Forum Clubic

Commentaires : Des chercheurs ont découvert le trou noir le plus proche de la Terre à ce jour

Une équipe internationale de chercheurs a découvert le trou noir le plus proche de notre planète à ce jour. Situé à 1 000 années-lumière, il se trouve dans une constellation visible à l’œil nu depuis l’hémisphère sud.

2 J'aime

Article super intéressant! On se rend compte qu’on connait finalement pas grand chose de notre univers. L’humanité aura sans doute des réponses dans des milliers d’années, on sera malheureusement plus là pour les avoir…

3 J'aime

Disons que si nos astronomes s’y connaissent autant en astronomie que nos médecins en Covid-19 bah … put— on est mal barré effectivement :wink:

4 J'aime

Ah bah voilà, t’as résolu le mystère des 95% des matière et énergie manquantes de l’univers, maintenant prouve et publie…

Edit : Mais avant je te conseille de lire ceci (tout bon chercheur lit, beaucoup, avant d’écrire) : https://fr.wikipedia.org/wiki/Matière_noire#Les_trous_noirs

Beaucoup plus massifs que les MACHO ou les étoiles, les trous noirs auraient pu être de bons candidats. Certains d’entre eux pourraient atteindre une masse de plusieurs millions, voire de plusieurs milliards de masses solaires (notamment les trous noirs supermassifs, au centre des galaxies). Cependant, il faudrait, dans une galaxie, près d’un million de trous noirs d’une telle masse pour combler ce manque de matière ; un nombre trop important au vu des conséquences sur les étoiles à proximité d’un trou noir. En effet, les trous noirs traversent par moments le disque galactique et perturbent le mouvement des étoiles. Avec un tel nombre de trous noirs, les mouvements de ces étoiles seraient fortement amplifiés, ce qui rendrait le disque galactique bien plus épais que ce qui est observé actuellement.

Restent les trous noirs stellaires (de l’ordre de quelques masses solaires), difficilement détectables, et les trous noirs de quelques dizaines ou centaines de masses solaires, dont la nature de la formation reste encore mystérieuse. Dans tous les cas, la piste des trous noirs comme étant la fameuse matière noire a été délaissée, et les astronomes se sont penchés sur une autre forme de matière, non baryonique. En 2019, des mesures tirant parti de la présence de la sonde Voyager 1 en dehors de l’héliosphère ont permis de montrer que les trous noirs primordiaux d’une masse inférieure à 1 × 1017 g ne peuvent représenter s’ils existent qu’au plus 0,1% de la matière noire présente dans la Voie Lactée.

1 J'aime

remarque, si je lis bien les trous noirs stellaires, ceux dont on parle dans l’article ne sont pas évacués comme piste mais l’article dit simplement qu’on sait difficilement vérifier

Wouhaou… Troublant ! (hop, ça c’est fait)

2 J'aime

Encore une fois, émettre des hypothèses c’est bien, réussir à les prouver…

Et si il faudrait des millions de trous noir supermassifs (un million de masse solaire, celui de notre voie lactée en fait entre 4 et 4.4, jusqu’aux milliards de masse solaire même) dans chaque galaxie pour combler le…trou de la matière et de l’énergie manquant, il en faudrait des centaines, voir milliers, de milliards stellaires (3 à 5 fois la masse solaire)…

Bref, on en verra bien, vu le nombre nécessaire, assez pour le déterminer si c’est le cas.

Les scientifiques n’ont pas attendu un utilisateur de Clubic pour se dire que ce qui manque d’énergie et matière pouvait être planqué dans les trous noir, mais en bons scientifiques, par contre, eux, ils n’affirment rien sans preuve.

Il n’y a pas de bouche-trou en science, mais des connaissances et des hypothèses que l’on valide ou infirme avec la science.

