Commentaires : Faut-il garder Arm indépendant et assurer sa neutralité ? C'est ce que veut Qualcomm

Dans un entretien accordé au Financial Times, le P-D.G. de Qualcomm, Cristiano Amon, a suggéré la création d’un consortium des plus grands acteurs du secteur des processeurs pour racheter Arm, et ainsi garder l’entreprise indépendante.

L’indépendance avec une majorité d’investisseurs d’origine nord américaine ?

…qui auront chacun des capitaux dans la société… Digne de l’independence day :grin:

L’indépendance de garder ses processeurs bien closed source histoire de garder soumis l’utilisateur au bon vouloir de qualcomm et des autres pour l’obsolescence programmée via la fin des mises à jour des vendors blobs au bout de 2 ans…

Bref, quelque-chose me dit qu’ils ont peur de RISC-V, dont le rachat d’arm par un acteur comme nvidia, pourrait booster l’émergeance.

Les parties pour lesquelles il y a besoin des vendors blobs n’ont de toute façon rien à voir avec ARM. Il s’agit de drivers pour des éléments du SoC qui sont spécifiques à Qualcomm (GPU, réseau, photo…).

Qualcomm pourrait faire exactement la même chose tout en switchant verse des CPU RISC-V.

C’est pas faux, la différence c’est que n’importe quelle boite peu dev un SoC RISC-V vu que c’est ouvert et non soumis à un licence payante à ARM ou autre.

Donc des fairphone ou pinephone ou autres pourraient ne plus être dépendants de ceux qui ont les moyens de payer cette licence et la rentabilisent jusqu’à plus soif grâce à cette fermeture et cette obsolescence artificielle.

Je sais je rêve un peu éveillé.

Ça ne changera pas grand chose. Pour produire des SoC, c’est vraiment pas le coût de la licence ARM qui représente le plus gros poste de dépense…

Y a qu’à voir le chiffre d’affaire d’ARM par rapport au nombre de puces ARM fabriquées chaque année pour s’en rendre compte.

En 2021, ARM a fait 2.7 milliards de dollars de chiffre affaire pour 29.2 milliards de puces ARM fabriquées dans l’année. Ça fait en moyenne 9cts par puce (en cherchant un peu, la licence pour utiliser les designs standard d’ARM, genre Cortex et cie, serait de à peine 1.5% du prix de vente des puces). Et encore, ça c’est si on fait l’hypothèse que l’intégralité des revenus d’ARM viennent des puces « standard », ce qui n’est pas le cas : ils ont aussi des brevets, ils vendent du logiciel, et également des prestations d’ingénierie (conception de puces spécifiques, assistance au développement logiciel, etc…).

Pour rappel, un Pi Zero, avec son SoC ARM, mais aussi tout le reste de ce qui est nécessaire pour avoir une machine fonctionnelle et connectée, c’est vendu moins de 10$ HT au détail… C’est dire à quel point la licence ARM ne pèse pas bien lourd. Et je serai pas surpris que la RAM coûte plus cher que le SoC…

Si ça se concrétise, ARM, ne sera plus jamais indépendant.