Forum Clubic

Commentaires : Facebook active la caméra et le micro des iPhone en permanence sans en avertir les utilisateurs

Ce bug présent dans l’application ne toucherait pour le moment que les utilisateurs sous iOS 13.2.2, la dernière version en date du système d’exploitation mobile d’Apple mais continue à alimenter autour des capacités de Facebook à garantir la sécurité des données personnelles.

comment peut on utiliser ce reseau social … ??

1 J'aime

Chacun prend des décisions en se basant sur ses expériences, ses attentes ainsi qu’un processus congnitif qui lui est propre.
Comme l’a écrit Descartes, « Le bon sens est la chose du monde la mieux partagée ».
En l’occurrence, le fait que Facebook est un comportement scandaleux sur de nombreux plans ne fait pas de ses utilisateurs des idiots.
TLDR : la tolérance bordel !

1 J'aime

Perso ce qui me gêne avec Facebook (que je n’utilise pas) c’est qu’il soit installé par défaut dans de nombreux téléphones avec l’impossibilité de le désinstaller, et processus activé même si on ne s’en sers pas (et meme si on kill le processus, selon les modeles soit il se relance tt seul, soit au reboot du tel)

Descartes avait déjà un compte FB ?

Non, il twittait :slight_smile:

Il y a eu une décision de justice à ce sujet, en juin, si je ne me trompe pas. Mais oui, c’est choquant car cette application n’est pas nécessaire au fonctionnement du dit téléphone…

C’est marrant que chaque bug / piratage et autres erreurs dont cette société est « victime » se matérialise systématiquement par une atteinte à la vie privée de ses utilisateurs…

6 J'aime

Un vieux proverbe, qui date peut-être bien de l’époque de Descartes , dit: « Pour vivre heureux, vivons caché »…

Ce bug présent dans l’application

:rofl::joy::rofl::joy::rofl::joy::rofl::joy::rofl::joy::rofl::joy::rofl::joy::rofl::joy::rofl::joy::rofl::joy::rofl::joy::rofl::joy:

Ils ne peuvent se permettre se genre de bugs avec les batteries de casseroles qu’ils ont aux fesses…

Ma réaction était un peu exagéré, mais elle a le mérite de rappeler quelque chose que l’on oublie souvent ici (à mes yeux du moins).

Chacun est libre de ses choix, et si on ne fait pas les mêmes que les autres, c’est car on n’utilise pas le même raisonnement / que l’on ne partage pas les mêmes critères d’évaluation.
Par exemple, « pour vivre heureux, visons caché » est une forme de jugement de valeur à destination des extravertis, ou du moins peut être perçu comme tel (je pinaille).
Mais le fait de choisir Apple ou Android, d’utiliser ou non FB, d’être sur Linux ou Windows (ou MacOs…), de jouer sur console ou sur PC… tout cela ne devrait jamais entrainer un jugement de valeur vis à vis de l’autre.

Avec les progrès en neurosciences, les moyens de manipuler les gens pour leur faire faire ce que l’ont veut, se multiplient. Sans parler de la pression sociale.
Dans certains domaines, faire de vrais choix sans manipulation « commerciale » devient compliqué.
Sans compter ceux qui ont besoin de Facebook pour leur activité pro.
Pas aussi simple que l’on peut le penser au premier abord je trouve.

1 J'aime

Faut apprendre a accepter la critique. Pas les insultes, pas le défoulement des abrutis, non. La critique. Elle est souvent fondée, et je ne vois pas en quoi on se retiendrait de critiquer.

Quand je parlais de manipulation « commerciale », ce n’était pas dans le sens vendre quelque chose aux gens. Mais plutôt dans le sens les gens rapportent de l’argent. Et en occurrence, je pensais aux données des gens.

Pour moi, Facebook n’est vraiment pas synonyme de faire vendre. Mais j’ai pu passer à côté de cet aspect vu que je ne l’utilise pas. Facebook se résume dans mon esprit à de la collecte/vente de data et de la manipulation (éventuelle) des foules dans certains buts, faire ses expériences sociales et/ou psychologiques.

Je respecte Mark Zuckerberg pour sa philanthropie, sa générosité et son intelligence. Par contre, son entreprise Facebook, dans son état actuel au sujet de la vie privée des internautes, est une grosse problématique. J’espère que cette faille de sécurité, l’activation en permanence de caméra et micro des iPhone sans autorisation des usagers, soit la dernière des impertinences. Personnellement, je n’utilise pas Facebook, mais je souhaite de ce réseau social devienne mieux sécurisé et plus compatible avec la philanthropie, l’éthique et les idéaux de son fondateur.

Ah mais tu prêches à un converti :slight_smile:
La critique constructive c’est une bonne chose. Et je me pose en avocat du diable ici, étant moi même plutot critique vis à vis de Facebook.
Ce qui m’énerve, c’est les « faut être un idiot pour utiliser Facebook » (mais tu peux remplacer ça par Iphone, Android, Windows, Linux, Console, PC etc…). Il y a un énorme manque de tolérance concernant les personnes faisant des choix différents des nôtres (c’est ce qui a motivé la citation de Descartes).
Ce type de phrase, ce n’est pas une critique mais un jugement de valeur occultant toutes les raisons justifiant le choix des autres.
D’ailleurs, @GRITI apportait l’aspect de la manipulation des gens (Dark Patterns) et la pression sociale pour répondre à ma notion de « chacun est libre de ses choix ». Si on pousse la réflexion, peut on dire que quelqu’un est idiot après avoir pris une décision suite à un processus de manipulation aussi travaillé ?

1 J'aime

Si on pousse la réflexion, le sujet restera idiot si il persiste dans ces choix après exposition de la supercherie.

Est-ce que les accro au cigarettes, drogues dures, alcool sont idiots parce qu’ils continuent à consommer tout en connaissant les risques?
Est-ce qu’une femme qui continue à rester avec un homme qui la bat et la viole est une idiote alors qu’elle souffre et ne veut pas que cela continue?
Le cerveau humain est complexe.
Les habitudes sont difficiles à changer, même en ayant une capacité de réflexion (je suis en plus en train d’écouter un livre sur le sujet qui explique entre autres le fonctionnement du cerveau dans ces cas-là). Je parle des habitudes, mais il n’y a pas que cela.
Bref, comme je l’ai déjà écrit, ce n’est pas aussi simple qu’on peut le penser quand nous ne sommes pas concernés/impactés.
Pour essayer, éventuellement, de mieux comprendre et d’être davantage bienveillant avec les autres, il faut essayer de trouver un équivalent dans notre propre cas de quelque chose que l’on fait alors que l’on connaît les effets négatifs. Rien que l’exemple de la conduite pourrait servir à beaucoup.

Sans compter que chacun a ses priorités dans la vie et que ce qui est important pour certains, n’a aucune importance pour d’autres.

2 J'aime

Tu as très bien résumé ce que je voulais dire. Merci :slight_smile:

2 J'aime