Forum Clubic

Commentaires : Guadalajara 2016 : quand Elon Musk introduisait son projet d'espèce humaine interplanétaire

Dans une atmosphère électrique, le fondateur de SpaceX balaie d’un revers les problèmes de son entreprise… Et se lance dans une explication détaillée de sa vision de la colonisation de Mars
: un lanceur géant, des milliers de vaisseaux interplanétaires
et de voyages. Malgré quelques ricanements, SpaceX s’engage dans les travaux.

C’est à 19 ans qu’il a décidé de se vouer à trois buts :

  • Internet (qui balbutiait et dont il voyait le potentiel)
  • Aider l’humanité à abandonner les carburants fossiles
  • Donner un plan B aux humains qui ont la fâcheuse tendance à s’autodétruire. En visant Mars, il réalise son rêve né de sa passion pour la Sci-Fi.

Son but n’est pas tant de créer une ville sur Mars (qui sera évidemment nécessaire) que de fournir un moyen sûr de faire la navette entre les 2 planètes… et d’autres lunes aussi…

Je trouve le ton de l’article bien noir, laissant entendre qu’il veut nous arnaquer, alors qu’il nous partage sa vision et sa passion.

Que la fusée change en cours de route est tout à fait normal pour un tel projet, il invente, teste et ajuste constamment l’énorme véhicule.

Ce qu’il a contribué à date en aérospatial démontre ses capacités et son sérieux. Ça me fatigue de toujours lire qu’il a promit telle ou telle chose, alors qu’il ne fait en réalité JAMAIS de promesses, il se fixe des buts, avec des échéances qui ne sont pas souvent respectées, mais qui servent autant à motiver ses équipes. Au final, les échéances extrêmes auront fait avancer les accomplissements.

En entrevue, il comparait la route vers Mars au chemin de fer vers la Californie il y a 150 ans. Sans ce chemin de fer, il n’y aurait pas eu de colonisation… ou si peu… si tard…

Les menaces à la civilisation sont bien réelles. Un astéroïde, un emballement climatique en chaine, une guerre atomique, virus, etc.
Et même la décadence normale de la civilisation, qui le préoccupe et qui le motive à faire le plus vite possible tandis que les talents abondent encore dans un monde de plus en plus nivelé par le bas.

Là-dessus, mon opinion est que notre civilisation moderne va s’écrouler bien plus rapidement que celles qu’on a connues, à cause de l’instantanéité des communications, et du pouvoir de destruction technologique énorme dont nous disposons… Comme on voit la corruption lentement se généraliser, il ne s’agit que d’une petite bande de corrompus pour tout mettre à feu et à sang… mais ce n’est que mon opinion.

Il y a un texte très intéressant qui résume bien sa vision, par un gars qui a passé 3 semaines avec Elon Musk en 2015. (En anglais)

1 J'aime

C’est bel et bien la différence qui est voulue ici : le net pullule de gens qui recopient les paroles et les visions de Musk sans prendre du recul (l’article de WaitbutWhy est très bien pour ça, mais ce n’est finalement que le produit d’une très longue interview, sans apporter un quelconque contrepoint ou réflexion). Musk est aussi très fort en communication, il déploie depuis 2 décennies un narratif qui est très puissant et qui appelle (à raison ou à tort) sa communauté à suivre sa vision.

Il n’est pas question ici de donner une opinion ou de publier une tribune sur le narratif de Musk, mais de faire un bilan sur sa conférence de Guadalajara, qui marque un tournant pour les activités de SpaceX. Pour faire justement ce bilan, il y a le contenu de la conférence, et les faits. C’est ce qu’on fait ici, on analyse les faits. Je ne fais pas un procès d’intention à Musk, ni ne noircit le portrait, bien au contraire. Et nulle part il n’est écrit ni laissé entendre qu’il souhaite arnaquer qui que ce soit.
A Guadalajara, E. Musk n’a pas pris la parole pour « partager sa vision et sa passion », mais a confirmé qu’il réorientait les efforts de milliers d’employés pour une décennie. C’est puissant et ça mérite un bilan à 5 ans.

3 J'aime

Oui, il est fort en communication, mais il est fort en ingénierie et en motivation, en leadership, en affaires etc. Excusez -moi, mais je lis tellement souvent que « ce n’est que de la comm » et qu’« il ne fait qu’investir » ou encore qu’« il traite ses employés comme des esclaves » que ça me hérisse le poil… C’est un être fondamentalement bon, qui veut du bien et qui travaille de façon acharnée pour y arriver.
Oui, je suis un fan, mais je tente de rester objectif malgré tout, je possède bien des informations que la plupart n’ont pas simplement parce que je m’intéresse de près à ce qu’il fait et que j’en ai le temps. J’ai des affinités pour comprendre cet homme, ce génie polyvalent comme on n’en a qu’un par siècle.

Un des aspects important est que oui, il en a profité pour passer sa vision et sa passion aussi à Guadalajara, il le fait toujours en bon communicateur qu’il est, mais c’est enraciné profondément en lui. Il est authentique lorsqu’il dit qu’il veut se réveiller le matin et ne pas être triste en songeant au futur. Il a même optimisé ses usines pour que ses employés se lèvent le matin et aient le goût, l’envie d’aller au boulot dans un environnement sain et stimulant.

Mais encore une fois, ce n’est que mon opinion… éclairée.

1 J'aime

Je pense que Musk sait très bien que son opération marsienne est irréaliste.
C’est une possibilité avec des moyens qui sont si éloignées de ceux dont on dispose aujourd’hui qu’il est même impossible de pronostiquer une date à un siècle près. Autant dire que nous sommes incapables de faire la moindre prédiction sur le sujet si ce n’est faire quelques hypothèses sur le cheminement à suivre pour y parvenir et sans même pouvoir en dater les étapes au delà de la première, s’installer sur la Lune pour y construire l’immense vaisseau qui permettra de créer une gravité artificielle pour les pionniers qui feront le voyage vers Mars et qui devront y arriver en grande forme.

Tant qu’il ne s’affranchit pas de l’expertise de la NASA et la FAA, on peut espérer que cela ne se terminera pas à la Scott ou à la Franklin; deux explorateurs de la glorieuse époque où l’on mettait sa propre vie en jeu pour démontrer que l’on pouvait croire en la technologie, mais malheureusement pour eux, (beaucoup) trop tôt !

Il y a quelque temps, on aurait pu écrire que Musk sait très bien que faire atterrir une fusée orbitale est irréaliste… ou encore que Musk sait très bien que réussir à percer le marché automobile de masse est irréaliste… à fortiori avec des voitures électriques…

Toujours ces fausses informations hein ? C’est le contraire qui se produit, SpaceX aide la NASA et met son expertise à disposition. Quant à la FAA elle n’a aucune expertise pertinente, wtf ?

La FAA qui n’a aucune expertise, mouaahh ! Du grand rexxie ! Je ne l’avais pas vu venir celle là ! Heureusement, que le ridicule ne tue pas ! En tout cas, merci de nous faire mourrir de rire !

2 J'aime

Et ce n’est pas parce que certains choses ont été réalisées que ça signifie que toutes choses seront réalisables.

C’est comme dire que parce qu’on a été sur la Lune, ça signifie qu’on peut aller sur n’importe quelle planète

Avant de mourir, explique nous ce que la Federal Aviation Administration…
« est une agence gouvernementale chargée des réglementations et des contrôles concernant l’aviation civile aux États-Unis. Elle dépend du département des Transports des États-Unis. » [Wikipédia]
… a à voir avec le développement technique des astronefs.

Ou irréalisables…

Tout expert auto-proclamé devrait savoir que la FAA est incontournable dans le domaine. Juste un exemple, parmi des milliers d’autres, c’est elle qui délivre les permis indispensables pour pouvoir expérimenter un lanceur, puis c’est elle qui délivre la licence indispensable pour pouvoir opérer le dit lanceur (une fois que celui-ci est certifié, par la FAA, évidement) !
Bref, tu continues de t’enfoncer…

2 J'aime

:rofl:

le mec forge ses rêves avec le fric des contribuables qui crève la faim, mais ça c’est loin de ses préoccupations.

2 J'aime

En tout cas, la vision de Mr Musk a un atout indéniable : elle déchaîne les commentaires pro et anti, pour le plus grand bonheur des sites comme cluclu :heart:

Je m’aventure peut être un peu, mais je pense que nous avons besoin de ce genre de personnage, qu’il parvienne ou non a ses fins.

Même si Elon, réputé comme un mec très intelligent, doit connaître les difficultés, défis, voire impossibilités actuelles d’un tel projet
il a fixé la feuille de route et c’est ça qui compte.
Il a bien le droit d’avoir un projet, un rêve… je le crois sincère sur ce point.
Qu’il investisse sa fortune (colossale il me semble : n°1 chez Forbes, non) pour faire avancer les choses: c’est bien non ?

Après sur le sujet de fond, je ne comprends pas qu’on puisse avoir l’intention d’aller sur Mars sans envisager sérieusement de mettre en place un aéroport international (un hub, une tête des pont … on appelle ça comment on veut) situé sur la Lune : base permanente lunaire ou base en orbite comme on veut

Sinon j’ai oublié de dire que j’ai bien aimé l’article

1 J'aime

il n’y a plus grand monde pour ricaner qu’il ne s’agit que d’une lubie de milliardaire qui ne sera jamais concrétisée.

Moi, si. Et ça n’à rien à voir avec la faisabilité technique du projet. Il ne s’agit que d’une lubie de libertarien milliardaire. Parce que je n’ai toujours pas de réponse sérieuse à des questions un peu fondamentales : une fois une colonie établie sur Mars, quel modèle de gouvernance va-t-il être adopté ? Qui décide des priorités ? Quels bénéfices économiques une entreprise basée sur Terre pourra-t-elle tirer de la colonisation ? Quel type d’organisation sociétale ?

Organisation sociétale tu vas vite
Il ne faut pas se leurrer : au début la « colonie » comme tu l’appelles ce ne sera au mieux que quelques dizaines de personnes qui seront présent sur place. Donc essentiellement des scientifiques comme actuellement les astronautes sur l’ISS (et personne d’autres)
Donc l’enjeux c’est simplement la survie, l’autonomie … et rien de plus
Au niveau bénéfice économique : aucun je pense au début parce que même en supposant qu’on puisse y trouver des ressources (minerai …) et qu’on puisse les exploiter, vu le prix du transport ça ne conviendra à aucune entreprise

Donc pour moi, du moins au début, c’est à comparer à ce qui se faisait au début du 20eme siècle quand on a commencé à explorer et songer à établir des bases permanentes en arctique ou antarctique

Organisation sociétale tu vas vite

Non, ce n’est pas moi qui vais vite, c’est Musk. C’est ce dont on parle ici.
Remplaçons Mars par Antarctique, justement. On se moquerait d’un guignol qui parlerait de coloniser l’Antarctique.
Établir des bases scientifiques et exploratoires, qui doivent être régulièrement ravitaillées, c’est ce qu’on a. Mais ce ne sont pas des colonies. Et on n’a pas à même pas à se préoccuper de la composition atmosphérique, là.

Jamais entendu parler de Galt Gulch ? C’est à ça que ressemble le projet de Musk.