Forum Clubic

Commentaires : Facebook fait l'objet, au Royaume-Uni, d'un recours collectif, qui lui réclame près de 3 milliards d'euros

Les plaignants, rassemblés par une experte en droit de la concurrence, sont sur le point d’attaquer Meta, maison-mère de Facebook
, pour abus de position dominante.

1 J'aime

Et en France ? On continue à se laisser manger la laine sur le dos…

Bon on n’est pas obligé d’adhérer à Facebook quoique professionnellement, bien des secteurs qui ne peuvent avoir de site Web, n’ont pas beaucoup de choix en la matière. Il n’y a que Facebook avec autant de vues…

1 J'aime

Dans le genre de non rémunération il y a pire : les poubelles.

Non seulement on paye le ramassage mais en plus on fournit gratuitement des matières premières recyclables et du travail gratuit pour ceux qui acceptent de trier.

Heureusement que la connerie n’est pas rémunérée.

1 J'aime

Ce ne serait pas une autre occurrence de l’éternelle frustration de l’utilisateur qui accepte les termes et conditions puis regrette ensuite?
Facebook/Meta n’oblige personne à accepter… et de toute évidence il ne s’agit pas d’un service critique à la personne…
Je ne vois pas où est le « cas » du point de vue légal.
Bien sûr, c’est pas grave, son nom est d’ores et déjà cité et rendu public…

2 J'aime

En plus, n’oublie pas que tu payes en achetant le produit. La petite pastille verte sur l’emballage qui te dit que l’on paye une taxe écologique, il ne faut pas rêver, ce n’est pas la boite qui la paye, mais toi, car elle répercute.

Honnêtement, le système français de ramassage et de tri n’est pas le pire. Renseignes toi sur le système japonais et tu seras bien surpris (exemple : bouchon à part, contenants devant être propres avant dépôt dans les bennes, etc.).

L’impression que j’ai est que chaque Etat essaye de compenser ses pertes dues à l’évasion fiscale comme il peut. Ce qui explique pourquoi les argumentations juridiques sont souvent jugées bancales par les propres instances des pays qui poursuivent.

1 J'aime

Dieu sait que je n’aime pas l’intégralité du groupe META et Facebook en particulier. Mais j’aime encore bien moins les vautours opportunistes qui se font passer pour des redresseurs de tort. Sur ces 2,8 milliards, combien cette avocate serait sensée toucher si elle gagnait ? Probablement des dizaines de millions. Et depuis quand représente on en justice des gens qui n’ont rien demandé ?
Les clients de Facebook ont, à tort ou à raison, bel et bien accepté les conditions demandées par Facebook et ils ont bel et bien bénéficié de leur service. De plus ce n’est un secret pour personne que beaucoup de services gratuits sont payés par la publicité, Clubic fait sans doute partie du lot. Pas de quoi crier au scandale, donc.
Alors vraiment cette plainte, c’est n’importe quoi.

2 J'aime

Ça fait un paquet de mauvaises nouvelles pour Facebook. A moyen terme, le truc va se faire saucissonner au nom de la loi anti trust.

otez moi d’un doute …Cambridge analytics qui s’est fait épinglé pour avoir récupéré toutes les données des utilisateurs de manière illégale car sans l’accord des utilisateurs, était bien britannique non ?

Bon, aller faire un procès à une boîte qui propose un service gratuit, tout en acceptant les CG de plein gré… bôf.

2 J'aime