Forum Clubic

Commentaires : Coleen dévoile son nouveau vélo électrique "Made In France"

Le groupe français Coleen n’est pas peu fier de présenter son tout nouveau vélo électrique à l’occasion du CES Unveiled Paris 2019.

En terme de vélo, quand je vois startup européenne je lâche de suite l’affaire car je m’attends jamais à des prix à moins de 2000euros.
En fait je vais directement à la dernière ligne voire ce qu’il en coûte…
Les vélos ont beau être d’une coolitude absolue et d’une qualité irréprochable (encore que c’est pas forcément évident), 6000e un vélo c’est uniquement pour les super riches.

1 J'aime

Même chose. Trop beau, trop cher. Pas pour moi.
Une question pour ceux qui peuvent se permettre le luxe d’un tel vélo, comment faites vous pour ne pas devenir paranoïaque, de peur de se le faire voler, comme le premier B’Twin venu ?
Car ce type de vélo doit attirer les regards et les malandrins comme pas possible…

J’aurais meme peur d’un “car-jacking” (enfin bike_jacking) avec un engin pareil…

2 J'aime

C’est clair.
Par contre, pour du “made in france” artisanal, faut pas s’attendre à des prix comparables aux productions asiatiques de grande série. C’est clairement impossible.
Mais à terme, de toute façon, les prix mirifique de l’import disparaîtront parce qu’il est économiquement impossible de tout importer et de ne rien produire.
A terme, c’est une certitude, notre économie plongera… et notre monnaie aussi.
Fini les importations à bas prix. Et il faudra des années pour relancer des productions nationales.
Ca va être l’enfer…

6000€, monovitesse, pas de garde-boue ni de porte-bagages ? On ne peut donc pas monter plus de 12-15%, on ne peut pas rester propre et il faut obligatoirement prendre un sac à dos ! Sûr que ça va plaire à une grande majorité !
C’est d’autant plus con qu’avec un cadre comme celui-ci, il aurait été facile de faire un vélo pliant, ce qui aurait apporté un plus et élargi le public cible au transport multi-modal qui emporte le vélo de bout en bout soit dans la voiture, soit dans le train. Parce qu’accrocher un truc pareil à la gare du coin me ferait un peu flipper…
Plein de bonne volonté et une fabrication française ne suffit pas à trouver une clientèle permettant d’atteindre la rentabilité.
Edit : la première photo est tellement artistique que j’ai loupé les garde-boue… autant pour moi.

1 J'aime

Au même prix:

Moins classe mais au moins on retrouve les éléments qui forment 6000€

Bonjour,
Je suis Audrey la co-fondatrice de Coleen, pour répondre à vos interrogations; si nous avons fait le choix d’un vélo non pliable, c’est au profit d’une batterie capacitive amovible et de l’intégration de l’ensemble électronique qui ne nous laisse plus de place pour intégrer un système pliable. Nous avons fait le choix de privilégier un produit performant capable de répondre à de grandes distance et d’offrir un confort de conduite important lié à une intégration de technologies utiles. L’intérieur du cadre se compose par ailleurs d’un casing structurel. Pour ce qui concerne les accessoires et composants, nous offrons la possibilité de les choisir sur nos vélos : porte bagage , panier avant, sacoches, … Nous avons développé nos propres accessoires qui seront disponibles en fin d’année, nos petites mains s’affairent beaucoup en ce moment! . D’ici là, il est parfaitement possible d’y adapter des accessoires du marché , de votre choix :slight_smile: Les gardes boues quant à eux sont livrés d’emblée sur nos vélos. Ils sont en effet peu visibles sur la photo mais bien présents.
Le monovitesse est en effet un choix puisque nous offrons un excellent rendement et un ratio qui ne vous fait ni pédaler dans le vide, ni forcer sur le pédalier. En revanche, la version speedbike proposant une assistance 45 Km/h intègre systématiquement un boitier de vitesses Pinion.
Pour finir, il est évident que le sujet de la sécurité des vélos dans nos villes est un enjeu majeur. Nous comptons sur le soutien des villes dans les programmes de développement des infrastructures pour sécuriser davantage les points d’attache. Il n’en reste pas moins que de bonnes pratiques sont nécessaires pour attacher un vélo quel qu’il soit (par le cadre notamment et non la roue)bien que nous disposions partiellement de visseries antivol pour limiter les risques, d’un tracking gps pour alerter, surveiller et suivre nos vélos, et que nous proposons des services d’assurance casse ET Vol pour assurer vos déplacements. La perfection n’existe pas; sachez que nous mettons tout en œuvre pour faire évoluer nos produits en réponse à vos attentes. Je vous remercie de faire partie de ceux qui participent ainsi à leur évolution. Nous serons présents sur le salon du Made in France du 8 au 11 novembre; si vous êtes sur Paris à ce moment là , je vous invite à venir nous rencontrer , nous serions ravis de vous faire essayer nos vélos et c’est gratuit :wink: Le cas échéant, n’hésitez pas à nous appeler, nous serions également heureux de vous faire visiter notre atelier . Excellente journée - Coleen -

