Forum Clubic

Commentaires : Données personnelles : le logiciel Audacity devient-il trop gourmand depuis son rachat?

Audacity
serait-il devenu un logiciel de siphonnage, d’exploitation et de vente des données personnelles des utilisateurs depuis son rachat par une entité russe ?

1 J'aime

Bah ça va être vite réglé, sous GPL il est fort à parier qu’un fork va voir le jour.
C’est récurant, et le plus visible a été OpenOffice - > LibreOffice.
C’est un peu dommage, Audacity est pas mal utilisé et efficace.

1 J'aime

Le pire c’est qu’on peux dire que… ca va contrairement a tout ce que peux siphonné une application populaire!

1 J'aime

Et bien j’attends la version privée des utilisateurs du coup…
Y’en a marre de se faire prendre nos données à tout va…

C’est ce que j’ai toujours dit, les logiciels libres n’ont rien de libres, il a toujours quelqu’un qui dirige les développements. C’est une illusion de croire que toute la communauté travaille ensemble.

Il n’y a qu’une solution, évidente, en terme d’acceptation et de répartition des revenus.
Cette solution a été présentée et rapidement enterrée par la commission européenne : nous rendre propriétaires de nos données personnelles.
Vous voulez mes données, payez moi. Tout le monde est perdant, sauf vous…

2 J'aime

le code source est ouvert, et il est possible de créer un fork, ce qui n’est pas le cas avec le système d’exploitation Windows par exemple.

Le code source ouvert permet de voir justement ce qu’il contient. « c’est ce que j’ai toujours dit » :wink:

Avec Mageia, la version d’audacity serait nettoyée,
selon les échanges ici :

www.mageia.org

1 J'aime

Comme d’hab, ça collecte tout un tas de données inutiles pour l’amélioration du logiciel mais ça n’hésite pas à te dire le contraire. :smiley:

Libres, c’est libre de droit, libre de distribution et d’utilisation.
Mais pas libre au niveau développeur.
Comme dans une entreprise, il faut bien un patron ou au moins un consortium de gens capable de prendre des décisions. Sinon c’est l’anarchie pur et dure. Comme les gilets jaunes => pas de chef => n’importe NAWAK même si le fond était justifié.

Et il n’y a pas d’illusion. Chacun fait ses propositions de patch ou d’ajout de code.
Le développeur principal responsable du projet valide ou pas l’incursion du code dans son logiciel.

C’est comme OpenOffice tué par l’immobilisme et le conservatisme des gens qui géraient cette entités.
Libre Office de son côté fait tout pareil mais avance sur de nombreux point car c’est la dynamique voulu par les responsables de ce projet

C’est combien l’empreinte carbone de la pollution publicitaire TOUT support confondu?

Oui et non.
Il faut être un minimum renseigné (càd : pas grand-chose) que ce genre « d’initiative » (expliquée par la news ici présente) ne correspondra jamais à l’image de ceux qui ont une certaine image du « monde libre ».
Par le passé, il y a eu de nombreuses dérives de sociétés et entreprises qui ont tenté de s’approprier le fonctionnement de la clique « GPL et autre », et la plupart pour ne pas dire la totalité a fini par se casser les dents. Si la société qui exploite Audacity prend ses aises en dehors de la « GPL » et tutti quanti (je rappelle que la GPL n’est qu’une licence parmi d’autres du monde libre), elle se fera vite rattraper par la communauté.
Il est important d’attendre avant toute conclusion.

Je vais ressortir mon ST et St Replay

Ce sont les inconvénients du monde libre, si l’on peut appeler cela inconvénients puisqu’au final, l’utilisateur n’est pas lésé. Le code source est à disposition sous licence GPL, alors n’importe qui peut le reprendre et lui donner la direction qu’il veut y compris lui ajouter une licence propriétaire.

C’est le cas de FreeBSD (il équipe nos consoles à 500€).
Il y a aussi pour compléter ce que vous avez mentionné : MySQL → MariaDB.
Je me demande si RedHat Linux ne fait pas partie du lot : RedHat → Fedora