imposer un par une boîte puissante…

Mais il est quand même indéniable que la position dominante de Google sur la recherche, mais aussi sa capacité à payer pour faire « bundler » Chrome avec pas mal d’autres logiciels, a joué un rôle majeur dans le succès de Chrome.

En entreprise, dans le privé, c’est effectivement Chrome et Edge qui son principalement utilisés. Chrome à coup de marketing lors d’une recherche Google, et ailleurs, et Edge car installé et sélectionné comme navigateur web par défaut, je regrette que les utilisateurs n’aillent pas chercher plus loin.

Je regrette davantage que la commission européenne n’oblige pas (enfin) Microsoft, à intégrer un processus permettant de choisir son navigateur par défaut lors de l’installation ou l’initialisation de Windows.

Firefox est principalement utilisé dans les services informatiques, et en particulier dans l’administration publique, c’est là où il concentre le plus grand nombre d’utilisateurs.

Il n’est pas parfait, j’en conviens. Mais il s’est beaucoup amélioré au fil du temps, et à l’avantage d’être plus éthique que d’autres, même si ces derniers temps les orientations de la fondation Mozilla ne sont pas très éthiques pour certains.

Et il reste le dernier navigateur à utiliser son propre moteur de rendu, Gecko. Tous les autres utilisent Chromium.

Petite précision : Chromium n’est pas un moteur, c’est un navigateur complet. Le moteur de Chromium, c’est V8 pour le JS et Blink pour le rendu (fork de WebCore, qui est le composant rendu de WebKit).

Les navigateurs utilisant Blink utilisent souvent un Chromium complet (c’est pour ça que beaucoup ont l’air presque identiques), mais pas toujours. Par exemple Opera et Vivaldi se contentent de Blink, et ont leur propre interface par-dessus. Et Edge, même s’il utilise Chromium, en a pas mal divergé sur la partie UI.

Et il existe encore au moins trois autres navigateurs qui n’utilisent pas Blink : Pale Moon, qui utilise un fork de Goanna (fork de Gecko sans Quantum et la réécriture en Rust) pour le rendu et SeaMonkey pour le JS (le moteur JS de Firefox) et qui est disponible sur différentes plateformes, Safari sur Mac/iOS, qui utilise WebKit pour le rendu et le JS, et Flow qui utilise SeaMonkey et un moteur de rendu propriétaire, mais dispo pour l’instant uniquement sous Linux pour RPi (la boîte qui le développe est spécialisée dans l’embarqué, et son but c’est d efaire un navigateur bien plus rapide que ce qui existe sur RPi).

Merci pour ces précisions fortes intéressantes.

Je faisais allusion à Chromium quant à son code source notamment utilisé par Brave, Vivaldi, etc. C’est en effet également un navigateur web dépourvu de toutes les connexions dans le code.

Chrome et Safari profitent respectivement du parc mobile Android pour le 1er, et iOS / macOS pour le 2nd. Là encore, il y a un gros problème de concurrence car à l’initialisation de l’appareil, peu de personnes (si ce n’est les avertis) prennent le temps de faire des manips pour modifier le navigateur par défaut (en particulier sur mobile), c’est fort dommage.

Le plus gros vendeur d’appareils Android au monde, Samsung, propose son propre navigateur Web et ne pré-installe pas Google Chrome.

Oui, mais visiblement les gens installent quand même Chrome sur Android, même sur les Samsung (et c’est notamment ce qui arrive sans doute par défaut quand on migre d’un ancien téléphone non Samsung vers un Samsung, puisque ça va automatiquement réinstaller toutes les applications venant du Play Store et qui étaient présentes sur l’ancien téléphone).

Parce que sur W3Counter par exemple, Android représente plus de 51% des OS tandis que la version la plus fréquente du navigateur Samsung est à peine à 1.3%.

Oui, mais là où Safari est clairement avantagé sur iOS, vu qu’il est pré-installe sur l’ensemble des iPhone vendus, que tous les navigateurs Web sur cette plate-forme doivent utiliser son moteur de rendu et que dans certaines situations il se lance même lorsqu’il n’est pas défini comme navigateur par défaut, la situation n’est pas identique avec Chrome sur Android, comme l’affirmait @FortyTwo.

Oui, c’est vrai, et le navigateur web Samsung a grapillé moins de 3% de part sur les mobiles Android, c’est dingue !!!

Chrome est pré-installé sur les appareils Android, je ne sais pas ce qu’il en est sur les appareils Samsung et leur couche constructeur qui y est ajoutée mais l’idée est la même. Quant au choix du navigateur par défaut, mon appareil iOS lance toujours mon navigateur par défaut, Firefox sur mon iPhone ! Le problème que tu décris a sans doute été corrigé.