Forum Clubic

Commentaires : Grippe : pour la première fois, une intelligence artificielle parvient à créer un vaccin

SAM est devenue la première intelligence artificielle au monde à mettre au point un vaccin contre la grippe saisonnière.

C’est vraiment super intéressant ces réseau neuronaux. Je crois qu’i va falloir s’y mettre si on ne veux pas devenir obsolete!

1 J'aime

Si tu veux un boulot d’avenir (et même du présent!), regarde “data scientist”. Les réseaux de neurones ne sont qu’un outil parmi d’autres (solvers, stats, …).

Nous venons juste d’apprendre que le premier patient vacciné par cette IA s’est tranformé en …playmobil :-/

4 J'aime

Bof, c’est toujours mieux que de devenir antivax !

Un article truffé d’erreurs et d’imprécisions. L’IA a t’elle fait un adjuvant ou le vaccin ? Elle a basé ses calculs sur quelles datas ?

A t’on programmé l’IA comme quoi l’allu présent dans les adjuvants seraient potentiellement nocif ou pas? ^^

C’est extrêmement dangereux de s’en remettre uniquement à une IA. Demain ! Imaginons que bayer nous sort des nouveaux produits extras toxiques qu’on retrouvera dans nos assiettes ou ailleurs !? Et l’homme ne serait plus capable de savoir ce qu’il y a dans ces produits ? Bayer protégera ses découvertes et essais comme il le fait aujourd’hui et personne ne sera de quoi nous sommes morts ? Arrêtons de croire ou dire que c’est merveilleux ? Et ouvrons un peu plus les yeux sur la manière dont l’IA sera utilisée aujourd’hui et demain

1 J'aime

C’est franchement un topic super intéressant. J’ai déjà acheté un module de deep learning chez Udemi mais il faut se mettre au python également ce qui n’est pas franchement evident venant de programmation c

En disant “nouveau produit extra toxique” je suppose que tu fais indirectement allusion au Glyphosate, dans ce cas, sache qu’il est largement prouvé (très nombreuses études, méta-analyse, etc…) que ce produit ne présente pas de risque pour la santé, que ce soit pour tout un chacun (manger du maïs traité par exemple) ou pour les personnes l’utilisant professionnellement (agriculteur, paysagiste, etc… ) A vrai dire du simple sel de table est nettement plus nocif, de la noix de muscade aussi ou encore l’alcool qui est depuis longtemps reconnu comme un cancérigène avéré.

Déjà, non, on ne s’en remet pas uniquement à une IA, on l’utilise, ce qui est une notion bien plus subtile qu’il n’y paraît. Ce n’est pas parce que l’IA fait un truc que l’humain n’a pas la maîtrise : il revient à celui qui administre le vaccin de décider si oui ou non il doit le faire.
Ensuite, oui il existe une dérive de l’utilisation des IA, mais non il ne sera pas nécessaire de savoir ce qui est toxique dans un composé chimique venant e.g. de Bayer : on observera des corrélations avec leur utilisation, puis une expérience en double-aveugle permettra de détecter la nocivité dudit composé, ce qui suffira à l’interdire même si on ne sait pas ce qu’il y a dedans.
Encore que, quand bien même la molécule nouvelle puisse être ‘protégée’, une simple étude au spectromètre permettra de découvrir de quoi elle est faite. Une étude spectromètre , ça prend quelques secondes, voire quelques minutes.

1 J'aime

LOOOOL Ce troll !
Purée c’est du haut niveau là, faut s’accrocher pour rivaliser. Mince alors !
Le gars a réussi à nous pondre que le glyphosate est inoffensif !!!

“Une méta-analyse publiée en 2019 trouve que les agriculteurs les plus exposés au glyphosate ont un risque accru de développer un lymphome non-hodgkinien. Une autre méta-analyse publiée la même année et comparant les utilisateurs de glyphosate avec les non utilisateurs trouve également un lien entre l’utilisation de glyphosate et un certain type de lymphomes non-hogkiniens : les lymphomes diffus à grandes cellules B109. Deux autres méta-analyses publiées en 2014 et 2016, la seconde étant financée par Monsanto, ont également trouvé un lien significatif entre l’exposition d’agriculteurs au glyphosate et le lymphome non hodgkinien.”

1 J'aime

Et pourtant c’est scientifiquement prouvé. J’ai lu l’étude dont tu parles et elle confirme d’ailleurs ce que je dis mais tu n’as dû lire que les compte rendus livrés par un journal qui aime les titres qui font peur à leurs lecteurs. pour résumer cette méta-analyse, les seuls personnes qui courent un risque sont celle exposées aux plus hautes doses, dans ce cas et seulement dans ce cas précis, l’augmentation du risque de lymphome non hodgkinien est de 41%. Alors, effectivement, dis comme ça, ça fait peur !!! mais en fait on passe de 13 cas sur 100 000 (pour les personnes non exposées) à 18 cas sur 100 000 (pour les personnes exposées aux plus fortes doses donc)… Et là c’est quand même moins impressionnant. Mais je te laisse vérifier, voici un lien vers l’étude en question si tu souhaites la lire par contre c’est en anglais désolé : https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S1383574218300887

Edit : accessoirement, je te conseil cette vidéo de Mr Sam qui en parle : https://www.youtube.com/watch?v=TOM992v8r58
Il y a d’ailleurs pas mal d’autres de ses vidéos qui parlent du glyphosate.

