Forum Clubic

Commentaires : Des études font état de nombreuses planètes habitables et civilisations extra-terrestres (en théorie) (page 2)

Oui… mais rien n’est prouvé… c’est là le problème.

1 J'aime

mathématiquement ca marche, les physiciens connaissent cette théorie. Le probleme c’est que dans nos connaissances actuelle ce n’est pas réalisable concretement, mais un jour peut etre.
C’est comme pour la limite de vitesse de la lumière, c’est ce que nous connaissons à ce jour de plus rapide mais rien ne dit qu’on ne puisse pas aller plus vite, on trouvera peut etre un jour une solution, l’univers a encore de nombreux secrets et nous avons encore beaucoup de chose à découvrir et inventer. Il serait naif de croire que dans 1000 ans on sera toujours sur les meme base de connaissance acutelle

Depuis 1983, la vitesse de la lumière dans le vide est exacte, par la définition du mètre. Celui-ci étant défini comme « la longueur du trajet parcouru dans le vide par la lumière pendant une durée de 1/299 792 458 seconde », la vitesse de la lumière dans le vide est ainsi :

%A9om%C3%A9triques) et en unités de Planck, la vitesse de la lumière dans le vide est, par définition, réduite à un : c = 1

Tout le reste est de la science fiction… je peux pas faire mieux. :laughing:

Merci, on passe souvent à côté quand on a la tête « dans le texte ».

2 J'aime

C’est corrigé, merci ^^

Statistiquement parlant c’est clair qu’il est impossible que nous soyons seul. Ceci étant petit biais a mon sens dans ton raisonnement : tu te basé sur une technologie humaine. Or rien ne dit que demain on ne se retrouve pas en face d’une race bien plus avancée technologiquement que nous et donc susceptible de se déplacer entre les étoiles bien plus facilement. Par contre vu l’immensité de l’Univers c’est vraiment un coup de bol si on en rencontre une…(ou alors c’est que les petits hommes vert l’ont voulu…:thinking::thinking:)

J’aime bien vos articles… c’est informatif et didactique.

Ça m’oblige à replonger dans mes livres de sciences. :laughing:

2 J'aime

Merci ! Si un seul lecteur le pense, alors ma mission est accomplie :slight_smile:

2 J'aime

T’emballe pas… si tu racontes des conneries… je vais te chier dessus.

Je suis un spécialiste. :laughing:

1 J'aime

Alors je comprends bien mieux… Pourquoi faire compliqué quand on peut faire simple… Au début j’ai cru que c’était le nom d’un groupe de metal extrême…

C’est comme faire des crêpes mais avec une main dans le dos et un bandeau sur les yeux… tu fais sauter le truc et si ça tombe dans la poêle… c’est gagné. :laughing:

La prétention c’est plutôt de croire que tout doit nous ressembler. Tu parles comme un évêque du temps de Galilée
image

@Maga83
Une autre chose qui m’agace c’est de croire qu’on ne pourra jamais dépasser la vitesse de la lumière, il ne s’agit que d’une découverte fortuite de plus dans la très courte période de l’essor de la connaissance scientifique terrienne.
Il y a même pas deux siècles, n’importe qui qui aurait proclamé qu’une machine volante plus lourde que l’air était possible se serait fait traité d’ignare et de fou.
Replier l’espace comme dans Dune?


Je serais le plus heureux des hommes si tu me dénichais la traduction de ce site, au lieu de tenter de nouveau de me faire passer pour un indélicat. La réalité c’est qu’on retrouve beaucoup plus d’informations en Anglais qu’en Français.
Le bassin de scientifiques anglophones étant beaucoup plus important et l’anglais étant la langue commune de l’Empire en sciences et en affaires, en attendant le mandarin.
C’est au tournant du XXème siècle que le centre mondial des sciences s’est déplacé de la France vers les États-Unis. Je ne savais pas que tu ignorais ces faits… à moins que tu ne me cherches encore des poux comme à ton habitude…

Pour le paradoxe de Fermi, le lien que j’ai mis en parle abondamment et répond à ta question. Google Translate? Je crois que Fermi en 1950 n’avait pas autant de variables que maintenant, et qu’il doit y avoir une fenêtre de temps où une civilisation développe (ou pas ) les communications et voyages spatiaux, qui peut-être différente de la période où ces êtres s’intéressent à rencontrer et à communiquer avec d’autres. Il doit y avoir une grande disparité entre l’état d’évolution et d’intelligence de ces nombreuses civilisations, et une race , disons 10 000 ans plus avancée que nous peut tout simplement ne pas vouloir communiquer avec nous, primates à un stade rudimentaire. Tout comme nous n’entamerions jamais une discussion avec un ver de terre (Neil De Grasse Tyson).

