Forum Clubic

Commentaires : Face au manque de profils qualifiés, Studyrama va promouvoir les métiers du numérique avec 12 salons

Pour promouvoir le numérique, un secteur porteur mais encore trop incompris, Studyrama organise une douzaine de salons, qui auront lieu d’octobre à mars prochain.

Le problème du numérique, c’est surtout que bcp demandent de hautes qualifications sur des outils récents…

Oui j’ai parfois vu des annonces avec 5 ans d’expériences pour des outils qui n’avaient même pas 2 ans d’existence. Ça recrute qu’entre personnes qui ont déjà plein d’expériences etc tout le monde sait maintenant … Les salons c’est surtout pour ‘attirer’ des gens plutôt en entreprise depuis quelques années que des débutants voir des étudiants fraîchement sortie de l’université.

Les salons, c’est surtout du marketing, rien à voir avec du recrutement. D’ailleurs pléthores d’entreprises font croire qu’elles recrutent pour faire croire aux clients qu’elles se portent bien… si on retirait toutes ces fausses offres, on verrait que la demande n’est pas si énorme.

2 J'aime

Oui les entreprises qui recrutent à tour de bras de toute façon n’ont pas le temps d’organiser ou d’être présent à des salons, les grandes entreprises ne passent pas par des salons, ce sont les moyennes qui se volent les “talents”.

pas forcement … ça peut être intéressant justement parce que ca permet aux gens de voir l’entreprise ou un métier autrement que par des idées reçues.
Après oui ça c’est sur quand tu vas travailler chez un client c’est clair qu’il vaut mieux avoir un minimum d’expérience … Et encore je trouve que face a la pénurie de main d’oeuvre les entreprises ont bien évolué. Et je ne parle même pas des entretiens d’embauche qui souvent ne ressemblent même plus a des entretiens …

Ce ne sont pas les profiles qui ne sont pas qualifiés mais les boîtes qui cherchent des profiles bidons… Genre un ingénieur avec 5-10 ans d’expérience… Il ne les aura jamais le gars si toutes les boîtes ne recrutent que des séniors…

pas sur de comprendre la logique … ce problème n’est pas nouveau il existe depuis 40 ans … et pourtant les gens trouvent du boulot … C’est comme tout effectivement au départ il faut faire ses preuves … ensuite tout dépends comment est accueillie la personne sans expérience mais généralement on ne confit pas a un inexpérimenté des projets complexes et souvent il y a toujours un encadrant …

ca permet aussi de rendre moins exigeant les employés et de maintenir salaires bas

Cette (soit disant) pénurie d’informaticiens est une vraie légende urbaine.

De tous temps, j’ai connu des informaticiens qui quittaient le métier faute de trouver du boulot.

Tant qu’on est jeune, qu’on sors du bon cursus et qu’on a trouvé moyen de dépasser la première embauche, tout va bien.

Mais à partir d’un certain age, c’est beaucoup plus compliqué.

Oui, c’est une posture. Mais les offres permanentes, c’est aussi un moyen d’avoir toujours la porte ouverte pour recruter les meilleurs. Et aussi pour certaines entreprises, de mettre la pression en interne.

Mais allez expliquer à des politiques qui n’ont jamais bossé en entreprises les subtilités du management venu d’outre atlantique et les besoins issus de la comm’. Pour eux, il y a des offres publiés, donc ils imaginent qu’il y a forcément une pénurie.

On devrait obliger les entreprises qui publient des offres à accepter les candidats qui leur sont envoyés sous peine d’amende dissuasive.

1 J'aime

KlingonBrain a très bien résumé l’état d’esprit des entreprises en France.

Mais ce qui me fait de plus en plus marrer c’est toutes ces écoles et généralement de management qui formatent des jeunes pour rendre esclave d’autres jeunes. J’ai un bac+5 dans un domaine, je suis bardé de diplômes et tout ce qu’on me propose ce sont des boulots de m.

Savez-vous pourquoi? Parce que je ne connais pas un tel ou une telle qui travaille dans l’entreprise…

Voilà comment les français recrutent aujourd’hui : non pas en fonction des compétences mais en fonction de votre docilité, si vous savez baisser votre pantalon si vous êtes un bon soldat, prêt à accepter un bas salaire.

Ajouté à ça des institutions ou les gens deviennent de gros péteux sans cervellle et qui ne cherchent qu’à s’enrichir davantage… Et oui moins de travail = plus gros salaire… Méditez

Tu travailles dans quel domaine pour lâcher un pavé de conneries pareilles ? j’ai un master bac+5 dans l’informatique, à peine sorti d’études j’avais un salaire de 2000euro net par mois . ce qui est largement au dessus des autres salaires à sortie d’études, et j’ai toujours fait ce que je voulais faire au sein des entreprises pour lesquelles j’ai bossé et maintenant je suis à 50K par an.
Et c’était le cas pour bon nombre de mes collègues, il ne faut pas prendre son cas pour une généralité.

L’informatique recrute un max, la concurrence entre ESN est énorme, il y a énormement de turn over, ces entreprises ont souvent besoin de nouvelles mains d’œuvres.