Forum Clubic

Commentaires : Facebook veut que vous sachiez que tout le monde pille et amasse vos données, et que c'est normal

Dans un mail interne, les dirigeants de Facebook indiquent s’attendre à d’autres fuites de données personnelles et veulent minimiser la chose.

Facebook s’estime au même niveau de bassesse que le marché sur la gestion des données personnelles…

Et en même temps, Facebook dénonce les acteurs, techniques et lois qui les empêchent de continuer…

Et pendant ce temps-là, les utilisateurs de Facebook continuent de défendre et justifier l’indéfendable…

Cherchez l’erreur !

2 J'aime

« Facebook veut que vous sachiez que tout le monde pille et amasse vos données, et que c’est normal »
Haaaaa, bé ca va alors si c’est normal ! (moi qui m’inquiétais) :face_with_raised_eyebrow:

7 J'aime

« niveau de bassesse » Je dirais même plus « niveau de ba$$e$$e » chez Zuckerberg !

1 J'aime

Ca a toujours été leurs modèle économique, c’est normal que Facebook le défende.

Si les gens sur Facebook ne veulent de tout ça, est-ce qu’ils sont prêt à payer ? Je ne crois pas.

On est dans un monde ou les gens se plaignent d’un modèle économique qui n’est imposé à personne sur le web. Si des personnes n’en veulent pas elles ne s’inscrivent pas point final.

C’est dingue cette mentalité de critiquer un modèle alors qu’on l’accepte en acceptant les conditions générales, c’est pas comme si ils avaient mis le couteau sous la gorge des utilisateurs.

Alors oui les choses se sont améliorer au niveau des données personnelles, de la suppression de celles-ci, du partage à des tiers etc… Mais le meilleur remède à tout cela est de ne tout simplement pas s’inscrire parce que une société ça a besoin d’argent pour vivre.

Quand je vois parfois des personnes critiquer alors qu’elles mêmes sur les sites elles acceptes l’ensemble des cookies ou tout simplement qu’elles ont un smartphone, si c’est pas Facebook qui collecte les données c’est une autre société.

Facebook n’est qu’un bouc émissaire.

Les gens veulent du gratuit H24 sans contre partie … On a rien sans rien.

5 J'aime

La solution me semble pourtant très simple!
Que les employés et les dirigeants de sociétés qui récupèrent nos données soient massivement victimes de ce genre de pratique (et pas forcément via leur entreprise).
Solution ultime: que plusieurs membres de gouvernements ou parlements en fassent les frais. Cela leur donnera peut-être envie de prendre le sujet au sérieux.

1 J'aime

Si c’est gratuit c’est que vous êtes le produit comme on dit :slight_smile:

2 J'aime

N’est-ce pas plutôt un problème de compréhension de la part des utilisateurs? On ne peut pas avoir un espace gratuit sur Internet où on peut mettre autant de photos qu’on veut, faire de la pub pour son magasin, organiser ses soirées entre amis, etc GRATUITEMENT.

Le problème c’est que nous prenons pour acquis les Google, Facebook, Instagram et autres TikTok mais ces entreprises, aussi utiles soient-elles (ça on peut en discuter) ne peuvent pas fournir des services gratuitement sans contre partie.

Donc comme Apple le fait avec les nouvelles informations données aux utilisateurs d’iOS quand ils vont installer une app, c’est soit on est conscient qu’on donne beaucoup trop de données et on accepte OU on refuse et on utilise un produit qui ne nous est pas indispensable.

3 J'aime

Pour plagier un grand homme, « C’est pas faux. ».

Mais pour moi, il n’y a pas que cet aspect. Il y a aussi la question de la sécurisation des données et le fait de ne pas prendre les fuites à la légère. Les conséquences peuvent être dramatiques: réputation, chantage, usurpation d’identité…

Ensuite, il y a aussi la possibilité qu’ont obtennu ces entreprises en terme de manipulation des comportements: élections ou autres.

2 J'aime

De ce que je lis des citations, c’est pas la notion d’utilisation des données qui est banalisée, mais la méthodologie qui a été exploitée ici pour les récupérer (le scraping).

Les « pirates » ont utilisé une fonctionnalité qui requiert de diffuser les informations personnelles (ex : trouver des amis grâce à leur numéro) et de l’industrialiser pour récupérer un maximum d’informations en saisissant des valeurs en bruteforce en recherche d’un résultat.
C’est quand même différent d’un piratage ou d’un vrai leak de données, notamment car Facebook permettait de se prémunir de ce cas précis avec le paramètre « Qui peut vous trouver à l’aide du numéro de téléphone que vous avez fourni ? » accessible sur tous les comptes.

En revanche, c’est inquiétant qu’il n’y ai visiblement pas de prise de conscience qu’il est de leur rôle aussi d’identifier ces « failles fonctionnelles » pour en limiter l’exploitation, d’autant plus qu’une info rendue publique n’est plus exclusive, elle a donc moins de valeur.

Et aussi de bannir les posts du genre « mettez le nom de vos enfants sans les voyelles et on doit deviner les prénoms »… ou « quel est votre couleur préféré? Le nom de votre premier aninal de compagnie? Votre nom de jeune fille? etc »… quand je vois ça sur le mûr de ma mère/cousines/tantes je deviens fou…

3 J'aime

« Le nom de votre premier animal de compagnie? »
quel est le code de récupération de secours de vos mots de passe ? saisissez le ici et gagnez un Iphone 20 !

12345, comme le code de mes valises.

Les banquiers de Zuckerberg devraient faire pareil. Vos $$$ ont fuités mais la faille a été colmatée. Nous pensons qu’il est important à la fois d’en faire un problème pour l’ensemble du secteur et de normaliser le fait que cette activité se produit régulièrement.

La seule et unique solution c’est de ne pas avoir Facebook tout simplement et si vraiment on en veut un il faut également y mettre le moins d’information possible

1 J'aime

Je ne suis pas d’accord. Tout comme Google, Facebook rentre dans votre ordiinateur, même quant il n’est pas invité ! Un commerçant en ligne avec le sigle Google ou Facebook, et Vlan, votre PC appartient à la firme, y compris en refusant systématiquement toute intrusion (Facebook container dans Firefox est suffisamment explicite). C’est si pernicieux que, si vous vouliez surfer sur le net « officiel » sans Facebook et Google, vous n’auriez pratiquement aucune page. Le pire, pour moi, est de devoir passer par YouTube pour trouver des archives audiovisuelles françaises inaccessible par l’INA qui nous coûte « un pognon de dingue ».

1 J'aime

Serais-tu prêt à lâcher un billet pour chaque plateforme/site internet sur lequel tu vas dans ce cas là si tu ne veux plus qu’elle récolte tes données ? Google, Wikipédia, Youtube, les sites d’informations etc … Rien n’est gratuit, mère nature elle même ne l’est pas.

En revanche si tu ne veux pas être tracé prend le bon OS, le bon navigateur, h24 en navigation privée avec des bloqueurs suppression de cookie et ne renseigne jamais des choses persos.

Comme dit ce sont des services et un service tu peux t’y opposer.