Forum Clubic

Commentaires : Covid-19 : une approche computationnelle pour prévoir les prochaines mutations et préparer les prochains vaccins

Des chercheurs sont parvenus à mettre au point une approche informatique inédite, qui permettrait de prédire les futures mutations dans les protéines du SARS-CoV-2, ou Covid-19. La méthode, également applicable à d’autres épidémies, pourrait aider à préparer de prochains vaccins.

1 J'aime

Ils seront super sympas de le tester sur eux avant, car cet article me fait plutôt peur, j’ai l’impression de lire des recettes d’apprentis sorciers.

@+

3 J'aime

On va pas se faire piquer sans cesse, faut vivre avec le virus. Que les personnes à risques et âgées aient le choix, serte, mais pas toute la population tous les six mois…

5 J'aime

L’IA si elle est capable d’aider à comprendre des mutants pourrait également en proposer de nouveaux.

1 J'aime

Espérons que cette fois, ils n’oublieront pas de se laver les mains avant de rentrer chez eux!

2 J'aime

Sauf que ce n’est justement plus les personnes à risque qui engorgent les hopitaux.
Donc ça ne fonctionne pas.

4 J'aime

L’IA n’a qu’une seule utilité actuellement; le profit financier et seulement celui-ci

2 J'aime

Les hôpitaux ne sont pas dimensionnés pour cela (20 ans de politique d’économie), donc votre « liberté » est synonyme de sur-population hospitalière et donc de délais, voir de non prise en charge de certaine pathologie, et aggravation d’autre.
Tout ca pour dire qu’avant de vouloir ne plus avoir un vaccin (qui selon les données n’est pas problématique), il faut augmenter les places à l’hôpital et donc les impôts ou accepter de moins bien se faire soigné.
Vivre avec le virus, pour le moment ce n’est pas possible. Le port du masque n’est même pas respecter (chose pourtant simple) alors libéré le virus à tout va ferra surement beaucoup de mort (et pas que du COVID directement).

Pour moi le discours « On va pas se faire piquer sans cesse » est un discours de personnes égoïste à l’heure actuel. Une piqûre tous les 3 ou 4 mois c’est pas la mort.

8 J'aime

sauf, si comme moi et d’autres que je connais avons eu des effets indésirables embêtants et dont les effets persistent ( certes amoindries). Dans mon cas otite séreuse douloureuse qui a duré presque 3 mois ( cortisone …) et a commence une semaine apres la 1ere injection pour atteindre son sommet 10 jours (pendant 3 semaines) âpres la deuxième soit 50 jours après la 1ere. Je précise : je n’ai jamais eu d otites (hormis très gros rhume et ça durait 3 jours et ça m’est arrive pas plus de 3 fois en 40 ans), mais maintenant je suis devenu très sensible, L’ORL m’a confirmé que les vaccins pouvaient enflammer les muqueuses. Donc les effets indésirables étant minorés, je ferai au mieux d attendre le dernier carat pour une (hypothétique) 3ème dose. Témoignage d un covidé de la 1ere vague : 3 semaines à 39° et 6 mois de plus pour récupérer mon souffle, l’omicron est une promenade de santé à coté et j’ai moins de 50 ans.

1 J'aime

« Témoignage d un covidé de la 1ere vague » → il semble à ce que le lien SRAS-CoV-2 et surdité : connaissances actuelles et conduite à tenir – Blog SERINITI dit que le covid pourrait (ce n’est pas encore prouvé) causé des problèmes auditif.
Est-ce que le vaccin à stimuler quelque chose ? (je suis pas médecin j’en sais rien)

Une question avez-vous déclaré les symptômes à l’ARS ou au fabriquant du vaccin ? (c’est important pour que la recherche avance).

Vous faites partie peut être des gens qui ne devrait pas être vacciné (et c’est dommage pour vous). Demandez une exemption, mais la très grande majorité de la population n’a pas de réaction importante (d’où la nécessité de se déclarer pour avoir des bons chiffres).

2 J'aime

Vous n’avez pas de bol ou êtes fragile ORL et n’y pouvez pas grand chose.
Le problème c’est qu’on navigue dans les suppositions. Peut-être aussi que c’est votre 1er covid qui a affaibli justement la partie ORL.
Quand on lit, on se dit quand même que votre 1er covid ne vous a pas réussi et que c’était pire que le vaccin.
On oublie beaucoup les covid longs / à effets secondaires qui ont eu lieu, hors stats eux aussi.
Bon rétablissement en tout cas.

1 J'aime

@sirifa
Il aura vu une vidéo de Christian Vélot qui fait des suppositions tirées par les cheveus. ça demande de se faire vacciner et de choper le covid en même temps et que le virus se combine à une protéine Spike qui se promène. La logique étant qu’il y a énormément de vaccinés donc de potentialités, selon lui, que ça arrive. Sauf que ce type de combinaison est hautement improbable, jamais vu même. La charge virale descend également plus vite chez les vaccinés.
Et surtout, les combinaisons se font tellement plus naturellement chez les personnes infectées par le covid itself qu’il y a vraiment pas besoin de ça pour avoir + de variants.
La vidéo en question où il explique ça d’ailleurs est un cas d’école, pendant presque une heure il explique plein de trucs intéressants et vérifiés sur les virus, les vaccins etc pour finir sur une hypothèse très personnelle, histoire que ça passe mieux derrière toute la science réelle envoyée avant.

2 J'aime

Intéressant.

Tu as un lien d’un article fiable là dessus ?

Les cas covid en réanimation sont actuellement en immense majorité des non vaccinés. Pour les cas de mortalité on frôle les 100% de non vaccinés.
Vaccinez-vous ! Par pitié pour vous, pour les soignants, pour les malades d’autres pathologies qui ne peuvent plus être soignés, pour la sécurité sociale et pour nous tous ! Ne faites pas comme les frères Bogdanov qui ont avalé tout cru les balivernes du savant fou de Marseille et qui en sont morts.

Maintenant pour revenir au sujet, les vaccins actuels sont déjà très efficaces contre les formes graves. Pas sûr que de sortir un vaccin optimisé grâce au « computationnel » permettra de convaincre les quelques pourcents de sectaires réfractaires à tout qui nous pourrissent la vie avec leurs délires complotistes. Certains spécimens dans les commentaires du dessus… Et c’est pire dans les forums de la presse nationale ou des réseaux sociaux. Militer contre les vaccins tue. Je pense qu’ils faut sanctionner ceux qui font du prosélytisme.

Les vaccins optimisés contre les variants existent déjà. Avec l’ARNm c’est très rapide, ça prend quelques semaines. En fait c’est l’intérêt de les mettre sur le marché comparé aux solutions en place et le temps de l’homologation qui sont les plus longs.

4 J'aime

Il n’y pas besoin d’article quand on nous martèle (et pas qu’en France) que les non vaccinés sont plus que majoritaire à l’hôpital… et que c’est confirmé par des chefs de services un peu partout.

Et qu’à cause de cette situation d’engorgement on est obligé de confiner/reporter des soins/choisir des malades/etc…

Quand 5 millions de Français occupent plus de la moitié des lits de réanimation actuellement. Imaginez si ils étaient 70 millions.
C’est donc bien EUX qui engorgent les hôpitaux donc OUI le vaccin est très utile et OUI il faut vacciner massivement.

C’est pourtant pas compliqué à piger.

5 J'aime

Je n’ai pas dû comprendre ton post alors. Ma question portait sur les personnes qui ne sont pas à risque. Tu as dis que ce n’était « plus les personnes à risque » qui engorgé les hopitaux, d’où ma question concernant le lien vers un article fiable qui affirmait ce que tu dit. Si j’ai bien compris, tu t’ai trompé en disant cela ?

Nota : Je ne suis pas l’actualité lié au COVID (depuis longtemps d’ailleurs).

P.S.:

donc OUI le vaccin est très utile et OUI il faut vacciner massivement.

euh, ce n’est pas ce que je t’ai demandé il me semble ?. Je pensais que tu m’apprendrais quelques chose, mais finalement, non. Bref. @+

1 J'aime

Effectivement c’est peut être le vaccin, mais l’ORL m’a également dit que j’ai pu acquérir une sensibilité aux reflux gastriques, du coup et c’est bien ainsi, je mange moins gras et moins sucré, je fume moins et clairement ça a amoindri les symptômes pharyngés et autres inflammations liées du circuit ORL, en somme un bien pour un mal ^^

@ clockover,

Pour mettre les choses au clair de mon coté, pour moi :
Ce sont les personnes à risque et non vaccinées qui engorgent les hopitaux.

Mais de toute façon, Clubic n’est pas le bon endroit pour parler de cela. Trop de bêtises seront dites sur le sujet. Préfère Doctissimo si tu veux en parler.

Bref, pour ma part, je vais m’arrêter là.
@+

« Sauf que ce n’est justement plus les personnes à risque qui engorgent les hopitaux. »

Voila ce que j’ai dit.
Il me semble que c’est assez clair pour être compréhensible. :slight_smile:

Un prétexte pour forcer une quatrième, cinquième dose, puis une dose tous les mois?