Forum Clubic

Commentaires : Ca y est, William Shatner (Star Trek) et ses 3 co-passagers ont volé avec Blue Origin (page 2)

Elle pèse 336 tonnes au décollage, mais comme tout le monde sait (!) le réaction de la combustion de l’hydrocarbure se combine et est plus lourd en CO² au final.
« le CO2 est 3,67 fois plus lourd que le carbone (44 ÷ 12 = 3,67). Donc, un litre d’essence, qui renferme environ 0,63 kg de carbone, peut produire environ 2,3 kg de CO2 (3,67 × 0,63 kg = 2,3 kg) »

J’ai eu les larmes aux yeux pendant les paroles de Shatner. ici le terre…si doux si bleu et en une fraction de seconde, c’est le noir…la mort. Bien dit.
Sauf que ce c** de Bezos était plus intéressé par la bouteille champagne que d’écouter cette légende de 90 ans. C’était la première fois que je vois leur show de Bleu Origin, et c’est vraiment commercial. Ok, le but c’est de vendre des tickets. On a compris. Un tour avec SpaceX me paraît plus intéressant…

1 J'aime

Il faut juste ne pas oublier que New Shepard utilise de l’hydrogène et de l’oxygène liquide, aucun hydrocarbure, le seul «polluant» se retrouve à être de l’eau ! (et peut-être des traces infimes d’autres polluants vu les températures élevées, mais vraiment négligeable)

2 J'aime

Un tour avec SpaceX t’envoie vraiment dans l’espace, pas juste à la limite, mais bon, ça va être encore long avant que j’aille les moyens !

Et l’hydrogène est produit grâce aux pets de licorne, c’est bien connu …

1 J'aime

Donc, ta solution ? On n’envoie plus aucune fusée ? On aura toujours bien éliminé 0,0000059% de la pollution ! On continuera de prendre l’avion par contre, et notre voiture. Ça, c’est pas grave ! L’important c’est d’empêcher les fusées ! Ça parait tellement bien que de cracher sur les millionaires qui se payent des voyages. Ça nous permet de dire «s’il a le droit de polluer, moi aussi» ! Sans jamais remettre en contexte que la pollution générée est ridicule à coté des autres sources qu’on refusera toujours de se passer !
Les avions, c’est 2,4% de la pollution annuelle, soit 406 000 fois plus ! Et ça reste encore rien comparé aux voitures !

1 J'aime

La fusée mono étage est propulsée par un moteur-fusée BE-3 développé par Blue Origin pour cet usage. Ce moteur-fusée de 49 tonnes de poussée brûle un mélange d’oxygène et d’hydrogène liquide. Il n’y a donc pas de rejet de CO2 résultant de la combustion mais seulement de la vapeur d’eau