J’adore l’ironie :smiley:

1 J'aime

Mais je ne prétends pas tout savoir ! Par contre quand je ne connais pas un sujet je me renseigne auprès de personnes qui s’y connaissent vraiment avec de vrais arguments valables et qui, idéalement, citent leurs sources. La balance avantage/risque est clairement en faveur de la vaccination n’en déplaise aux anti vaccination. Ces personnes qui refuse la vaccination se mettent en danger et mettent également en danger d’autres personnes qui ne peuvent malheureusement pas être vaccinées. Le meilleur moyen de trouver la bonne information n’a jamais été de rechercher “vaccination danger” sur Google bien au contraire c’est là que vous tomberez sur une tonne de charlatans qui mettent impunément en danger la vie des autres. Le discours antivaxx est clairement dangereux pour la santé publique. Le rôle des adjudant si décriés est de provoquer une réaction de l’organisme pour que celui-ci trouvé au plus vite le composé utile du vaccin. L’aluminium est utilisé car on sans depuis des années que son innoculation n’engendre que très peu d’effet secondaire tout faisant réagir l’organisme et c’est exactement ce que l’on recherche. J’ignore qui a bien pu vous convaincre de vous méfier des vaccins vous devriez peut être vous renseigner auprès de personnes plus compétentes dans le domaine.

Comme on dis : c’est la dose qui fait le poison, la dose léthale 50 (dose à partir de laquelle tu n’as plus qu’une chance sur 2de survivre) du glyphosate est de 10,537g/kg contre 7,060g/kg pour l’alcool donc avec une même concentration j’aurais nettement plus de chance de survie que toi. Bon par contre j’y prendrais clairement moins de plaisir… A titre indicatif le sel de table à une LD50 de 3g/kg et la caféine c’est encore pire mais on la consomme très diluée et notre organisme, quand il marche normalement, l’élimine tout seul. C’est d’ailleurs aussi le cas du glyphosate, c’est pour ça qu’on le retrouve dans les urines, parce que le corps l’élimine très facilement. Les tests sur les urines sont une aberration… Aucun scientifique sérieux le se réfère à ce dont l’organisme de débarasse pour connaître une concentration dans le corps, c’est ridicule.

Tu peux voir la LD50 de pas mal de substances sur wikipédia le glyphosate est entre la vitamine C et le lactose : https://en.m.wikipedia.org/wiki/Median_lethal_dose

puisque ton glyphosate semble si bon ! Alors ouvre un bar de cette merveilleuse liqueur et attends de voir si tu auras une clientèle. Venir balancer des conneries ICI, c’est vraiment être naïf.

(Ca ne se fait pas de poster plusieurs post d’affilée sur un forum, c’est comme de monopoliser la parole dans un débat. Les anti-vaccins sont des trolls)
Sur l’article en lien il est précisé que l’IA a produit l’adjuvant en partant d’un million de molécules candidates et que ce n’est pas publié dans les journaux scientifiques. Ce n’est pas une garantie absolue, mais sans publication cette information n’est pas sérieuse.
Pour ce qui serait du résultat, il n’y a aucune raison à ce qu’on ne sache pas la ou les molécules trouvées par l’IA.
L’article prétend que la molécule n’a pas été testée chez l’animal mais le sera directement chez l’homme. Ce n’est pas possible légalement. Aucun crédit ne peut être accordé à cet article.

Moi j’apporte des preuves avec des sources vérifiable par n’importe qui. Qu’apportes-tu ? As-tu seulement pris le temps de lire l’étude que j’ai mis en lien ? Prends le temps de te poser et de te renseigner un peu.
Quand un sujet te passionne il est important de laisser de côté tes opinions pour peser correctement TOUS les arguments.

Tu peux aussi lire la tribune “no fake science” (lisible ICI https://nofake.science/tribune/ ) écrite par un groupe de Scientifiques, de vulgarisateurs, de journalistes et de citoyens qui se battent pour que les vérité scientifiques soient mise en avant dans les médias. Là, c’est en Français et ça ne prends que quelques minutes à lire alors avant de me sortir que je dis des conneries, renseigne toi auprès de personnes bien informées sur le sujet et fait toi ta propre opinion. Sache par exemple que l’émission qu’avait fait “Envoyé spécial” sur le sujet s’est fait démolir par la communauté scientifique. Ca en dit long…

Et c’est partit loin des vaccins et de l’IA :wink: