Forum Clubic

Commentaires : Demain, des vêtements virtuels?

Et si une bonne partie de nos vêtements et accessoires de mode devenaient numériques ? Et si c’était le meilleur moyen de rendre l’industrie de l’habillement plus écologique ?

Il n’y a rien d’écologique là dedans bien au contraire, on toujours réellement besoin de se vêtir et de laver les vêtements (des fois :D).

Marketing à vomir.

Ce qui serait écologique c’est d’avoir des vrais filières de recyclage, des vrais éco-matériaux et mettre les fabricants face à leurs responsabilités.

3 J'aime

Pour avoir un peu traîner sur second life, Le metaverse fashion c’est pas très nouveau comme concept.
Et Trouver des raccourcis ecolo fallait oser quand même.

Les grandes marques vont surtout fourguer leurs pixels griffés à toutes ces ados en manque de like sur leurs selfies.

C’est du pur business numérique

1 J'aime

Il faut aussi, voir surtout, mettre les clients face à leurs responsabilités. Il faut réfléchir avant d’acheter

2 J'aime

« Et si c’était le meilleur moyen de rendre l’industrie de l’habillement plus écologique ? »

Pure bullshit marketing…

Et sinon on peut arrêter de vouloir paraitre, et juste être… habillé avec des vêtements fonctionnels et durables (stylés pourquoi pas).

La seule chose qu’apportent des vêtement numériques, c’est une marge infinie pour celui qui les vend…

3 J'aime

Purée, que c’est superficiel… Au bûcher tout ça.

5 J'aime

Du coup on se montre habillé qu’en virtuel et on reste à poil le reste du temps ?

2 J'aime

Oui il y a bien évidement l’intelligence collective à faire croître mais les fabricants se cachent bien de dévoiler aussi leurs pratiques.

Donc pour résoudre vraiment un problème, on remonte toujours à la source.

C’est un peu comme ces enfoirés dans des boîtes comme Coca qui avaient décidés d’arrêter les consignes pour les bouteilles en verre et se sont mis à vendre des bouteilles en plastiques.

Merde j’ai cru un instant en lisant le titre, qu’on allait tous sortir à poil et que des lunettes nous habillerait virtuellement…

Cruelle désillusion :sweat_smile:

2 J'aime

moins de made in china, shein, amazon, gucci, zara, dolce etc… qui ont que des taille ventre plat, squelettique, petit. et de mauvaise qualité donc que l’on jette tellement ils ont déjà été recyclé des milliers de fois.

banir la mode, revenir a plus de sur-mesure et bon marché serait déjà appréciable. il faut juste interdir au bon endroit.

enfin un vetement virtuelle ok mais tu es tout nu ok parfait mais ça te protège ni du froid, ni de la chaleur et plus aucune sensation sur la peau c’est quand même déroutant voire inutile.

l’important est déjà de changé moins souvent et arrêter de s’imposer une mode quand on a porter qu’une fois un vêtement qui étais censé être utilisé tout les jours.

Seigneur dieu. Quand on pense avoir touché le fond, on arrive encore à être surpris.

Sinon « faire sens » n’est pas français.

« faire sens » *n’était pas français.

Même chose :joy:

1 J'aime

ça s’appelle le Greenwashing… Malheureusement ça existe depuis longtemps.

Mon dieu…

Il y a bien longtemps que ce monde ne me fait plus rêver… Il est d’une superficialité et d’une vacuité.
Je me demande si ce n’est pas justement par quête de sens que les gens se perdent dans toutes ces frivolités… globalement, on a tous ce qu’il nous faut et même bien plus, mais l’Homme étant ainsi fait qu’il n’est jamais satisfait, on comble de futilités.

Je pense que la vie devait être bien plus agréable dans les campagnes, il y a un siècle. Certes, bien plus dure, bien moins confortable, mais aussi bien moins stressante et bien plus satisfaisante, avec de réelles valeurs humaines et relationnelles… on dormait du « sommeil du juste ».

Le travail aujourd’hui, c’est pratiquement toujours une infime partie du maillon d’une chaîne. On a plus aucune visibilité, aucun retour de ce que l’on fait, comment en retirer une quelconque fierté ? La seule raison d’être du travail aujourd’hui, c’est de gagner sa croûte et on contrebalance ce manque de reconnaissance par du paraître et de l’avoir (Souchon à son paroxysme, quand on pense que cette chanson a déjà pratiquement 30 ans et que, depuis, ça n’a jamais cessé de s’empirer, je me demande vers quelle société dystopique on se dirige [à moins que ce ne soit déjà la cas]).

1 J'aime

heureusement que sa reste du virtuel, tellement que c’est horrible.

Je vois difficilement comment rendre écologique l’industrie de l’habillement (qu’elle soit numérique ou physique) sans s’attaquer au problème central : la modération de la consommation.
Remplacer ces habits alors qu’ils restent fonctionnels, c’est ça le problème. Et c’est en totale opposition avec l’intérêt des industriels de ce secteur.

quand je lis certains commentaires je me demande si les gens ont bien lu de quoi il s’agissait dans l’article… ou carément s’ils l’ont lu…

Et sinon que les industriels arrête de faire 4 collections par année et font de vrai vêtement durable que l’on peut porté longtemps… Ah mais on me dit que je suis con ce n’est pas leur but….

Avec les techno a nos dispositions, le contraire serait plus sympa.

Se faire scanner en 3D, et chopper des fringues ajuster mieux qu un tailleur.

Ou encore, avoir des fibres textiles pouvant produire des motifs et couleurs différentes selon un programme.

Ca c’est concret !

Habiller des photos c’est pipot si il faut payer, autant apprendre l IA et le faire soi même.