Forum Clubic

Commentaires : Des chercheurs promeuvent un projet d'Arche de Noé génétique stocké sur la Lune

Le système imaginé pourrait être autonome et stocker jusqu’à 6,7 millions d’échantillons génétiques d’espèces différentes, dont la nôtre.

N’importe quoi ,encore du pognon dépensé

1 J'aime

Il n’y a rien de concret, c’est juste une idée de quelques chercheurs en mal de reconnaissance. C’est une idée, je n’ose meme pas parlé de projet tant ça reste surtout à un stade d"idée type brainstorming, qui n’ira pas plus loin. comme dit dans l’article il y a déja un programme réel qui existe dans le nord, pas besoin d’en faire plus.
Sinon, l’idéal serait de ne pas inclure le gene de l’homme, il n’a fait que tout détruire durant son règne sur Terre.

2 J'aime

Encore quelques dizaines d’année et il suffira juste de quelques disques durs pour tout stocker et recréer les êtres vivants à partir se leur ADN, autant attendre pour le moment.

L’interet de préserver les génome du vivant hors de Terre c’est juste la crainte d’un astéroide tueur. Bon donc c’est un projet basé sur un cas tous les 100 millions d’années. Bref y a pas urgence, on n’a pas encore le niveau pour faire ce type de refuse sur la lune, ça peut attendre, meme 100 ans. Et au dela on pourra surement détecter et détourner un astéroide dangereux.
Bref c’est plus un projet dans la mouvance écologique très à la mode. Pour le omen tle plus grand risque pour la vie animale sur Terre c’est l’homme, donc le lieu de stockage dans le nord est suffisant.
C’est donc juste un grande de scientifique qui veut faire parler de lui, en pleine mode écolo. Ca n’ira pas plus loin que cette effet d’annonce car c’est un projet inutile et infaisable pour le moment et qui n’aura aucune utilité à l’avenir

2 J'aime

« recréer les êtres vivants à partir se leur ADN, »

Dieu la fait sans ADN …end troll

C’est pas l’homme qui va maintenir la survie de l’humanité,il faut étre prétentieux.

Cool, du coup on pourra peut être détruire d’autres civilisations si ils nous trouvent, avec nos airs tout gentils et pleins de bonnes intentions, on pourra perpétuer nos concepts de compétition, de tjrs chercher à prouver qu’on est le meilleur pour la fierté de nos parents, on pourra les rendre esclaves du fric avec cette faculté de se verser 200 millions de dollars parce qu’on le vaut bien pendant que d’autres crèvent. Cela va être génial. Il faudra quand même penser à indiquer qu’il ne faut pas nous nourrir après minuit, ha mince non c’est les Gremlins ça, mouai ils se démerderont…

Peut-être que nous somme a 99 999 998 années depuis le dernier astéroïde tueur ^^

1 J'aime

Bon ben messieurs À vos marques ! Prêts ?..branlette :face_with_monocle:

:rofl:

Plus sérieusement, s’il arrive une catastrophe sur Terre… qui et comment on fera les manipulations pour faire le speed dating entre l’ovaire et les spermatozoid ? Et qui fera office de mère porteuse si l’humanité est décimée par une catastrophe ?

Hé ouais. Ça a juste eu besoin d’une famille portée sur l’inceste.

Le principe des « arches » existe depuis longtemps en réalité (les graines par exemple). Et avec la technologie moderne, il est alors possible de préserver des espèces à son niveau de code génétique. Parfois avec la vocation de récreer une espèce disparue ou de simplement garder une trace des espèces ayant vécu à une période terrestre.

En avoir une dans l’espace n’est pas idiot. Plutôt visionnaire avec l’espoir que cette arche ne soit en réalité jamais utilisé, en dehors d’un point de vue d’étude historique, botanique, biologique (etc.). Cela conjuguait à des archives de savoir.

Y avoir recours (depuis l’espace ou non) signifie surtout l’échec de l’humanité à préserver son écosystème dans son ensemble.

Point de vue personnel: quitte à faire ce genre d’arche spatiale, je ferai des sondes artificielles qui tous les 100 ans réuniraient l’équivalent d’un écosystème global et avec pour parcours un retour sur Terre tous les 1000 ans. Ces arches seules ne peuvent pas « recréer la vie » tel quel. Ce sont des archives avec un potentiel de récréation si la société du moment dispose du savoir-faire technologique.

L’Humanité étant une espèce jeune du point de vue de l’âge de la Terre, du système solaire, de la Galaxy ou de l’Univers, notre évolution reste impressionnante (en terme de capacité d’adaptation). Reste que nous ne représentons pas grand chose à l’échelle de vie de notre planète. Notre disparition en tant qu’espèce ne serait pas incongru.

La période du Jurassique est estimée à 50 millions d’années, qui elle-même ne représente pas grand chose par rapport à d’autres ères / périodes. L’Homo Sapiens a pour le moment 300 000 ans (2.5 millions d’années si on prend en compte les espèces dont nous descendons).

Même en admettant qu’on ait la technologie requise ça coûterait p**ain de cher pour pas grand chose…

Je rejoins @Bibifokencalecon, le concept n’est pas nouveau et il est même intéressant face à la disparition des espèces due à la présence humaine. Dommage de transformer une idée utile et réaliste en histoire de science fiction en venant y mêler la lune. Commençons par faire cette base de donnée génétique et on pourra ensuite réfléchir et comment faire pour la protéger au mieux.

Ce n’est pas un compte à rebours non plus, c’est une moyenne. D’autant qu’il y avait plus de chuite d’astéroide il y a un milliards d’années que maintenant. Le systeme solaire s’est un peu épuré avec le temps

Même si c’est possible, à la suite d’une de ces catastrophes la terre ne pourra plus accueillir la plupart des espèces mises de côté avec les retombées de cendre pour le volcan.

Même chose pour le nucléaire + radioactivité, et accès à la lune même par ondes dans la plupart des scénarios. Sinon on pourrais aussi choisir de ne pas sauvegarder l’être humain :sweat_smile:

Les Russes, en 1894 ont créé l’institut actuellemnt nommé Vavilov où sont conservés des graines de plantes du monde entier qui ont été collectées à partir de 1908. Pour leur conservation vitales, des graines sont plantées à intervalle régulier pour en récolter des graines fraîches, car le taux de germination diminue avec les années de stockage. De cet institut, ont été envoyé dans un pays Africain des graines de plantes,qui à la suite de sécheresse y avaient complètement disparu. Donc stocker sur la lune, même sous basse température conservera-t’il sur le long terme la vitalité de germer?