Forum Clubic

Commentaires : Demain, puiser l’essentiel de nos ressources dans l’air?

Et si l’air qui nous entoure servait à bien plus de choses qu’à nous permettre de respirer ?

5 J'aime

Sauf que… modifier massivement la composition de l’air on sait qu’il y a une limite.

Déshydrater l’air par exemple, localement avec 2-3 installations c’est sans effets oui.
Mais si tout le monde fait ça que se passe-t-il ?

1 J'aime

Merci pour cet article très riche en informations. J’ai beaucoup aimé.

C’est dans l’air du temps ! :slight_smile:

3 J'aime

Ça me fait penser au film (https://www.google.com/search?client=firefox-b-d&q=soylent+vert)soylent green, à part qu’ils n’ont pas la même recette que dans le film pour produire le soylent vert. :rofl:

2 J'aime

je ne sais pas si on rentre dans des ordres de grandeur significatifs. Un seul cumulo nimbus peut atteindre, suivant les sources (mes cours d’aéro) 500 000 tonnes à 1 million de tonnes d’eau (kikipédia)

encore une fois, c’est une seul nuage, bien qu’énorme, dont il s’agit.

De très nombreux déshydrateurs concentrés au même endroit auraient probablement une influence, mais compte tenu du volume d’eau dans l’air, locale.

C’est un tout qu’il faut prendre.
150L d’eau par habitant et par jour ca fait 150L x 2 220 000 soit 333 Millions de litres soit 333 000 tonnes par jour.
(Moyenne Française si on prend Paris Intramuros)

Honnêtement, je n’ai pas la prétention de savoir quelle(s) incidence(s) cela peut avoir sur le climat, les maladies, la flore/faune, etc…

Comme toujours tout est une question de volume.
Si il n’y avait qu’un seul moteur a combustion dans le monde on pourrait dire que c’est écologique car ca dégage du CO2 pour les plantes. Mais avec le volume…

1 J'aime

Oui oui je n’en disconviens pas, mais le phénomène est presque inverse : une sous estimation totale de la production de co2 d’un seul moteur.

Un homme expire naturellement 900gr par jour de co2. il est « cyclé » dans le sens ou il provient essentiellement du cramage de glucose lui même issu d’une culture ayant pompé ce même co² dans l’air quelques semaines plus tôt.

Une seule journée de roulage de la bagnole de ce même humain, 115 fois cette valeur. Un A/R au boulot de 2*35 : 10 fois son expiration. trois longs voyages : toute son année d’expiration.
Le tout en 100% fossile ou presque.

Là , la modélisation que tu me donnes, c’est un demi « gros » nuage, ou probablement… un nuage par jour. Pour toute capitale, pour tout besoins en eau.

Et tu es maximaliste, je pense que personne, jamais, n’envisage de remplacer la production quotidienne, à hauteur de 150ln de l’équivalent d’une capitale, ça semble plutôt destiné à l’habitat isolé, aux villages paumés dans les déserts etc.

Le tout est hautement écologique. L’extraction des diamants naturels est très lourde au plan environnemental

Non, ce qui est hautement écologique, c’est de ne pas faire de diamants d’agrément…
Utiliser de l’énergie, ce n’est jamais écologique, ça le serait dans un monde utopique où 100 % de l’électricité serait renouvelable.

1 J'aime

Je suis maximaliste parce que l’humain l’est.
Il y a 100 ans perso, n’aurait dit que chaque foyer aurait au moins 2 voitures.

Le problème est inverse mais c’est l’idée est la même.
Dire aujourd’hui " « Notre invention est une solution prometteuse pour la production d’eau douce de façon durable quelle que soient les conditions climatiques et à un coût énergétique minimal » , concluaient les chercheurs."

Ba oui et non.
Il faut de vrai études d’impact en fonction du volume prélevé. Que ce soit pour l’eau, le carbone et autre avant de dire que c’est durable.

Mais oui c’est une solution parmi d’autres, je ne remets pas ça en question :slight_smile:
Ca me semble juste important de dire que ce n’est pas la solution miracle pour « l’esxsentiel de nos ressources » comme l’article veut le faire attendre

1 J'aime

je ne te suis pas dans ta crainte mais ta réflexion se défend

Je me suis posé la même question mais sachant que la vapeur d’eau est aussi un gaz à effet de serre, est-ce-que ca ne fera pas partie de la solution ? :wink:

J’en connais même quelque uns, qui en brassant de l’air, en retire un salaire !