Forum Clubic

Commentaires : Framasoft se libère d'une partie de ses 38 services, invoquant une gestion trop lourde

L’association, composée de neuf salariés, ne parvient plus à maintenir le vaste écosystème de services alternatifs mis en place depuis 2014. Les projets abandonnés pourront être poursuivis par des développeurs volontaires.

C’est quand meme bien les libristes, ils veulent réinventer la roue en permanance … l’idée etait bonne, mais fallait s’appuyer sur des outils DEJA dev et pas réinventer cette satanée roue …

Quoi comme outils ?

y’en a un paquet qui éxistait déja en 2014 … j’ai pas les noms en tête

Etherpad, Ethercalc je suppose ?
Justement les service frama utilise ces logiciels.

Framasoft n’a jamais réinventée la roue, ils proposent des services basés sur des outils libres existants. Ils contribuent aux projets si nécessaire en remontant les patchs qu’ils ont pu écrire pour intégrer ces services.

Le but de Framasoft est justement la promotion des logiciels libres, de la coopération et décentralisation.

Le but de leurs services en ligne n’es pas de devenir central en maintenant captif les utilisateurs mais au contraire de les pousser à faire de même sur leurs serveurs domestiques ou leurs associations puisque ce sont des logiciels libres décentralisés et interconnectés.

C’est la campagne “dégooglisons internet” qui vise justement à crever les bulles géantes des GAFAM en proposant des outils libres comparables

1 J'aime

En fait, ils utilisent plein de projets open-source déjà existants. Ils les hébergent juste sur leurs serveurs et leur ont donné un nom commençant par “Frama” pour qu’il soit plus facile de les retrouver.
La liste des logiciels utilisés pour chaque nom est ici: https://docs.framasoft.org/fr/#services-libres-de-framasoft

Mauvaise nouvelle alors ! :((
J’utilise framaform depuis plus d’un an et je ne peux plus m’en passer.

Solution gratuite, un peu lente certes mais qui évite de refiler ses visiteurs aux agences publicitaires. pas de traçage des activités des visiteurs. J’ai souvent donné pour cette association. Je regrette la fermeture de ces services.

Je suppose que la réouverture est discutable avec eux si des volontaires se présentent pour les administrer (et leur prêter de l’infrastructure surtout, je pense).

et leur prêter de l’infrastructure : tu rêves, de nos jours, on prête rien. faut passer à la caisse!

C’est exactement ce qu’ils ont fait. Si tu avais regardé en détail.

Si quelqu’un a un serveur alternatif pour Framanote/Turtl. C’était bien pratique.

C’était prévisible. Tout le monde leur a dit qu’ils ouvraient trop de services. C’est d’ailleurs à se demander s’ils ne l’ont pas fait exprès pour justifier ces fermetures par la suite.

De toutes façons Framasoft et son “dégooglelisons internet” ne faisaient impression que chez les personnes qui n’ont jamais administré de serveurs dédiés ni hébergé des services ouverts au public. Reprendre la main sur ses données via l’autohébergement de ses services ou en passant par des tiers de “confiance” (association, particuliers…) n’est qu’une utopie qui fait perdre du temps à la communauté libriste depuis 10 ans. Administrateur serveur/réseau c’est un métier : ça prend du temps (beaucoup !) et ça coûte de l’argent (à partir du moment où on a un usage un minimum “pro” : mail pro/administratif, besoin de communiquer avec sa communauté, etc…).

Bref, Framasoft nous démontre que le chemin qu’ils ont choisi n’est pas le bon. Mais ça on est nombreux à le savoir depuis plusieurs années.

Internet a changé et Framasoft est largué dans ces nouveaux usages. On ne peut plus s’improviser hébergeur de nos jours, au moins pour des questions juridiques. Héberger le contenu des autres est une activité à risques qui nécessite de faire appel à des professionnels (qui ont les structures qui vont bien). Face aux GAFAM, nous n’avons pas besoin d’une multitudes de petits acteurs qu’il sera facile de faire couler, nous avons besoin d’entreprises aux reins solides. Et tout ceci coûte de l’argent. Malheureusement la communauté libriste est souvent fâchée avec les notions d’entreprise, de business et d’argent.

1 J'aime

ils ont le mérite d’avoir essayé, d’avoir améliorer certains projets avec ce “test gradeur nature” et d’en faire parler.

Je suis assez d’accord avec toi bien que je te trouve assez catégorique dans tes affirmations.
Administrer un serveur pour des centaines d’utilisateurs c’est un boulot à temps plein c’est sûr mais à petite échelle c’est possible avec des solution assistées.