Forum Clubic

Commentaires : Comment l’aéroport Paris-Charles de Gaulle a aidé les compagnies aériennes pendant la crise (Interview)

INTERVIEW VIDÉO – Marc Houalla, directeur du deuxième aéroport européen, s’est exprimé au micro de Clubic pour détailler comment Paris-CDG a surmonté le gros de la crise.

“Le journalisme consiste à publier quelque chose que quelqu’un d’autre préfèrerait garder secret: le reste n’est que relations publiques.”

On peut pas dire que vous mettiez vos interlocuteurs corporate en difficulté avec des questions aussi complaisantes, qui ressemblent effectivement plus à du PR qu’autre chose.

Merci pour cette critique gratuite qui n’apporte strictement rien au sujet -_-’

En quoi cette interview, qui a été réalisée pour être purement informative, est-elle complaisante ? Tu m’expliques ? Avoir des informations, c’est de la complaisance ?

Si tu me connaissais un minimum (ce qui n’est absolument pas le cas), tu saurais que j’ai toujours posé des questions en toute liberté aux dizaines de personnes (voire plus) que j’ai pu interviewer ces trois ou quatre dernières années dans mon activité. Ça c’est la première chose. Ici, le temps était limité, l’interview ne s’est faite qu’au dernier moment, donc il a fallu un peu improviser…

La deuxième chose, c’est que dans cette interview, tu as plusieurs informations à relever, dont une, qui pour moi est essentielle : Paris-CDG a fait une fleur en « offrant » les frais de parking aux compagnies aériennes déjà sous l’eau.

Troisième chose : pour avoir faire le tour d’une partie de l’aéroport sur deux journées, je peux te dire que, oui, les mesures barrières étaient parfaitement respectées. Bien sur, il y a des exceptions, mais bon, tu ne portes pas ton masque quand tu manges ? Si ? :smiley:

Dernière chose : toi qui semble si bien connaître le journalisme, tu ne t’es pas dit qu’un papier, un dossier, une interview ou autre doit être « anglé », c’est-à-dire partir d’un sujet et tourner autour dans la mesure du possible, sans trop s’éloigner de son angle.

Bref, je suis navré que tu perçoives l’interview de cette façon, tu comprendras bien que je trouve ton commentaire un peu vexant, car il sous-entend des choses qui sont fausses.

À moment donné, il faut clairement arrêter de taper sur tout et n’importe quoi, et apprécier (ou pas) un contenu, sans pour autant le remettre à cause d’un point de vue déontologique.

Bon week-end à toi (et à toutes et tous :wink: )

2 J'aime

Je trouve que c’est une bonne chose d’avoir ce type d’interview réalisé par vos soins. Je préfère ça à un sujet repris d’un autre site, qui a lui meme repris le sujet d’un autre site, etc et au final ça fait un article mal foutu, qui a perdu des infos en route (le fameux téléphone arabe).
La au moins c’est de la création de sujet et vous avez été au contact. C’est bien.

Pour le contenu les questions étaient légitime et intéressante, et dans l’actu. je regrette juste la dernière questions qui auraient pu etre plus pertinentes sur l’abandon de l’A380. il aurait plutot été interessant de savoir comment ADP allait réorganiser ses terminaux dédiés aux A380 (et qui ont nécessité de gros investissements), parce que demander à un patron d’aéroport s’il comprend les raisons de l’abandon de l’A380 par Air France ça n’a aucun sens, ce n’est pas son domaine. C’est comme demander aux patrons des gestionnaires d’Autoroute s’ils comprennent l’abandon de la Renault Espace.
Il aurait été bon de savoir également si l’arret des A380 allait avoir un impacte sur une augmentation du trafic vu qu’un A380 transportait deux fois plus de passager qu’un autre avion.

3 J'aime

Cette citation vise le journalisme d’investigation, qui est une forme de journalisme noble, mais le journalisme c’est aussi, et tout simplement, informer sur des sujets d’actualité ou sur des sujets qu’il y a un intérêt à découvrir.
Dans ces cas-là, la pertinence des questions ne se résume pas à mettre en difficulté ses interlocuteurs mais à bien informer les lecteurs. Je crois que c’était le but ici.

4 J'aime

En même temps, quelqu’un de ma famille est bien mort du Coronavirus. Et il y a eu 30000 morts malgré un confinement sévère. Donc prétendre qu’il n’y a aucune crise :woozy_face:

Cela dit, cela n’empêche pas de s’interroger sur la limitation de certains droits au nom de la crise sanitaire, sachant que la situation ne va pas durer seulement quelques semaines, mais vraisemblablement des mois, voir des années. Attention au risque de pérennisation sur une longue durée de certaines mesures d’exceptions pouvant avoir des effets néfastes sur nos libertés. Je pense en particulier à tout ce qui touche au droit de manifester.

A mon avis dans moins de 10 ans tu seras suicidé par des écologistes qui étudieront par IA toutes les vidéos du monde et qui trouveront scandaleux que tu encenses l’arrivée d’un avion aussi polluant, tu as pris un pris un très grand risque pour ton avenir… :slight_smile:

Merci c’était très intéressant

1 J'aime

J’aime bien le virage que prend clubic, pas que de la tech même si j’adore ça.
À refaire, c’est top, notamment avec des acteurs de la tech, leur vision du monde après coronavirus, leur innovation en santé ? biotech ? transport ? Industrie agro. Des petits acteurs qui ce sont mis à innover pendant le confinement et qui continuent telles que les coopératives d’agriculteurs ou le business des sociétés de cartes de restaurants/bars via QR code est devenu monnaie courante alors que cela ne prenait pas avant coronavirus.

Merci pour cette ITW !

1 J'aime

Le transport aérien a été et reste le principal vecteur de la contagion virale. La limitation des déplacements reste un impératif et les frais de dépistage, « levée de doute », et quarantaine éventuelle doivent être supportés par le voyageur et intégré au prix du billet, comme pour toute externalité négative, toute nuisance. L’actuelle économie du transport aérien est subventionnée et malsaine.

Moi je me dis, que cette année, il n’y a pas eu de canicule. comme il n’y a pas eu beaucoup d’avions qui ont volé, je me dis aussi, qu’il y a peut être une relation de cause à effet.
En ce qui concerne la bestiole, il est aussi évident, que l’avion a facilité sa diffusion.
Donc, si on veut vivre, l’avion doit rester au sol.
Pourquoi ne pas privilégier le Zeppelin?

Ben tiens … Va dire cela à ceux qui ont été contaminés lors de fêtes de familles ou autres …

Tu as évidemment les moyens de prouver tes dires ?

On est bien d’accord que ce que tu racontes c’est juste parce que tu es rigolo car si tu le penses vraiment c’est affligeant

ce n’est pas très gentil comme réponse. elle me fait penser que tu as une très haute opinion de toi.
ne t’excuse pas, je comprend.

aucun! je ne suis pas patron.

j’ai oublié : le virus est né en ASIE : il est pas venu à pieds? si? mince, c’est SONIC!