Bonjour, en effet, le made in France lorsqu’il l’est vraiment peut paraitre cher si on le compare à des produits fabriqués en Asie et assemblés en France. C’est un peu notre défi quotidien. Moins que la matière première, c’est la main d’oeuvre qui a un coût, mais elle nous assure également et surtout de nous assurer de la qualité des produits qui sortent. Dans notre cas, le cadre et La Fourche en carbone que nous fabriquons sont très techniques dans leur réalisation du fait de la géométrie de nos vélos et de la large ouverture qui permet de retirer la batterie pour la charge. Visuellement, on ne voit qu’un cadre, mais l’intérieur est tout aussi structurel que l’enveloppe. Nous devons procéder à la bonne orientation des fibres, aux bonnes épaisseurs sur chaque centimètre du cadre. C’est un travail qui demande de véritables compétences et qui amène à une approche différente et à la transparence puisque nous offrons la possibilité à nos clients de venir assister aux étapes de fabrication de leur vélo. Merci pour la coolitude :wink:

D’un autre côté, le voleur aura plus de chance de repartir … :slight_smile:

Tout n’est pas français sur ce vélo, à ce que je vois…

Frein de la marque Hope (anglais)

On retrouve en effet un prix similaire sur une utilisation, une fabrication, des matériaux et des composants en revanche différents; D’une manière générale, les vélos des fabricants français ne sont pas tous réellement fabriqués en France. Il y a là des notions souvent opaques entre conception, fabrication et assemblage. Ce vélo est sans nul doute performant sur son usage, et c’est en effet la reflexion qu’il faut mener. Quel usage et quel budget pour cet usage, tout comme l’achat de n’importe quel autre produit comme une voiture par exemple. Dans le milieu du cycle il est vrai qu’il est parfois difficile de faire un choix entre tout les produits existants, même en connaissant le marché. Nous ne prétendons pas être les meilleurs sur tout, nous affirmons offrir un produit à la hauteur de son prix en terme de qualité de conception, fabrication et de technologies embarquées. Beau vélo!

en effet nous n’affirmons pas du 100% “Fabriqué” in France. Par ailleurs, pour les composants, certaines marquent ont un véritable savoir faire que nous ne prétendons pas avoir. Nous utilisons ainsi un système de freinage hope taillé dans la masse en Angleterre avec durite aviation. Se sont de très bons freins de compétition. La sellerie est fabriquée par Idéale du côté de Toulouse, Nous récupérons les chutes ensuite envoyées sur Bayonne pour être cousues sur le guidon par voltaire . La batterie , l’affichage , l’électronique sont fabriqués à Bordeaux. nous avons nous mêmes connus les pièces aluminium présentes sur le vélo, elles sont en revanches usinées en Asie. Afin de proposer un produit à un prix qui reste raisonnable par rapport à l’ensemble de ce qui le compose, notre objectif a été de conserver au maximum le vrai savoir faire sur les pièces techniques ici, en France pour répondre à une réalité de marché. Si beaucoup d’efforts ont été menés par les fabricants sur les composants de vélos de route ou le VTT par exemple, c’est beaucoup moins le cas sur le vélo urbain même si on constate un travail de plus en plus important sur ces derniers au fil des années :slight_smile: