Forum Clubic

Commentaires : Boeing déplore ses pertes et repousse les livraisons du 777X à fin 2023, au mieux

L’avionneur Boeing a publié des résultats trimestriels et annuels en baisse, sans surprise. Le géant américain doit, en plus, faire face à des annulations à la pelle de son prochain gros porteur.

Le principal problème, c’est le manque de visibilité, même à court terme. Les commandes et surtout les options vont encore se réduire dans les prochains mois, mais de combien? Personne ne peut le prédire. Il y a eu un rebond un poil plus important qu’imaginé sur la fin de 2020 qui a donné un peu d’espoir à toute l’industrie, mais depuis, le croissance est inférieure à celle prévue et c’est la soupe à la grimace…

1 J'aime

Comme vous le dites à la fin, la situation de Boeing n’est pas si grave.

  1. Effectivement les annulations sont en réalité des reports ou conversion vers un autre modèle. Le plus important pour Boeing étant de ne pas voir ses clients partir à la concurrence.
  2. Le B737 max est à nouveau autorisé en vol, et c’est une bonne nouvelle car les lignes interieures (régionales/nationales/pays voisins) seront les premieres à reprendre. La vision de reprise des gros porteurs n’est pas très bonnes pour au moins un à deux ans.
  3. Boeing peut compter sur le soutien indirect du gouvernement. Le contrat du siècle des ravitailleurs KC46 est pour eux une énorme bouffé d’air. Il y a les contrats pour un nouveau F-15 EX, l’actuel F/A-18 Super hornet et le futur F/A 18 Advanced. Et coté spatial il y a le lanceur Vulcan et la capsule Starliner. Bref de très gros contrats militaires qui déguise des subventions d’aide. Une banqueroute de Boeing serait une catastrophe (économique et militaro-stratégique) pour l’Amérique, impensable.
  4. Le carnet de commande est bien rempli, de quoi fournir du travail pour plusieurs années. Plus d’une entreprise en réelle difficulté aimerait avoir un tel carnet de commande.

Bref si Boeing connait le creux de la vague avec certains échecs et la crise, elle s’en sortira. Ce qui est certain c’est que Airbus profite des déboires de Boeing au niveau internationale, meme si Airbus souffre aussi mais beaucoup moins. Attention quand meme à ne pas laisser la porte ouverte au chinois COMAC car la chine vient d’imposer aux compagnies chinoises d’acheter leurs avions nationaux (C919 et ARJ21) pour attirer la confiance des compagnies étrangers qui ne veulent pas d’un avion estampillé Made in China.

1 J'aime

BOEING est et restera toujours une grande entreprise

il n’empêche que je suis très content de ce qui leur arrive (avoir privilégié le pognon au détriment de la sécurité) et j’espère que ça leur servira de leçon pour très longtemps (ainsi qu’à beaucoup d’autres boites, mais je rêve)