Forum Clubic

Commentaires : Finalement, il ne sera pas possible de changer son lecteur de musique par défaut sur iOS 14.5

Douche froide. Il y a quelques semaines, un épluchage en règle de la bêta d’iOS 14.5 laissait entendre que l’on pourrait indiquer à Siri que l’on souhaite utiliser Spotify, Deezer ou toute autre application musicale à la place d’Apple Music. Finalement, c’est un peu plus compliqué que cela.

1 J'aime

On a fait c**** Microsoft durant des années avec IE installé d’office sur les distributions qui ne laissait pas la place aux concurrents et la on de dit rien sur Apple… Je ne comprend plus rien

1 J'aime

Encore un qui n’a pas compris le concept de l’abus de position dominante. Apple n’a pas 80% du marché des smartphones, c’est Android.

1 J'aime

On peut aussi voir ça sous un autre angle, son application « Apple Music » profite d’un abus de position dominante au sein d’iOS

2 J'aime

Tu fais erreur, Apple est sous le coup de plusieurs enquêtes dans différents pays justement pour ses pratiques vis-à-vis de la concurrence. Donc « on » ne dit pas rien sur la façon d’agir de la Pomme.
Mais cela prend du temps et ne peut pas être traité à la légère. :relieved:

1 J'aime

C’est la différence entre un logiciel propriétaire et un logiciel ouvert. Je ne comprends pas les gens qui parlent d’abus de position, vous achetez un produit qui appartient de A à Z au fabricant, il se réserve un certain droit de placer ces produits en avant, on aime ou on n’aime pas, fin de l’histoire.

Je n’utilise que Deezer, donc dans les faits, si je demande à Siri de jouer un morceau de tel ou tel groupe, il ne pourra piocher que dans Deezer si j’ai bien compris. Actuellement sur mon Homepod mini, il ne cherche que sur Apple Music, et fais donc Chou blanc à chaque fois. Hâte de tester la fonction en version finale. Sinon, il reste Airplay que j’utilise et qui fonctionne très bien.

Mais toi tu n’as pas compris la différence entre position dominante et monopole.
Ca n’est pas d’avoir 80% du marché qui est reproché à Android, c’est d’organiser, par des subtilités « borderline », son monopole, c’est à dire de mettre des bâtons dans les roues de la concurrence pour garder ou augmenter ses parts de marché, qu’elles soient de 80 ou de 40%.
C’est pour ça qu’Apple est aussi attaquée par plusieurs sociétés, car il lui est reproché de privilégier ses propres services par diverses « astuces ». Ce qui n’augure pas du résultat des procès; on verra bien quand ça sera jugé.

1 J'aime