Forum Clubic

Commentaires : E3 2021 : Marvel's Guardians of the Galaxy dévoilé par Square Enix et Eidos Montreal

Une rumeur devenue réalité, Marvel’s Guardians of the Galaxy s’est dévoilé au travers d’un trailer et d’une longue séquence de gameplay durant l’E3 2021 dans le cadre de la conférence Square Enix.

1 J'aime

Pour le coup ce sont les modèles de la BD, j’imagine que certains apprécieront, mais j’aurais préféré voir ceux du film personnellement.

1 J'aime

Problème de droits j’imagine, il aurait fallu payer des royalties aux acteurs en plus de payer la licence à Disney.

1 J'aime

« Problème de droits j’imagine ».

Point de cela.
Eidos Montreal a tout simplement voulu rester pres de la BD tout en laissant l’opportunite au joueur de ce sentir dans la peau de Star Lord.

Au delà du jeu, le licensing ne fonctionne pas comme vous le décrivez.
Une licence d’utilisation est a payer aux propriétaires de l’IP que vous souhaitez exploiter. Mais vous n’avez jamais a reverser quoi que ce soit aux acteurs qui bien souvent sont payes au contrat. Il ne perçoivent que très rarement des royalties sur le long terme.

1 J'aime

Tu es sur de ça ? La communication autour d’un produit et des choix associés vaut ce qu’elle vaut, je ne la prendrai pas pour argent contant, surtout lorsqu’il y a de l’argent en jeu, justement.
Quant aux droits payables aux acteurs, je ne suis pas expert du tout mais je me souviens d’un topic où une I.A avait été utilisée pour imiter la voix d’un acteur dans un DLC fan-made.

On m’avait alors démontré par A+B qu’il y avait un risque que l’acteur vienne réclamer des brouzoufs pour l’emploi de sa voix, même imitée. Si cela est vrai pour une imitation de voix dans une œuvre à but non lucratif, comment pourrait il en être autrement pour une représentation des corps et surtout des visages dans une œuvre à but très lucratif ?

Est-ce que vous savez pourquoi Marvel Avengers ne reprend pas les visages des acteurs des films ? Il me semblait qu’il était question de droits à ce moment là, mais vos échanges remettent en question cette croyance…

Tu es sur de ça ?

Totalement puisque de la bouche d’un des patrons de Eidos Montreal. Je n’ai plus la brève sous la main mais cela a été publié et devrais facilement être trouvable je pense.
De plus je ne me permettrais pas de communiquer sur quelque chose que je n’ai pas vérifié deux fois avant.

Quant aux droits payables aux acteurs, je ne suis pas expert du tout mais je me souviens d’un topic où une I.A avait été utilisée pour imiter la voix d’un acteur dans un DLC fan-made.

Si je peux me permettre; vous mélangez les genres.
Dans l’exemple que vous citez (Witcher 3), il s’agit de la voix d’un acteur. C’est a dire la reproduction du ton et de l’intonation de la voix d’un acteur sans son accord, afin de faire passer le produit fini comme étant de lui. Il ne s’agit pas d’un problème lie a une scène jouée par cet acteur mais bien de l’imitation quasi parfaite de sa voix a fin de valeur ajoutée.

Concernant les « droits » des acteurs;
Il y en a. Mais il y en a autant de différents qu’il existe de contrats différents!
Dans le cinéma en général, l’œuvre appartient au Studio qui la produit. Les acteurs ayant été payés pour interpréter un/des rôles bien précis. Leur contrat peu, ou non, les faire bénéficier d’un pourcentage sur les entrées en salles par exemple. Mais quasiment jamais sur le marche tiers de la location (streaming).

J’en suis sur, ce n’est pas ce que je voulais dire. L’emploi de la langue de bois est tellement répandu en matière de communication, comme peuvent en témoigner la communication autour des GPU et des cryptomonnaies, qu’on ne sait plus vraiment ce que l’on peut croire. Je me demandais donc si tu étais sur que la déclaration d’EIDOS était vraiment crédible ou à prendre avec une pincée de sel.

Je me demandais donc si tu étais sur que la déclaration d’EIDOS était vraiment crédible ou à prendre avec une pincée de sel.

Comme dit The truth lies in the eye of the beholder.

C’est ce qui a été déclaré a des journalistes, point.
Jusqu’à preuve du contraire je ne vois pas pourquoi on devrait en douter.

Parfois j’aimerai vraiment être encore capable de voir les choses comme toi. Ce n’est pas une vanne, c’est sincère.