Forum Clubic

Commentaires : Fermeture définitive d'UltraViolet, comment faire pour garder le droit d'accès à vos films?

C’était annoncé : à la fin du mois de juillet, UltraViolet fermera définitivement ses portes. Le site permettait d’acheter des films en VOD… Mais surtout d’obtenir une version numérique lors d’un achat physique. Le flyer du site était présent dans la boîte d’un DVD, par exemple, avec un code permettant de récupérer le film ou la série.

Vive le piratage, hélas, encore une fois, les protections ne nuisent qu’aux acheteurs.

5 J'aime

Désolé mais Flixster va aussi fermer :frowning:

Voici un copier coller du mail (suis pas journaliste :slight_smile: )

NOTIFICATION IMPORTANTE DE COMPTE

À tous les utilisateurs de Flixster Video :

Merci d’utiliser Flixster Video pour regarder vos films et séries TV préférés.

Suite à l’annonce de la future suppression du service d’UltraViolet le 31 juillet 2019, nous vous écrivons pour vous faire savoir que Flixster Video compte fermer son site Internet, ses applications et ses services le 31 octobre 2019.

Pour que vous puissiez continuer de visionner votre collection vidéo après l’arrêt de Flixster Video, nous avons pris des dispositions pour permettre aux utilisateurs de Flixster Video de migrer les vidéos disponibles de leurs collections Flixster Video vers Google Play. Google Play est un magasin en ligne international qui héberge les tout derniers jeux, applications, musiques, films, séries TV, livres et magazines auquel vous pouvez accéder et que vous pouvez partager sur tous vos dispositifs préférés.

Veuillez noter que certaines vidéos de votre collection Flixster Video pourraient ne pas être disponibles au transfert vers Google Play. Certaines autres limitations pourraient s’appliquer, conformément aux conditions d’utilisation et aux fonctionnalités disponibles sur Google Play dans votre pays.

Nous vous communiquerons d’autres notifications et informations lorsque ce processus de migration de Flixster Video à Google Play sera disponible aux utilisateurs de Flixster Video en juillet 2019.

En attendant, avant le 31 juillet 2019, veuillez vous rendre sur Flixster Video, vous connecter à votre compte Flixster et vous assurer que votre compte soit connecté et reste connecté à votre bibliothèque UItraViolet pour vous assurer que votre collection Flixster Video soit à jour.
Merci,

L’équipe Flixster Video

3 J'aime

Une œuvre dématérialisée ne vous appartient pas vraiment

Dématérialisée ou non, l’oeuvre ne vous appartient jamais. Vous n’achetez pas les droits d’auteurs de l’oeuvre. Ce que vous achetez s’appelle “un droit d’utilisation non exclusif”.

Mais ce droit d’utilisation est bel et bien quelque chose qui vous appartient. Vous avez payé pour ce droit. Et donc, juridiquement, on vous doit ce droit pour lequel vous avez payé.

Pour vous priver de ce droit, il faut normalement rembourser tout ou partie des sommes perçues. Le problème, c’est que peu de gens se lanceront dans un procès.

Mais cet exemple montre bien à quel point, à force de sanctuariser les droits des producteurs de contenu au détriment des consommateurs, on finit dans des situations ou l’on trouve presque normal qu’il soit bafoué.

Et ce qui est totalement inacceptable, c’est que ceux qui se font avoir, sont les acheteurs légaux, ceux qui ont payé plein pot les contenus et ne les ont pas piratés.

Cela montre pourquoi quand on paye, il faut refuser tout DRM.

4 J'aime

C’est surtout qu’il n’y aura plus personne à qui intenter un procès…

1 J'aime

c’est exactement ce que j’arrête pas de dire, c’est un abus total rien n’oblige les plateformes à assurer un service derrière. J’ai 4/5 films dessus j’ai migré sur Flixter il y a quelques semaines car j’ai trouvé un mail en fin fond de boite qui m’informait de la fermeture on doit faire l’opération manuellement comme s’ils n’avaient pas pu gérer eux. Et maintenant apparemment Flixter ferme…

Le pire c’est que je songe aussi aux plateformes pour les jeux vidéos, actuellement c’est un vide juridique total, j’ai même écris suite à ça au ministre bien sur pas de réponse, pour légiférer en obligeant les plateformes à fournir une copie sans drm ou bien en obligeant à avoir un repreneur etc etc… On sait très bien qu’on se dirige vers du tout dématérialisé mais rien n’est fait pour anticiper.

