Forum Clubic

Commentaires : Comment Shadow s'est retrouvé supprimé de l'App Store, pris entre Apple et l'xCloud de Microsoft

Le service de Cloud computing français Shadow
a été la victime collatérale de l’affrontement entre les deux géants autour des règles de l’App Store.

Mais arrêtez de développer des applications sur ces plateformes…
Faites du fullweb et soyez indépendant de la plateforme utilisée.

Un dirigeant de startup médicale connectée m’avait demandé si il fallait développer idevice Apple. Clairement je lui est dit non.
Si le marché les intéresse, ils te dégagent quand bon leur semble et tu pleures.
Et vu que c’est un secteur sur lequel ils débarquent petit à petit…

7 J'aime

Si le chemin est tortueux et semé d’embûches, trouves une autre route pour arriver au but.

Le développement à quelques avantages, marketing d’abord avec plus de possibilité de tracking de l’utilisateur, et technique ensuite avec des performance plus facilement meilleures. Pas étonnant que tous les acteurs veulent leur applis (pour la première raison! :-P)…

Le vrai responsable dans tous ça, c’est Apple et ses règles débiles. Le probleme c’est qu’à force, ils pourraient finir par l’emporter en imposant un ecosysteme 100% fermé
Après, je ne suis pas niais, MS ferait pareil. Google aussi

2 J'aime

Tu peux avoir toutes les données de « traçage » que tu veux aussi en web.
Et niveau perf, faut se sortir un peu les doigts c’est sûr…

Mais ne pas dépendre du bon vouloir d’une entreprise surpuissante qui peut entrer sur n’importe quel marché quand elle veut ça n’a pas vraiment de prix.

Beaucoup de pays où les utilisateurs préfèrent une app que d’aller sur un site web. Et il ne faut pas oublier les app utilisables hors ligne

Et concernant Netflix, Apple l’a laissé sur son Appstore ?
Et quid de Spotify et consors ?

Apple valide le catalogue ?

C’est vraiment la plaie ces boutiques d’applications avec les conditions qui peuvent changer, les propriétaires qui peuvent décider d’éjecter n’importe quelle application à n’importe quel moment. :confused:

1 J'aime

Bien fait pour eux ça leur apprendra à laisser des clients avec un service HS pendant des jours d’ailleurs quand je leur ai dit que je partait ça semblait plus simple pour eux que de trouver la source du problème avec mon shadow bref tu t’abonnes ou tu dégage voilà la mentalité shadow…

Je ne suis pas un spécialiste mais j’ai fait pas mal de revue de specs et de validation et c’est ce qui ressort très fortement à chaque fois: le contrôle utilisateur et l’XP sont meilleurs avec une appli qu’en web pur… Mais ça m’intéresse que tu développes un peu…

C’est sûr, mais comme cela n’empêche pas d’avoir un fallback en web, ce n’est pas si grave.

Ca fait trop mal aux yeux, je corrige … « Se débarrasser »

1 J'aime

Le plus dommage dans l’histoire c’est que Shadow c’est plus un ordinateur distant que du cloud gaming comme le propose Gfroce now, PSnow, Xbox Gamepass, stadia etc…
Même si leur config permet de jouer, elle permet aussi de travailler et devrait donc pouvoir trouvé une solutions

J’espère qu’il aura d’autres sons de cloche que le tien, car d’avoir un visibilité sur le store n’ai pas négligeable et quand l’application web est bien foutue avec les bons choix technique le cout de mise en place d’un application hybride sur Play Store ou App Store n’ai pas énorme à comparé des gain potentiel.
Et pour info dans le web c’est la même chose, lorsque tu crée un service et qu’un jour Google décide de s’emparer du marche tu va disparaitre totalement du moteur de recherche ou perdre un grosse partie de ton trafique car tu aura un grand perte de visibilité.
De plus Google porte un grand intention au secteur médical et a déjà pénalisé un grand nombre de site du secteur.
Mais bon heureusement que les entrepreneurs accepte de prendre ce risque sinon il n’y aura plus rien de neuf sur le web.

Il faut sacrément inconscient pour conseiller à un client de ne pas être sur les stores au prétexte qu’ils peuvent être éjecté du store, tu conseilles également tes clients de ne pas être sur Google (le moteur de recherche) car ils peuvent être blacklistés ?

Tes clients doivent aller là où il y l’audience / les gens / les vrais gens / les prospects / les futurs clients en somme…

Sur le moteur de recherche Google c’est pareil, personne ne se prive de Google pour autant

Ah bon ? Google peut « blacklister » un site Web simplement parce qu’ils offrent un service concurrent ? C’est spécifié dans les conditions de référencement de Google ?

Dans les conditions non dans la réalité oui :

Et Google a été condamnée pour ça. Espérons donc qu’il en soit de même pour Apple.

1 J'aime

Pour les moteurs de recherches, il y a des alternatives.
Personnellement, cela doit faire bien deux ans que je n’ai pas fait la moindre recherche avec Google.

Après, je parlais d’Apple dans mon message parce que la news est sur ce sujet, mais j’ai le même propos pour les autres boutiques, telles que Google Play store et le store MS sur Windows, même si dans ces deux derniers cas, il y a d’autres solutions pour installer de nouveaux programmes (comportant des risques, bla bla bla).

Il est vrai que les alternatives commencent à émerger mais avec cela difficile de se passer de Google pour une entreprise (surtout qu’il peut s’agir d’un trafic gratuit en SEO) :

Parts de marché moteurs de recherche France, USA... Mars 2021.

Oui pour les autres stores et sachant qu’en plus Windows souhaite refondre son store avec l’inclusion des exe win 32, sale temps à venir pour exister en dehors des stores dans quelques années

@ Doss
Je n’ai pas dit de ne pas publier « d’application » sur le store.
J’ai dit de ne pas en dépendre c’est une nuance totalement différente.

Quand à la dépendance avec Google en moteur de recherche non ça n’a rien à voir.
Il y a d’autres moteurs et ce n’est pas parce que Google te sort de ses résultats que ton business s’arrête net.

@ lapin-tfc
Oui oui inconscient :)…
Les vrais gens ne sont pas vraiment sur les stores non d’autant en médical.

Pour le reste, j’assume parfaitement mon conseil et mon client se porte bien très bien.
Je suis entrepreneur également moi-même…