J’ai ma petite hypothèse sur la recrudescence d’apparitions de soucoupes volantes vers les années '50. Il y a tellement de systèmes stellaires dans notre galaxie, que ça doit être comme une forêt, on ne cartographie pas chaque arbre d’une forêt.
Or c’est dans les années '40-'50 que nous avons commencé à faire péter des atomes. Ça a pu déclencher un bip sur leurs radars… euh… leurs machins détecteurs… et ils ont envoyé des sondes pour voir ce qui se passait ici.

Je me plais à imaginer des touristes tout verts qui ont la Terre comme lieu de curiosité à visiter sur leur parcours de vacances.

1 J'aime

On peut en rire, mais sur le coup la réalité physique tient moyen. Ils auraient été vachement près pour « sentir » les atomes péter dans les années 45-50 (4,5 années lumière la première étoile depuis chez nous), puis ils seraient capables de se ramener à la vitesse de la lumière (rappel, c’est théoriquement impossible), regarder le coin au moment où on commence pile à avoir des radars performants, avant de ne plus… jamais revenir.
Ca tient moyen…

Et au risque de décevoir un certain nombre de commentateurs, la vitesse de la lumière n’est pas une vue de l’esprit ou une barrière calculatoire, mais une réalité qui tient magnifiquement malgré les efforts d’un nombre incalculable, lui, de physiciens qui tentent le coup. Imaginez la réputation si vous prouvez qu’il est capable d’aller plus rapidement, c’est plus de la célébrité, c’est un culte digne d’Einstein qui vous attend.
Les trous de vers… Eh bien, c’est théorique. L’énergie capable de les alimenter le serait tout autant.

Non sur ce point, la physique met des grandes claques à la plupart des rêveurs.

3 J'aime

On est pas seul, mais on se rencontrera jamais, problème de distance, de temps est de stade d’évolution, à part les civilisations extraterrestres plus évolué que nous, et que c’est eux qui viennent nous voir, d’ailleurs c’est ce qui se passe discrètement avec les nombreux cas de rencontres extraterrestres non négligeable rapporté à travers le monde et meme par des astronautes dans l’espace et des pilotes réputés, sans oublier les nombreux cas de détections radar, les vidéos, les photos, les cas d’enlèvement, les crops circles, les rapports officiels des états ou les investigations menés officiellement, et autres événements, tout cela indique la forte probabilité de presence extraterrestre, meme moi ça m’est arrivé à maintes reprises de remarquer des objets suspects dans le ciel, des fois meme en groupe, et quand ça se passe intérieurement on est convaincu que c’est extraterrestre, on le sent.

Qui eut crû qu’on pourrait détecter les ondes gravitationnelles? Les théories de la physiques sont là en attendant qu’on en trouve d’autres comme ça se fait régulièrement. Sans rêveurs on n’avancerait pas, ou si peu.

1 J'aime

A noter, qu’a la base, pour qu’il y ait quelque chose plutot que rien il faut un bug. Donc, qui sait, on pourrait peut-etre trouver un bug quelque part dans ce que nous supposons etre la nature !

« A ce jour on sait que les formes de vies sur notre modèles existent, on a jamais eu de preuves que d’autres modèles marchent, que ce soit en regardant les autres mondes autour de nous ou meme en labo. »

Le précédent intervenant, Rexxie, a tout à fait raison de signaler ce point, et tu es tombé dans le panneau qui porte d’ailleurs le nom du biais,
tu es victime du « chauvinisme de carbone » (c’est son nom officiel)

on disait aussi que l’AdN ne pouvait pas contenir plus de paires de bases que celles qu’on connait, jsuqu’à ce que ….

On pensait aussi que la biochimie reposait à minima sur de l’oxygène, ou pas… on est tombé sur des tonnes de contre exemples ( des isolats qui vivaient à partir de méthane, d’hydrogène sulfuré)

Je pense comme Rexxie qu’il y a déjà suffisamment d’exemples d’extrêmophiles sur terre pour élargir pas mal le scope

2 J'aime

« pour qu’il y ait quelque chose plutot que rien il faut un bug. »
c’est aussi limitant de croire ça vrai que d’imaginer qu’il « faut un début et une fin » à tout, ou que le temps n’est pas relatif.
le problème est que nous sommes physiquement enfermés et surtout né dans un continuum, ce qui nous fait croire que le vide est la base, et la flèche du temps une autre base, les deux étant indépassables.

rien ne prouve ça, faut penser en dehors de la boite

1 J'aime

Je ne vois pas ce que ca a de limitant que de constater que notre existence est irrationnelle et le sera probablement pour toujours, au contraire, ca devrait donner l’espoir que toute barriere est franchissable vu que l’infranchissable a deja ete franchit a la base.

1 J'aime