En effet! Moi ce qui me déprime encore plus, c’est les distances dont on parle… En admettant qu’Albert ne s’est pas trompé, et qu’on arrive a voyager un jour à cette vitesse max qu’est la vitesse de la lumière, la majorité des recoins de l’univers nous resteront à jamais inaccessibles… :frowning:

1 J'aime

tu gagnerais à être moins virulent :slight_smile:

je suis d’accord avec toi sur le fait que les propos de SamGold étaient peut-être un brin trop affirmatifs

mais je te faisais aussi remarquer que ton article Wikipédia n’évacuait pas non plus l’hypothèse de SamGold

cela, d’autant plus, et je le rajoute maintenant que l’explication de la matière noire pourrait très bien être multifactorielle

et s’il faudrait beaucoup de trous noirs stellaires, il est aussi possible qu’il y en ait un nombre beaucoup plus grand que de trous noirs supermassifs

voilà, mais, stp, restes zen, un débat est toujours plus intéressant quand on ne s’énerve pas

J’essaie de rester zen, mais quand des mecs (pas toi), ici ou ailleurs, se raboulent avec LA solution, en matière de science, sans autre preuve que leur assertion, en faisant fi et limite en se moquant des années de recherche des scientifiques, ça a tendance, c’est vrai, à me crisper quelque peu.

Et j’ai mis l’article wiki non pas pour dire que ce n’était pas possible, mais que le sujet des trous noirs avait déjà été envisagé par les mecs qui émettent des « bouche-trou », sauf que ce n’est pas aussi simple en science, on peut émettre toutes les théorie que l’on veut, certes, mais ne peut les affirmer sans validation par preuve.

1 J'aime

Il y a une constante dans l’histoire des sciences depuis l’antiquité, c’est que les « lois » réputées infranchissables ont presque toutes été dépassées. Il y a déjà des exemples de trucs qui dépassent la vitesse de la lumière il me semble, quantiques entre autres.

cette constante n’est pas une constante.

Les trucs qui dépassent la vitesse de la lumière ce sont des informations.
L’expérience d’Alan Aspect au début des années 80 sur l’intrication quantique consiste à transmettre des informations (ex: avec 2 atomes intriqués et séparés d’une distance respectable, on arrive à transmettre de l’information instantanément malgré la distance respectable, ce qui fait que l’information est allée plus vite que la vitesse de la lumière. Mais comment cette information a-t-elle pu être transmise, mystère)

Pour qu’un corps voyage à la vitesse de la lumière il aurait fallu que ce corps soit de masse infini, ce qui est matériellement impossible, à moins de bouffer énormément de slim fast ou de dépenser tout son argent dans commejaimebouffer.com

Vous tombez dans le même vieux piège, soit de démontrer en vous servant de la loi actuelle :wink:

Mais à la base les informations sont composées de particules non? C’est un début. Déjà ça apporte une exception à la loi d’Einstein non?

Quels « trucs »?
Lien source.

Tout ça n’est pas très clair. Quelle information, quelles particules, quelle « loi » d’Einstein, depuis quand la théorie de la relativité est devenue une loi?

non vous vous trompez : une information n’est pas une particule. Ce qui véhicule l’information est une particule (ex: un électron qui donnera un 0 ou un 1 en informatique) et on a tendance à confondre l’information et le support de cette information.
Au lieu de transmettre « oui » ou « non » sous forme d’électron on pourra utiliser les photons, les vibrations sonores, les signaux de fumée, que sais-je encore.

L’expérience d’Alain Aspect a pour but de vérifier le paradoxe EPR (rien à voir avec le réacteur : EPR = Einstein Podolsky Rosen) qui devait démontrer que la mécanique quantique ne peut être vraie. Or, l’expérience est réalisée. On cherche encore à savoir la particule ou le qui irait plus vite que la lumière (ce machin qui sera alors support de l’information). Mais on cherche encore.

Vous êtes fait de particules, une particule a une masse, vous voyagez à la vitesse de la lumière, votre masse est infini. C’est ainsi.

Il est question de bosons, de quarks et autres machins exotiques bien plus petits que des électrons. Tu me parles de voilà 40 ans. Allons!

WTF?

tu sais que les bosons, quarks (tu veux dire fermions ?) et autre sont des particules, et donc ont une masse et donc ne vont pas au delà de la vitesse de la lumière.

Si tu veux aller plus vite que la lumière il te faudra trouver autre chose que des particules qui ont une masse. Essaye la mécanique ondulatoire ?

Ta remarque sur les 40 ans me laisse à penser que tu préfères croire les livres de science fiction aux livres de science tout court.

tu l’ignorais ?

Y’a que je suis en informatique depuis 40 ans et que c’est le courant et l’absence de courant électrique qui font les 1 et les 0.