Cela dit cela ne concerne pas que le dématérialisé. Tout service, physique ou pas, fourni par une entreprise qui fait faillite tombe à l’eau. Même si t’avais payé en avance. Au mieux tu deviens un créancier parmi tant d’autre

Merci Disney qui a imposé son système concurrent aux US et qui a fait rejoindre quasi tous les studios et fait fermer au final Ultraviolet sur toute la planète alors que leur système “Movies Anywhere” ;D est encore dispo qu’aux US.
Franchement j’ai jamais visionné un de mes (+ de 20) films Ultraviolet ayant le support physique.
J’achète des jeux et des livres numériques depuis des années, mais jamais j’achèterai de films “téléchargeable”, ce secteur se fout trop de notre poire
(et encore les livres c’est limite avec le prix unique du livre et un prix que je trouve abusé de plus en plus)

Je voulais courant avril rédiger un article à ce sujet dans la catégorie " Arnaque "…
…car oui, comme d’autres, j’ai une 60aine de films UltraViolet en provenant des BR achetés.

Cette 60aine de films UltraViolet / Accès Cloud est répartie entre :

  • UltraViolet
  • NoLim
  • Flixter
  • SonyMusic

…ah mais on remarque que seulement SonyMusic n’a pas annoncé son arrêt en 2018-2019…

NoLim : Carrefour a revendu la partie UltraViolet à CANAL+ VOD :
-> J’ai créé un compte :
une BLAGUE TOTALE : une qualité digne d’un screener des années 2000 (et je suis fibré à 8000Mb/s = 1Go/s )

-> FLIXTER : ferme d’ici la fin d’année.

Je rappelle que nous avons le droit d’utilisation des licences accordées.
Je rappelle que …les sociétés font maintenant ce qu’elles veulent…Et changent les conditions sans accord ou nous privent de nos droits…sans accord ni contrepartie.

La fin d’accès aux licences octroyées est déjà arrivée pour des sociétés de Cloud Computing ou Cloud Gaming.

Je vais rigoler (vert) que cela arrivera pour les utilisateurs de STEAM & co.

Welcome to the real world …mais avec la mauvaise pilule ( c’est laquelle ?!? ).

onipif.

Je compatis.
Pas testé la qualité canal vod mais le passage de Nolim sur canal m’a laissé que le tiers de mes films
J’attends de voir comment cela va finir avec le remplaçant de Flixter (aux US ce serait via Google video mais pas encore défini ici)
Dire qu’il y a qq années j’avais eu les boules d’avoir raté un code de film Ultraviolet à cause de la date d’expiration écrite en tout petit, j’avais trouvé cela abusé :rofl:

Désormais j’ai ma propre chronologie des medias, c’est pas de ciné (hors films exceptionnels), pas de chaine payante, pas d’achat en download, pas de vod, pas de BR plein pot, uniquement des BR soldés fortement

Le dématérialisé est à l’heure actuelle une arnaque. Y a pas photo !

2 J'aime

Rien à voir avec les droits d’auteur, on parle ici du support dématérialisé qui disparaît quand le serveur disparaît. Et cela m’étonnerait qu’il y ait des clauses dans les conditions d’utilisation qui permettent d’intenter un procès… procès qui n’arrivera jamais, le cout de la bibliothèque étant bien inférieur au cout d’un avocat…
Le vrai problème c’est le verrou numérique qui t’empêche de posséder réellement les oeuvres que tu achètes (copie, sauvegarde, transfert impossible).
J’étais bien seul à manifester à paris avec richard stallman quand les DRM ont été légalisés… vous êtiez où ?

Rien à voir avec les droits d’auteur, on parle ici du support dématérialisé qui disparaît quand le serveur disparaît.

Vous avez tort. Sur le plan légal, tout découle des droits d’auteurs. Ceux ci engendrent la concession sous licence et la mise à disposition de l’oeuvre par le biais d’un support quel qu’il soit.
Si l’on vous a vendu l’accès à des supports dématérialisés, la société doit respecter le contrat en continuant de vous en garantir l’accès. Dans le cas contraire, elle est en faute.

On ne peut pas vendre un service à des consommateurs et le supprimer quand on veut. Et la dématérialisation n’y change rien.

