Forum Clubic

Commentaires : Conker, Donkey Kong Country, GoldenEye 007 : l’(extraordinaire) époque des jeux RARE (Hors-série)

Dans les années 90, à une époque où YouTube, les influenceurs et autres réseaux sociaux n’existaient pas, il fallait souvent s’en remettre à son flair (ou à sa bonne étoile) pour dénicher la perle rare parmi les nombreux jeux exposés alors en grandes surfaces. A défaut de bouche à oreille ou de jaquette aguicheuse, un simple éditeur/développeur était parfois un sérieux gage de qualité. Parmi ceux-ci, Nintendo bien sûr, mais aussi Capcom ou Konami, sans oublier un certain RARE.

Quel souvenir ce Goldeneye sur la N64 ! Incroyable les aprems avec les copains dans le mode multijoueurs qui était vraiment exceptionnel pour l’époque

6 J'aime

Rare est l’un des meilleurs éditeurs de sa génération. Pour moi c’est killer instinct et la serie donkey kong qui m’aura le plus marqué.
N’ayant pas eu golden eyes à l’epoque (j’ai zappé la génération nintendo 64 pour passer de la Snes à la PS1 ).

1 J'aime

Même si youtube et les influenceurs n’existaient pas il y avait quand même une presse mag. assez présente pour orienter nos choix plutôt que de s’en remettre à son flair ou à la chance (surtout qu’à l’époque mon budget était très limité, aucune erreur d’achat n’était envisageable !).

2 J'aime

Golden Eye, quel pied ce jeu!
Avec les tirs qui sont localisés, tellement novateur à l’époque.

2 J'aime

Tout à fait d’accord, d’autant que je n’ai jamais passé une seule seconde à regarder un influenceur et je m’en sors très bien :slight_smile:

Certes la N64 avait rarement l’air à la hauteur des capacités graphiques de la PS1, mais elle était de la même génération, et même théoriquement faite pour surpasser la console de Sony… Juste que l’utilisation maximale des capacités graphiques était un casse-tête sans nom.

GoldenEye bizarrement ma fait basculer sur PC car j’ai adoré ce FPS et je voulais une meilleure expérience et depuis je n’ai plus u de console !

1 J'aime

Les jeux étaient incomparablement meilleurs sur PS1, les licences gran turismo, final fantasy, ridge racer, destruction derby, teken, metal gear solid, crash bandicoot, tomb raider, soul edge, wipeout, battle arena toshiden, bloody roar, etc…

Alors oui j’ai joué à certains jeux N64 via émulateur des années après et c’est vrai qu’il y avait de bonnes pépites mais c’est comme la guerre Sony-Microsoft, chacun choisi son camps.

La PS1 a été ma dernière console avant de basculer sur PC et les FPS jouable au clavier-souris.
Je me suis pris le dernier Killer instinct sur PC quand il est sorti. Que du bonheur. Dommage que l’optimisation ne soit pas bonne, et que ce soit un jeu UWP, c’est vraiment pas terrible cette plateforme microsoft. Le seul jeu vraiment bien sur cette plateforme microsoft c’est la serie des Forza qui sont bien optimisés sinon c’est rarement de bons jeux. Dommage, il y a du potentiel.

Pareil, ça m’avait bluffé à l’époque ^^

Fallait avoir un sacré problème de vue pour ne pas voir en deux seconde que les capacités graphiques de la N64 étaient supérieures dans quasi tous les domaines à la PS1. Ce qui a plombé le rendu c’est surtout sa sortie composite pourrie. Même le brouillard n’était pas un vrai problème parce que sur PS1, c’est pas parce que la console était incapable d’en afficher que le popping ultra tardif et les décors invisibles à plus de 5 mètres n’étaient pas la norme. Sauf que sur PS1, c’était direct un beau fond noir avec rien ou le bitmap de fond de décors.

Le problème des filtrages de textures etc c’est que si la texture est en basse résolution, ben si les artistes sont un peu des branques, ça fait des gros pâtés. C’est plus un problème de graphiste que de technique.

Perso j’avais aussi saute le pas de le SNES à la PS1 lassé d’attendre la N64, surtout avec Resident Evil qui sortait. Il n’empêche que les bons jeux N64 au niveau technique étaient au dessus de la PS1 et le contraire aurait été étonnant vu le hardware. Les cinématiques ne font pas tout heureusement. Mais le filtrage de textures non plus bien heureusement. La PS1 abrite un paquet ahurissant de hits dans tous les domaines, et la technique reste secondaire.

3 J'aime

Les gars faite pas une guerre des consoles sur des consoles qui font maintenant partie de l’histoire notable du jeux vidéo.
PS1 et N64 était deux consoles incroyable. Même si techniquement la console de nintendo était plus puissante, le support utilisait était limitant par rapport à la PS1, ce qui a permis de mieux exploiter cette dernière.

Pour répondre à un autre commentaire, oui avant il y avait les magazines, mais personnellement c’était pas tout le temps que je pouvais en avoir. On consultait quand on pouvait directement dans les librairies quand ça existait encore…
Mais comme dit en intro, y’avait des valeurs sur. EA, capcom, konami, namco, rare et nintendo, tu étais dans les valeurs sur de l’époque.

Enfin pour revenir au sujet de l’article, Rare c’était les jeux must have à avoir sur nintendo. A part conker bad fur day j’ai connu tout leurs jeux sur les consoles de big N.
Et sur tout les jeux j’y ai passé des heures et des heures.
C’était des sensations et des découvertes qui sont désormais difficle à avoir de nos jours je trouve.

Dommage que Rare n’a pas su garder cette flamme de créativité sur les consoles de microsoft et surtout cette productivité presque au point mort.
Espérons qu’avec les nouveaux objectif de microsoft sur la sortie de jeu plus récurrente il soit un peu plus productif.

1 J'aime

Que de souvenirs et bons jeux.
Ca a mal tourné quand ils sont passés sur XBox.

et ouais dommage pour eux, la chute fut la sortie de leur jeux de pirate vide de contenus.

Prend côte à côte des jeux PS1+N64 tel que je ne sais plus lequel de F1 : sur PS1, t’as des textures, plein de logos de sponsors, etc. Sur N64 par contre ça ressemblait plutôt à un jeu 32X ou Jaguar tellement c’était moins détaillé…

Ce n’est pas dû à la technique moins bonne de la console mais à la pingrerie de l’éditeur qui a privilégié une cartouche plus petite et moins chère, à la pingrerie de Nintendo qui se gavait trop sur les ventes de cartouches vierges et aux développeurs chinois sous payés qui n’avaient pas le temps, les ressources et les capacités pour pondre des algo de compression puissant et rapides. Le résultat ce sont des textures en très basses résolution et moins nombreuses. Ils existent heureusement bien plus d’exemples du cas inverse.

Il y a des jeux dont la 3D était bien plus réussie sûr Saturn que sur PS1. Il suffisait que le projet ne soit pas filé aux mêmes studios et ça pouvait arriver.

Relit les messages, je ne dit pas que la technique était moins bonne, au contraire, je reprend ceux qui croient qu’elle est d’une génération entre la S-Nes et la PS1 :wink: