Forum Clubic

Commentaires : Google Chrome 92 s'armera d'encore plus de cache pour rendre vos navigations encore plus fluides

Bientôt, Google Chrome
se montrera plus véloce que jamais sur Windows, Linux et macOS.

1 J'aime

est-ce que ça aura un impact sur la consommation de la RAM … important de se poser la question !

2 J'aime

Ah oui clairement, ça veut dire encore plus de RAM consommée. C’est pas forcément une bonne chose.
Quand je veux garder une page accessible j’ouvre la suivante dans un nouvelle onglet et c’est très bien comme ça. La RAM utilisée c’est par choix, pas par défaut… Enfin c’est pas très grave ça fait longtemps que je suis revenu à Firefox (sauf sur mobile).

5 J'aime

Forcément, puisque le but et d’avoir un rendu au maximum généré par le client… un ordinateur d’un particulier restera forcément plus rapide dans la grande majorité des cas que la plus rapide des connexions…

Tu mélanges tout… il n’y a pas besoin de la puissance de l’ordinateur, puisque justement la page est mise en cache (autrement dit, en veille, dans la RAM). Quand on revient à la page (back ou forward), on récupère ce cache, donc sans besoin de la récupérer à nouveau, ni de la calculer (ça ne demande pratiquement pas de puissance processeur, par contre, ça consomme forcément de la RAM ou, à défaut, de mémoire virtuelle [cache sur disque]).

Une feature pas mal, même si j’utilise chrome que pour accéder à Gmail, sinon j’utilise edge/brave avec ecosia comme moteur de recherche afin de brouiller leur pistage au gafam, a bonne entendeur

Euh… je ne mélange rien… ta page en cache et en RAM, faut la rendre à un moment donné ou à un autre… c’est pas parce qu’elle est en cache que le GPU/CPU n’en a plus rien à branler…

Il y a longtemps qu’opéra et vivaldi font ça

Bah si, justement, et c’est expliqué dans l’article. La page est conservée « vivante » en RAM et sa récupération est instantanée. Le DOM tree est conservé avec, pour chaque nœud, ses propriétés CSS, etc. Le rendu final, ce n’est pas ce qui consomme le plus de ressources CPU. D’ailleurs une page est rendue environ 60x par seconde, pas uniquement lors de son chargement (il faut constamment afficher les changements liés aux interactions utilisateurs, les éventuelles animations css et événements JS).
Par contre, les lourdes tâches de création du DOM tree, d’association des styles CSS et d’interprétation du code JS est déjà réalisée, et c’est là tout l’intérêt de la mise en cache.
La mise en cache en RAM ce n’est pas juste le stockage en local de la page web, ça, ça existe déjà depuis belle lurette.

Le problème c’est que ça consomme plus de data, et au niveau mobile il risque de vite arriver au bout du forfait des plus économes ou pauvres.

mémoire virtuelle sur SSD veut dire usure du SSD

1 J'aime

Je viens de regarder le gestionnaire de tâches :
=> Chrome, avec 2 onglets ouverts, consomme 400 Mo.
Ce qui est à la fois peu (un PC d’aujourd’hui a 4 à 8 Go de RAM) et beaucoup (qu’est-ce qu’il y a dans ces 400 Mo de RAM pour 2 malheureuses pages Web ?).
Par ailleurs, bénéficiant d’une connexion fibre rapide, l’utilité d’augmenter encore les caches des navigateurs doit être faible dans mon cas.
Ne serait-il pas possible que Chrome (et tout autre navigateur) s’adapte plus ou automatiquement à puissance et la RAM du PC, ainsi qu’à la vitesse de la connexion, au lieu d’augmenter en permanence la consommation RAM ?
Voire d’avoir une option fixant la RAM maximale à utiliser ?

1 J'aime

Oui… et ?

Perso je préfère attendre 1/10s de plus et avoir plus de RAM disponible car avec la 4G ou la fibre je trouve que mes pages se chargent largement assez vite.

1 J'aime

Étant un « vieux », je pratique la programmation depuis plus de 40 ans !
J’ai donc connu une époque où on comptait les dizaines d’octets pour les données et les exécutables, pour tenir dans les 512 ko de la RAM d’un PC sous DOS.
Et les premiers exécutables Windows faisant au pire 1 ou 2 Mo.
Désolé, mais je ne vois pas comment on peut raisonnablement justifier 400 Mo de RAM pour afficher 2 onglets dans un navigateur.
Surtout quand on se souvent du discours d’il y a 20 ans pour justifier le passage au « tout Web » : il suffit d’un client léger sur chaque poste, tout est sur le serveur.
Résultat : les serveurs doivent être monstrueux pour tenir le choc avec tous les clients, mais les clients sont tout aussi monstrueux.

4 J'aime

Étant également un « vieux », il est clair que depuis un bail, ce n’est plus le programmeur qui doit s’adapter à la machine, mais la machine qui doit s’adapter au programme. Ancien demomaker, on optimisait à fond le code pour obtenir le meilleur de nos machines, et faire des choses réputées impossible. A l’heure actuelle, si un programme rame, c’est pas grave, on dira que c’est la faute au PC et qu’il ne reste qu’à le faire évoluer… vive la société de consommation !

4 J'aime

d’un autre coté quand on voit la taille de la moindre appli android , on se rend bien compte que personne ne se soucie d’optimiser la taille des appli/pages web/programmes…, moi aussi je suis vieux, assez pour avoir acheté des extensions mémoire en dizaine de Ko, ces extensions coutaient un bras a l’époque !

1 J'aime

vous avez le choix pour un navigateur plus économe, la décision est entre vos mains et pas dans la critique.

Fuite de mémoire c’est le problème de tous les navigateurs … ils libèrent jamais toute la RAM et alloue plus qu’il n’en faut !!!

On surf pendant 1h on se retrouve avec une consommation RAM de 1 Go et plus parfois et même en fermant tous les onglets beh ça retombe pas à 200 Mo (au moment de l’ouverture du navigateur).

Tout ce qui réduit le besoin de bande passante est excellent pour la planète.
Ce n’est pas parce-que l’on a de la fibre qu’il faut l’utiliser en permanence, les coûts d’usage du réseau sont à minimiser. Moins les serveurs sont sollicités, plus ils sont rapides.
Les pages sont par contre de plus en plus volumineuses, je ne comprends pas pourquoi elles ne sont plus optimisées.
La réduction du nombre d’objets ‹ invisibles ›, de la profondeur des arbres devraient être automatisé. Les sites devraient recevoir une mauvaise note et être éventuellement rejeté des moteurs de recherche pour favoriser ceux qui font de l’optimisation.

3 J'aime