Forum Clubic

Commentaires : Google : un recours collectif vise les enchères publicitaires pour vente de données des utilisateurs

Aux États-Unis, Google fait l’objet d’une nouvelle plainte, cette fois pour avoir vendu les données de ses utilisateurs par le biais du mécanisme des enchères publicitaires.

1 J'aime

« ensuite vendues par des courtiers en données à des fonds spéculatifs, des campagnes politiques et même au gouvernement, sans ordonnance du tribunal »

Cela montre une fois de plus toute l’hypocrisie de ces gouvernements « démocratiques » et de tous ces GAFA, c’est limite pire qu’un système totalitaire car c’est fait par la cachotterie, le mensonge, et tout ça pour générer de l’argent, tjrs de l’argent, tout en surveillant en masse le peuple… Le totalitarisme du fric avec un bonus RG. Mais non il n’y a aucun complot je vous dis.

1 J'aime

Pour l’instant ça ne « montre » pas : il y a une plainte, les plaignants devront en apporter la preuve. Seulement alors ce sera démontré (ou pas).

Je ne pense pas qu’il y ait besoin de « preuves » quant à l’existence des enchères publicitaires et de leur fonctionnement.

« Durant le processus, les entreprises captent certaines données jugées sensibles des utilisateurs, qu’elles remportent les enchères… ou non »

Hum…

Ni pour le reste d’ailleurs mais bon chacun place ses suspicions où il veut…

1 J'aime

Pas dans le cadre d’une plainte, j’espère que si; sinon on peut condamner n’importe qui pour n’importe quoi (non, pas une référence à Rémy).
Que les entreprises clientes enchérissent sur des mots-clef, oui c’est connu (c’est le principe de base de la pub en ligne). Qu’elles aient accès aux données privées de chaque utilisateur, ça reste à voir.

« Ni pour le reste » était plus une façon de parler mais bien sur il faut que ce soit prouvé, c’est le principe du procès, mais cela m’étonnerait que les attaquants partent en justice sans biscuits… En fonction des preuves, surtout concernant le gouvernement, ils se mettent même surement limite en danger et une fois de plus, saura t’on toute la vérité ? … Enfin bon je suis d’accord, attendons la suite.