Forum Clubic

Commentaires : CES 2022 : découvrez Lili, la lampe connectée pour améliorer le quotidien des personnes dyslexiques

La lampe Lili, qui aide les personnes dyslexiques à lire, est disponible dans le monde entier.

« normo-lecteur » c’est pas très inclusive, ça sous entend que les dyslexique ne sont pas normo :stuck_out_tongue:

Un truc de ce genre devrais aussi faire le job et bcp moins cher :stuck_out_tongue:
images

3 J'aime

Et puisque le flux neuro-optique à positrons inversés contre-balance la réponse neurovégétative des gaines à mielline dans les canaux sudoripares, vous comprenez bien que l’on ne peut pas vous vendre une bête lampe avec un controleur PWM foireux à 20€ (le double du prix qu’il nous coûte) quand même ?

1 J'aime

C’est clair qu’ils n’ont aucune honte à vendre à un prix dément quelque chose qui a l’air essentiel et qui n’a pas dû coûter grand chose à concevoir… Même à 50€ ça se vendrait 10 fois plus et ils y seraient gagnants, alors pourquoi autant de cupidité ?

parce qu’on paye d’abord la recherche et non le produit, comme toute innovation, faut attendre que les brevets tombent dans le public pour payer le vrai prix de la technologie.

Bonjour à tous.
La dyslexie est quelque chose de très mal connu chez les non-dyslexiques. Certains handicaps sont plus faciles à se représenter que d’autres. Fermer les yeux, se boucher les oreilles, ne plus se servir d’un membre… autant d’expériences qu’il est « simple » de réaliser. Et qui peut donner un premier aperçu de ce que c’est que d’être aveugle, sourd ou amputé.
Se représenter la dyslexie est très difficile. Je suis dyslexique, je peux donc confirmer que nous ne sommes pas des « normo-lecteurs ». Je lis moins vite que les autres. J’ai besoin de plus de temps pour comprendre certains textes. A titre d’exemple, quand un lecteur moyen met 10 minutes à lire un texte, un dyslexique pourra en mettre 15 à 20.
Si cette lampe permet effectivement de lire de façon fluide, vous n’imaginez pas ce que cela implique pour les dyslexiques.
Par ailleurs, en plus de la lenteur de lecture, je connais les règles de grammaire mais j’ai du mal à les mettre en œuvre. Je ne vois pas les fautes que je fais, même après relecture. Parfois pire, en relisant, j’ajoute des fautes.
Je vous rassure, cela n’empêche pas de faire des études supérieures et d’avoir de bons postes dans la vie. C’est juste (beaucoup) plus difficile. Et je peux en parler en connaissance de cause, cela fait 54 ans que je suis dyslexique.
Les réactions liées à cet article sont compréhensibles. Cette lampe semble très chère.
Alors j’ai regardé de près ce que fait cette lampe. J’ai même appelé la start-up qui la conçoit. J’ai parcouru les résultats scientifiques qui sont à l’origine de cette lampe.
Ce n’est pas un bête lampe de chevet. Mais bien une avancée technologique.
La difficulté principale réside dans les micro-flashs envoyés. Ce n’est vraiment pas simple. Par ailleurs il y a toute la partie design autour. L’autonomie de la lampe, associée à la partie technologie. Enfin, à l’exception de la coque, elle est fabriquée en France.
Sachez aussi que l’entreprise qui produit cette lampe travaille également avec l’opticien ATOL.
Je n’ai pas encore eu le loisir de la tester mais je pense en acheter une pour moi et mes deux enfants qui sont aussi dyslexiques.
Autre chose, excusez-moi s’il reste des fautes malgré mes nombreuses relectures (c’est aussi cela qui est fatiguant pour un dyslexique de relire plusieurs fois tout en sachant qu’il risque d’en laisser passer). Mais je sais pouvoir compter sur votre compréhension et bienveillance.
Dernier point, je ne fais pas partie de la Start-Up qui produit cette lampe. Je travaille dans le domaine du handicap et je suis très attentif à tout ce qui se dit sur le sujet.
Bonne journée à tous et bonne année 2022.

PS : le bandeau noir sur un œil ne suffit pas… j’ai essayé et c’est épuisant de ne lire que d’un œil.