Forum Clubic

Commentaires : Google Chrome : un procès à 5 milliards de dollars pour avoir pisté les utilisateurs en navigation privée

Le navigateur Web aux 66 % de parts de marché se retrouve au cœur d’un procès visant Google (et sa maison mère Alphabet). À l’origine, une plainte déposé en juin 2020 aux Etats-Unis, portant sur le mode incognito et la collecte de données opérée par l’entreprise durant son utilisation.

Du coup le mode incognito sert à quoi si on est quand même pisté ?

Ça peut être utile pour chercher ou regarder des trucs adultes sur un ordi familial.

Normalement c’est pour que l’historique ne soit pas gardé en mémoire, pareil pour le cache.

Ce mode incognito efface les données à un niveau local. Il ne conservera donc pas l’historique, les cookies publicitaires (et donc le partage de données entre site Web), n’utilisera pas la mémoire cache presente et effacera celle qu’il aura créée pendant la session. En clair, il évite à ta famille ou toute autre personne avec qui tu partagerais ta machine de savoir où tu t’es baladé (et pour être encore plus clair, même si ça ne sert pas qu’à ça, à la fac, on appelait ça le Porn-Mode :stuck_out_tongue_closed_eyes:).
Pour autant, tous les serveurs par lesquels passe l’utilisateur de la machine reçoivent malgré tout l’IP et les autres données de connexion (car ce n’est pas un mode VPN). Ils ne peuvent pas lier cet IP à un cookie publicitaire (car les cookies ne seront pas conservé), mais peuvent malgrés tout garder une trace de passage et partager cet IP (ou autre) avec d’autres sites ou effectuer des traitement directement depuis ces données. C’est ce mécanisme qui permet à certains site d’éviter des connexions excessives, à des sites de presse de limiter le nombre d’articles visibles gratuitement ou encore à des sites de voyage de faire monter les prix à chaque visite pour donner l’illusion d’une forte demande… Pour ces cas là, le mode Incognito ne changera rien.

4 J'aime

« Il reste aussi peu probable que le procès ait de vraies répercussions pour Google, qui n’a vraisemblablement pas mal communiqué sur le fonctionnement de son mode incognito. »

Du coup ça sert à quoi de faire un procès ?

1 J'aime

C’est ridicule comme procès.
Tout le monde sait que 99% du mode incognito ne sert qu’à regarder du porn sans garder d’historique. L’autre 1% s’en sert aussi beaucoup pour du test de développement Web comme le cache n’est pas conservé.

Y a assez de pubs qui tournent partout sur les VPNs qui expliquent comment vraiment éviter le traçage.

@SlashDot2k19 : Pour éviter le traçage, l’idéal, c’est de combiner un VPN avec un réseau comme Tor.

4 J'aime

Qu’il crache l’oseille

Cela confirme ce que je pense, les mode incognito ou l’anonymat cela n’existe pas et même pire c’est un bon moyen d’être pisté, on passe de manière beaucoup plus discrète en se noyant dans la masse des « naïfs/inconscients » qui n’ont pas besoin d’être incognito.

Perso je vais sur des sites pornos et j’assume totalement et j’en ai vraiment rien à faire que google ou n’importe qui sache quelle vidéo de cul j’ai pu regarder ou ce que je peux faire sur internet, comme de l’an 40. C’est personnellement ça que j’appel la liberté et non pas surveiller son anonymat à tout prix…

Évidemment que les sites visités ont une trace de votre passage, au moins par l’adresse IP.
Mais comme souvent les adresses sont temporaires (DHCP), et qu’il n’y a la plupart du temps pas de lien direct entre l’IP et le navigateur (toute une maison ou entreprise ou bâtiment peuvent partager l’IP), il n’y a pas vraiment de traçage.

Le traçage est surtout opéré lorsque les données de « lien » sont conservées (cookie, storage…).
Incognito ne conserve rien du tout.

C’est encore un procès initié par des grincheux qui ne comprennent rien aux technologies du web, et je crains que les juges ne soient pas mieux informés.

1 J'aime

Faux procès. Techniquement on est bien moins pistés, voire pas du tout, avec Incognito.

