Commentaires : Critique | Quantika : sur Gemma, la physique quantique est reine

Après avoir fait un détour par une Amérique uchronique hantée par les démons du KKK
, nous tournons nos yeux loin de la Terre. Direction Gemma, une colonie humaine en proie à des perturbations quantiques…

De la vrai SF avec des gros morceaux de S dedans, comme à l’époque de l’age d’or de la science fiction, je pense que je vais me laisser tenter.

1 « J'aime »

Mouais. Le personnage principal qui est comme par hasard le seul à avoir des rêves mystiques, ça me gonfle.
Et c’est dommage, parce qu’à la base, ce type d’univers me plaît bien.

Je n’ai jamais posté sur Clubic, malgré que je le suive depuis plus de quinze ans ; Je ne savais même plus que j’avais un compte, c’est en en créant un que je me suis rendu compte que j’en avais un ! C’est vous dire à quel point je voulais parler de quantika.

Je poste car je suis hyper heureux de voir qu’on parle de Quantika. Je ne lis que de la SF, depuis mon enfance. C’est un de mes derniers très très bon trips SF, l’écriture est top, c’est très recherché,… Et je ne peux pas spoiler, mais la critique oublie de parler d’un personnage hors norme, qui donne une bonne partie du sel du livre. Je n’en dirai pas plus, mais c’est vraiment très travaillé.

Laurence Suhner n’est pas seulement romancière, c’est aussi une dessinatrice, infographiste et enseignante… Bref, de l’épais.

Profitez, mais ne passez pas à côté de ca !

2 « J'aime »

C’est sur quoi, Netflix ? quand je clique sur le 30.50 euros, ça ne marche pas car j’ai adguardhome, donc anti pub. Impossible de savoir…c’est une BD ?

Hello,
C’est un roman, à acheter au format papier ou numérique.