Forum Clubic

Commentaires : Facebook va créer de nouveaux emplois au Royaume-Uni pour lutter contre les "contenus nocifs"

L’entreprise de Mark Zuckerberg prévoit d’embaucher 1 000 personnes dans ses bureaux londoniens, au cours de l’année 2020. Ces recrutements, principalement concentrés sur des profils techniques, visent notamment à renforcer la lutte du réseau social contre les contenus pouvant nuire à sa large communauté.

Ceux qui ont vu le reportage Cash Investigation : « Dans la peau d’un modérateur de contenu » (chez un sous-traitant Facebook), ça n’a choqué personne ce taux d’horreurs que les modérateurs doivent filtrer chaque jour ? Et à quel point ça peut traumatiser à vie les modérateurs en question ? Ca me rappelle aussi l’époque des sites à la « gore gallery » etc… cette demande éternelle et incessante d’horreurs malsaines m’a toujours déstabilisé… pourquoi autant de demandes ?! bref…

2 J'aime

Ce serait plus efficace de fermer le réseau :slight_smile:

1 J'aime

« Pour moi, cela ne fait aucun doute : Instagram a contribué à tuer ma fille » : peut être que si le gars s’était intéressé à ce que faisait sa fille avec son smartphone, elle ne serait pas décédée. C’est triste certes mais faut pas non plus rejeter toujours la faute sur les autres.

1 J'aime

Le problème, c’est l’accumulation et les symptômes non visibles. Le terme « contribué » utilisé ici me semble justement bien adapté. Ce n’est pas la cause mais un des facteurs déclenchant et/ou aggravant.
Je ne sais pas si tu as déjà côtoyé des gens qui ce sont suicidé ou qui sont dépressifs, et bien c’est souvent malheureusement indétectable si ils ne font pas la démarche eux-même d’en parler. Les symptômes sont noyés dans le bruit de fond habituel des emmerdes quotidiennes sans signification. Difficile de blâmer ce type.

1 J'aime

Je confirme, l’ayant déjà vécu plusieurs fois. La personne appelle à l’aide silencieusement et cela ne se voit pas/s’entend pas, aucun son ne sort de sa bouche alors qu’il (ou elle) voudrait parler. C’est facile de dire du mal de tout ça sans savoir !

1 J'aime

Je suis de l’avis de Blues Blanche ( et même plus radical), une fermeture de ces nids a merd* de réseaux sociaux, que ce soit FB, twitter, instagram, snapchat, serait tellement bien.

1 J'aime

Le problème n’étant pas l’outil mais les utilisateurs, ce n’est pas soigner le mal mais le symptôme donc le problème restera entier… :-/
On est plus sur un problème de société, les instincts comme l’égoïsme, le sectarisme, la méfiance, … deviennent prépondérants et effacent la réflexion, l’empathie, la bienveillance et le respect…