Si vous allez au McDo et payez en CB vous êtes tracés.
Si vous y allez en payez cash, on vous aura vu et aura une description approximative de vous, mais pas de trace. C’est Incognito.

3 J'aime

Ca c’est juste l’opinion du « journaliste » de Clubic, qui se permet de donner son opinion dans la nouvelle. Selon lui, pas besoin d’aller devant les tribunaux, son opinion est meilleure que celle du juge.

Non, le journaliste dit ça parce qu’on est là face à une accusation absurde.

A chaque fois qu’on ouvre une fenêtre en mode incognito, il est explicitement écrit, bien visible au milieu de la fenêtre, que le mode incognito ne sert qu’à éviter d’enregistrer l’historique des sites visités sur son ordinateur, mais que les sites en question continuent d’avoir accès à tout ce qu’on fait chez eux.

Il n’y a pas d’ambiguïté, il n’y a aucun doute possible, le message est clair comme de l’eau de roche : on est incognito vis-à-vis des autres utilisateurs de notre ordinateur, pas vis-à-vis des sites web visités. Et le message apparaît à chaque fois qu’on ouvre un onglet incognito, bien visible. Ce n’est pas un message qu’il faut aller chercher dans un obscur document PDF de 150 pages quelque part sur le site web de Google. On l’a sous le nez à chaque fois qu’on utilise le truc.

Les chances pour les plaignants de gagner le procès sont infimes.

2 J'aime

Non, le message n’est pas clair. Que l’avertissement declare que rien n’est stocké en local est une chose, mais que Google se permette de collecter les données de votre navigation alors que le mode incognito est actif, c’est du pur mensonge par omission.

Il y a une totale ambiguïté dans la mesure où le mode s’appelle « incognito », qui par définition implique qu’on va dans un lieu ou sur un site sans dévoiler quoi que ce soit de son identité, ce qui ici est clairement faux. Google ne peut pas promettre le côté incognito du côté utilisateur puisque rien n’empêche un autre membre de la famille s’installer une application captant l’activité du PC familial, voire une caméra qui filme l’écran. Il me parait aisément acceptable de porter cette ambiguïté devant la justice, Google a choisi à dessein un terme qui laisse penser que cette fonction promet des choses qu’elle ne fait pas; Si ça s’appelait mode « Discret » beaucoup plus nébuleux, là ça inciterait sans doute les utilisateurs à se demander ce que ça implique et donc de lire les avertissements alors qu’incognito laisse accroire une totale invisibilité quel que soit le côté où on se place.

Pour un utilisateur sans connaissance de l’informatique, le terme « mode Incognito » ou « navigation privée » est mal compris et interprété.

Pourtant, à ma connaissance, tous les navigateurs mettent en avant le même type d’information sur ce que ce fait ce mode. Si on veut vraiment être en mode un peu plus confidentiel, alors il faut opter pour ce genre de choses (et encore, ce n’est pas une solution « parfaite ») :

1/ un VPN fiable et indépendant qui va crypter votre identité et le parcours de votre poste sur le web :

  • les sites que vous visitez à votre fournisseur de service Internet
  • votre géolocalisation

2/ le mode « Navigation privée » pour éliminer les traces au niveau local (ou mieux - un navigateur utilisant le réseau Tor pour une partie du niveau « web ») :

  • l’historique de navigation
  • les Informations saisies dans les formulaires
  • les données de profilage sans identification directe (ex: cookie)

3/ un mode anti-pub pour éliminer au maximum le croisement de données « Big Data » (profilage de l’utilisateur)

4/ être conscient que même si vous faites tout cela, à partir du moment où vous vous identifiez sur une plateforme ou un service Cloud (ex: Google), ce service sera en mesure d’enregistre votre parcours tant que vous resterez connecté. Il aura seulement plus de difficulté à « prouver légalement » que c’est bien vous.

Ainsi, quand un de mes amis me disait qu’il utilisait son VPN pour aller sur Netflix (et profiter du catalogue USA), il ne faut pas se leurrer, évidemment que Netflix le sait et serait en mesure de lui rappeler les conditions d’utilisation. Un utilisateur ne se téléporte pas et le croisement de données cumulées font facilement remonter à la surface ce genre de pratiques. Netflix continue simplement à le tolérer.

1 J'aime