Et cela m’étonnerait qu’il y ait des clauses dans les conditions d’utilisation qui permettent d’intenter un procès…

En France, les clauses d’utilisations ne font pas tout. Vous pouvez bien inscrire noir sur blanc tout ce que vous voulez, les tribunaux retoquent très souvent des clauses qu’ils estiment abusives.
Concrètement, pour que cela soit légal en France, il faudrait que le contrat stipule noir sur blanc une durée d’utilisation précise ou une date précise d’arrêt des services. Et encore, même dans ce cas, les tribunaux peuvent y trouver manière à redire sur la forme si ce n’est pas mentionné de manière suffisamment explicite (fonte trop petite, etc…)

procès qui n’arrivera jamais, le cout de la bibliothèque étant bien inférieur au cout d’un avocat…

Vous oubliez les associations de consommateurs qui intentent régulièrement des actions.

J’étais bien seul à manifester à paris avec richard stallman quand les DRM ont été légalisés… vous êtiez où ?

Que savez vous de qui je suis et de mon engagement sur cette cause ?

D’ailleurs, toutes les manifestations du monde n’auraient rien changé pour la simple raison que la majorité des gens s’en foutaient. L’homme à besoin de se brûler pour comprendre que le feu est dangereux. Il en va de même pour les DRM et les logiciels privateurs.

Monsieur Stallman à prédit quantité de problèmes que la majorité des gens n’ont pas encore. Cela ne pouvait que tomber dans le vide. Mais le temps rends toujours justice à ceux qui ont raison. Il faut juste savoir être patient.

Ce qui fait le poids des arguments des libristes aujourd’hui, c’est bien le fait qu’ils ont eu raison. Et l’on commence à ressentir les inconvénients des logiques d’emprisonnement numérique. Que ce soit au niveau des DRM ou des logiciels privateurs.

Les gens comprennent uniquement quand vous leur proposez une solution à des problèmes qu’ils ont. Ils ne sont pas sensibles aux solutions à des problèmes qu’ils n’imaginent pas encore.

Cela dit, pour ma part, je ne pleure pas sur le sort de ceux qui se sont fait avoir. Je n’ai pas acheté une seule de ces œuvres sous DRM dématérialisé. Tant mieux pour ceux qui réfléchissent. Et tant pis pour ceux qui veulent consommer sans se poser de questions.

@philumax

Le dématérialisé est à l’heure actuelle une arnaque. Y a pas photo !

@onipif

Je vais rigoler (vert) que cela arrivera pour les utilisateurs de STEAM & co.

Sans vouloir vous embêter, c’était pas mieux avant avec les supports physiques.

Beaucoup de jeux anciens ne fonctionnent plus sous Windows 10.

La seule vraie solution : faites des dons pour des jeux vidéo libres.

Mais ces problèmes sont certainement déjà dépassé : le futur sera peut être l’accès à des plateformes ouvrant un catalogue global (netflix, deezer) pour une somme mensuelle modique. En gros, c’est la licence globale dont certains prétendaient que c’était impossible.

Le contrat est clair, vous payez une somme modique pour l’accès mensuel à toutes les œuvres. Le jour ou ils arrêtent, vous n’avez rien perdu.

Rien à voir avec les droits d’auteur, on parle ici du support dématérialisé qui disparaît quand le serveur disparaît.

Vous avez tort. Sur le plan légal, tout découle des droits d’auteurs. Ceux ci engendrent la concession sous licence et la mise à disposition de l’oeuvre par le biais d’un support quel qu’il soit.
Si l’on vous a vendu l’accès à des supports dématérialisés, la société doit respecter le contrat en continuant de vous en garantir l’accès. Dans le cas contraire, elle est en faute.

On ne peut pas vendre un service à des consommateurs et le supprimer quand on veut. Et la dématérialisation n’y change rien.[/quote]

Désolé mais je n’ai pas tort: si les verrous numériques n’étaient pas là, la disparition des serveurs n’entraînerait pas la disparition de l’accès aux oeuvres, comme on pourrait les copier dans le cadre de la copie privée [ *“L’exception pour copie privée, faculté accordée à l’acquéreur légitime d’une oeuvre, couvre tout acte de copie d’une oeuvre sur un autre support, pour son propre usage”].

idem pour moi :o
( et idem le coup du code expiré ; et désolé du retard de réponse )

Je suis contre payer mensuellement des services, même une somme modique car nous aurons :
n x modique >= 100 €
…tu ajoutes le FAI, le(s) tel …on va bientôt dépenser 200€/mois pour simplement un accès à l’amusement quand bon nous semble ;
Une fumisterie non ?

Après je suis d’accord sur les supports physiques qui ne fonctionneront plus 20 ans après…mais en 20 ans, tu as le temps d’en profiter en solo, en famille ou avec des amis.

Pour Windows, je suis également d’accord, c’est pour ça que de mon côté, un PC est fait pour tout sauf jouer…d’où les consoles qui normalement ressemblent à du “plug & play”.