Forum Clubic

Commentaires : Des hackers sans scrupules ont installé Windows 10 sur la Nintendo Switch

Un développeur est parvenu à installer l’OS de Microsoft, Windows 10, sur la Nintendo Switch, en exploitant la faille Tegra.

Sans scrupule. Une explication Mr Stéphane Ficca, à ce que je sache le hacker ne vend en rien son exploit.

Merci j’ai bien ri, de véritable bandits ces" hackers sans scrupule" !!!

Je pense qu’il s’agit d’une petite blagounette …

L’intérêt? Si vous pensez que tout ce que fait un développeur/hackeur a pour but d’être utile, vous ne méritez pas d’être un site d’infos sur l’informatique. Ils font ça juste pour voir si c’est effectivement réalisable, pour se lancer un défi… Comme le disent nos voisins anglophones: why not?

S’il y avait de l’ironie dans cet article, j’avoue l’avoir aussi manqué.

S’il n’y en avait pas, “sans scrupule” est peut-être un peu exagéré.

Un vrai geek qui se respecte va tenter diverses manoeuvres pour tester une technologie même s’il cela n’a pas d’intérêt.

Vous êtes trop sérieux dans les commentaires … relâchez vous un peu, vous verrez, c’est pas si mal !

il est sans scrupule avec cette pauvre nintendo switch ! je vois pas ou est le mal dans le titre les gars. Rapidkiller à raison, détendez vous.

Franchement, il faut être le fils de personne pour oser dégrader à ce point cette console.

Quel manque de discernement.

Ce n’est pas le titre qui me choque, c’est la phrase de conclusion: “flatter l’ego des développeurs”…

Les futurs pirates ce sont ceux qui modifient un seul code dans un programme ou matériel électronique. Si demain vous touchez à l’électronique de votre véhicule vous serrez immédiatement repéré grâce à la télémétrie qui sera obligatoire pour le bien de notre sécurité, vous serrez déclaré comme un pirate et risquerez la prison !

L’auteur de cet article ne comprend de toute evidence rien au hacking.
La phrase de fin qui m’a achevé:
“ce genre « d’exploit » ne sert finalement pas à grand chose, si ce n’est à flatter l’ego des développeurs en question”

L’intérêt, c’est de faire parler de soi, c’est tout. Et de dire “Oui, c’est possible”. Faut pas chercher plus loin.

Le “sans scrupules” m’a fait rire honnêtement. Je trouve ça débile de mettre un Windows 10 sur une Switch. Je suppose que les “devs” ont fait une ROM save avant de s’attaquer à cet “exploit”…

Et puis ? Ils ont détourné des comptes bancaires ? Vous les présentez comme étant des pirates, ce qu’ils ne sont évidemment pas…
Je comprends cette erreur grossière, ridicule même, de la part d’un journaliste comme Jean-Pierre Pernaut, qui veut faire du sensationnel, le papier, ou faire pleurer dans les chaumières, mais là, sur Clubic, c’est impardonnable.
C’est un article pour faire du “clic”, c’est ça ?
Pour vous hacker =pirate? :roll_eyes::roll_eyes::roll_eyes::roll_eyes:

L’émulation pourrait représenter un intérêt parmi d’autres.

Perso ce qui me choque le plus n’est pas le ton de l’auteur mais le fait de ne pas parler français.
C’est l’intérêt de ça moi que je comprends pas…

Des “hackers” ?
“Hacker” (prononcer ici “hacké”) ?
Et le pire “hackée” ???
Sérieusement les mecs ? C’est dur d’écrire d’écrite “pirater”, “pirates” et “piratées” ?

Moi le matin je me wake up, puis je run pour prendre mon train et ensuite je walk jusqu’à mon office ou je fais un meeting.

Yeah… Vive 2019…

L’orientation de l’article est totalement idiote.
La Switch avec son Tegra est ni plus moins qu’une bonne tablette d’un point de vue matériel, il lui manque juste un bon os pour l’ouvrir aux usages classique d’une tablette.

Donc au final que ce soit Windows 10 mobile ou Android peut importe, pouvoir lancer un système d’exploitation c’eT avoir accès a un navigateur web et toutes les applications courrante.

Perso j’attends que ça une version stable d’un os sur Switch.

Quand je me déplace si au lieu de me trimballer une tablette + une console de jeux, je peux trimballer aucun appareil c’est parfait.

Je dirais même qu’on pourrait se passer d acheter une tablette si la Switch devient capable de le faire.

Ton intervention est intéressante car, en effet, le verbe “to hack” peut se traduire littéralement “pirater” MAIS elle est aussi très largement acceptée en français, notamment dans le domaine, de l’électronique comme le détournement d’un système.

C’est cette dernière définition qui est utilisée ici :wink:

La team premier degré vous êtes tellement les meilleurs T.T

Ce sont nos politiques gaucho bobos qui sont sans scrupules qui volent le peuple.
Comme faire passer des lois en faveur de grandes entreprises parce qu’ils sont actionnaires.

C’est à gerber de lire Des hackers “sans scrupules” ont installé Windows 10 sur la Nintendo Switch