Commentaires : Faut-il créer un ChatGPT français ? Le Royaume-Uni, lui, veut sa propre AI nationale

Le gouvernement britannique annonce son intention de développer une intelligence artificielle similaire à ChatGPT.

1 « J'aime »

En espérant que l’intelligence sera supérieure à celle de leur fantasque BJ.

« 100 millions de livres sur la table »

Il y a de quoi ouvrir une belle bibliothèque !.. :grin:

4 « J'aime »

Peut-être qu’un jour on comprendra que ce qui fait la richesse et la fiabilité des IA de ce type, c’est justement leur accès à la plus grande quantité de données possibles, de tous les horizons, le maximum d’interactions.

Si chacun fait son truc dans son coin, en limitant les datas sources, puis en rajoutant des limites artificielles à l’outil, ça donnera un truc pourri, et/ou d’Etat (donc avec toutes les limites que l’Etat/le gouvernement qui aura été à l’initiative considèrera comme « son projeeeeeeeeeeeeeeeeeeeet »).

D’ailleurs, comment une IA pourrait être « woke » (ou tout autre chose) si on ne cherche pas à lui demander autre chose que des faits ? En lui mettant des limites artificielles.
On cherche pas à lui faire faire une analyse, ni de la philosophie, mais à nous redonner en temps record des informations, et à les ré-agencer selon nos besoins du jour.

Si l’IA nous sort autre chose que des faits, ce n’est déjà plus le même genre d’outil. Et ça relève de moins en moins de l’IA.

Bref, y’a encore du boulot.
Et brace yourselves, on va avoir droit aux IA d’Etat, après la monnaie d’Etat encensée juste le temps de fabriquer de la crypomonnaire d’Etat, et j’en passe. :smiley:

3 « J'aime »

On ne pourrait pas discuter sans parler de « Woke » !???

Ca me gonfle :roll_eyes:

6 « J'aime »

C’est 0 en terme d’investissement sur ces sujets…
Microsoft a investit 5 milliards dans OpenAI par exemple

Idem que SPH, ras le bol des lourdingues de service dont le vocabulaire est aussi limité que leurs capacités rhétoriques et cognitives.

Comme le pense Yann Le Cun, chercher en la matière chez Meta, l’idéal serait une IA open source parce que quand elle évoluera en traitant images, videos et musique et non plus que du texte, c’est là qu’il y aura des problèmes de droits d’auteurs. L’idéal serait de pouvoir vérifier les sources.

2 « J'aime »

A plus long terme, ça poussera à redéfinir ce qu’est le travail, mais aussi ce que sont les oeuvres et l’intérêt (ou non) des droits d’auteurs.

Sinon on sera cantonné à rajouter tout un tas de patchworks de contradictions et de règles spécifiques à chaque version des lois de chaque pays… réduisant d’autant plus le potentiel de ces outils.

100 millions ? C’est au minimum 100 fois moins que ce dont chat gpt dispose :grinning:

Ce serait bien d’arrêter de faire de le pub à la demande d’arrêter le développement d’ia plus puissante que chat gpt pendant 6 mois. C’est ridicule.
A part open AI et Microsoft, personne ne dispose d’une is opérationnelle du niveau de chat gpt 4. C’est une demande pour bloquer chat gpt le temps que les concurrents rattrapent leur retard.

Than : « l’intérêt (ou non) des droits d’auteurs. »

Vous rendez-vous compte de ce que vous écrivez ?
Tiens pendant qu’on y est, je vais décider de l’intérêt (ou non) de vous voler votre maison ou votre voiture, ou de vous confisquer vos salaires et vos revenus. Parce que ça mérité débat n’est-ce pas ? :woozy_face:

Vous vous rendez-compte de ce que vous écrivez ? Ou plutôt, comprenez-vous ce que vous lisez ? :upside_down_face:

La portée de mon message est à, comme je le disais, « A plus long terme ».
Peut-être en siècles ou millénaires selon le degré de remise en question de pas mal de choses. :wink:

Quand je dis que les IA peuvent nous amener à revoir notre façon de considérer le travail, on s’imagine bien que ça va pas changer en 2 jours.
De là, ça revient à considérer comment on gère les ressources, le temps, l’argent.
Et enfin, comment on rémunère les artistes.
Dans un monde, hypothétique, où l’argent n’a plus le même intérêt parce qu’on s’est enfin aperçu que ça sert à rien de courir après l’infini quand les ressources ne le sont pas (infinies), peut-être que protéger un droit d’auteur pour nourrir quelqu’un avec de l’argent (et ses « ayant-droits » sur 3 générations) ne sera plus le modèle en vigueur ? Le sens de mon message allait plutôt par là.

A aucun moment je n’ai décidé moi-même de quoi que ce soit (ni n’ait cette prétention, ni l’envie, ni l’énergie, ni etc. etc.).
Par contre, je peux rajouter que les règles sur la propriété intellectuelle d’aujourd’hui (concernant les brevets notamment) font parfois exactement l’inverse de ce qu’elles sont censées promouvoir… en empêchant littéralement toute exploitation desdits brevets quand ils sont rachetés pour être oubliés et surtout pas utilisés.

Donc la prochaine fois, essayez de voir plus loin que vos seules craintes avant de prendre au premier degré ce que vous lisez.
Z’en faites donc pas, avec des comportements/réflexes/conditionnements pareils, on va continuer encore longtemps à courir à la croissance infinie et à ne surtout pas réfléchir à autre chose que ce qu’on connait. :face_with_peeking_eye:

1 « J'aime »

Ils ont raison, tout ce qui peut être facturé doit être aussi fabriqué en interne sinon ça devient de la dépendance comme avec le pétrole où le prix sont incontrôlables.

1 « J'aime »

En ne voyant pas plus loin que le bout de votre nez

Quand j’ai pete c’est mieux vive ma IA vive Moix :tumbler_glass::crown:

ok en reparle dans 10 ans alors !

1 « J'aime »