Commentaires : Avec l'Universal Translator, Google est proche du génie, tout en créant un monstre?

Google vient de présenter un outil de traduction assez incroyable, qui permet de traduire un discours filmé dans une nouvelle vidéo identique.

À peine mis en ligne, ce truc va partir en vrille.
Si l’lA apporte des innovations bénéfiques, par exemple dans le médical, dans d’autre domaines, elle est aussi utile qu’une Bombe à neutrons à la disposition de tous.

4 « J'aime »

Allez, toutes les personnes dont la traduction est le métier vont devoir s’inscrire au chômage… mais qui va payer le chômage de millions de salariés tout job confondus ? ce n’est pas tenable, donc ils ne seront pas payés et on va aller vers une guerre civile dans tous les pays (sauf en France, Darmanin veille au grain) ! Oui je prédis la fin de notre civilisation.

2 « J'aime »

On disait pareil d’internet il y a 25 ans, les choses évoluent

1 « J'aime »

On a jamais dit ça d’internet.
Au contraire même.

2 « J'aime »

Oh si, internet allait tuer la presse, la télé, les vidéos-clubs, l’industrie musicale, les cinémas etc…

6 « J'aime »

il ya plus d’une vingtaine d’années j’ai justement arrêté la traduction et l’interprétariat, surtout parce qu’en France on voulait que je le fasse quasi bénévolement, qu’on n’avait pas confiance que quelqu’un fasse du teletravail et horreur j’etais jeune… Par contre, payer 3 cacahuètes a une agence aux philippines qui traduisent cela, certes plutôt rapidement mais bourrée de fautes et a l’autre bout de la planète cela ne dérangeait pas. De nos jours cela ne semble pas trop déranger de mal traduire, on s’est habitue au chinglish entre autres.
Si c’etait a refaire je choisirais sans doute autre chose que les langues.

@lapin-tfc oui on disait cela il y a 25 ans et les choses ont effectivement évolué, ils sont plutôt efficaces de nos jours (il y a 25 ans on ne pouvait pas utiliser google trad autrement que pour rechercher du vocabulaire, car il ne respectait pas les structures de phrases, aujourd hui avec un peu de methode c’est utile comme outil)

4 « J'aime »

la presse ne se porte pas si bien que ca, quand on compare aux annees 90, tu regardes encore la tele ? je ne sais pas si on peut appeller netflix un videoclub, je ne suis pas alle au cine depuis 10 ans (mais c’est plus la faute a hollywood qui reprend les memes schemas pour tous leurs films)

4 « J'aime »

C’est pas croyable!

On invente quelque chose de fabuleux et la premiere reaction du journaliste moyen en 2023, c’est: « oh mon dieu, c’est dangereux, nous somes en danger, ohlala j’ai si peur! »

Mais arretez d’etre si pereux dans la vie!! Allez a l’eglise, je sais pas mais arretez d’etre si faible! Franchement, les gens avec cette mentalite ne merites pas ces inventions; ou sont les gens si positif et plein d’esperances des annees 60? Comment leurs enfant sont si fragile!

Cet invention est fabuleuse, on va pouvoir se detacher de l’egemonie culturelle americaine et profiter du meilleur de l’hunanite! C’est fantastique!

On se raproche encore plus d’un appareil pour converser en multi-langue! C’est genial!

6 « J'aime »

Les choses évoluent, les métiers aussi, internet n’a pas provoqué « la fin de notre civilisation » puisque c’était le propos initial

2 « J'aime »

Les vidéos-clubs sont morts, la presse, la télé et les cinémas ne sont pas au mieux. Même s’il ne faut pas voir le mal partout, il est quand même sain de s’interroger et de prévoir des garde-fous si c’est pas déjà trop tard.

C’est tellement mieux de se voiler la face et d’ignorer la réalité. Les boomers des années 60 ont profité pleinement de la redistribution des richesses opérée pendant les 30 glorieuses, ils n’avaient pas à se préoccuper de l’environnement, ont pu accéder facilement au crédit et à la propriété, etc.
Les générations plus jeunes n’ont rien de tout ça. Comment pourraient-elles être optimistes après que leurs droits sociaux et leur environnement aient été saccagés ?

4 « J'aime »

ton propos n’etais pas « la fin de la civilisation », si c’etait ce qui etait sous entendu, c’etait pas super clair

@Peggy10Huitres es tu sur de vouloir un artisan qui a ete forme a la comptabilite ou un developpeur de site web faire ta plomberie ?

@Adrift ce n’est clairement pas ce qui est critique dans l’article et une langue est plus qu’une traduction, et presumer que cela peut etre reduit a cela c’est un peu ignorer les conflits que cela peut engendrer. les gens positifs des annees 60 c’est les vieux grognons d’aujourd hui? Plus serieux les gens restent les memes, meme en lisant des ouvrages d’il y a 200 ans tu verras qu’on n’a pas beaucoup change et les preoccupations sont les memes.

@Martin_Penwald j’allais dire la meme chose mais tu as mieux resume, je ne trouve pas que les jeunes ont beaucoup de quoi se rejouir, surtout en europe

Les informaticiens sont excellents à fabriquer des usines à gaz. Des vrais artisans parfois!

1 « J'aime »

Un système de clé publique/privé pour certifier que c’est bien untel qui cause sur une vidéo ?

Et en quoi c’est un problème ?
Le problème c’est peut-être notre système économique foireux qui d’un côté veut qu’on soit les plus productifs possibles (qu’importe ce que ça veut dire, même jusqu’à créer du besoin…), et de l’autre absolument pas tenir compte de la redistribution équitable entre tous les humains.

Si ça peut amener le système économique à s’effondrer parce que ça montre ses limites de façon encore plus évidente, go go go. :slight_smile:

C’est facile à dire, mais ça ressort une fois de plus du domaine du Yaka. Tout le monde n’est pas capable d’apprendre un métier manuel plus ou moins complexe, qui demande de la dextérité et même un certain don au départ. neutre

J’ai suivi autrefois une formation professionnelle de 6 mois en électricité bâtiment, nous étions 12 par session, la moitié seulement a réussi.

Un de nos neveux suivait une formation en menuiserie, il a abandonné parce qu’il n’arrivait à rien. Aujourd’hui il travaille dans la représentation-vente.

Le fils d’un couple d’amis avait commencé une formation en plomberie, lui aussi a abandonné parce que pas assez habile de ses mains. Aujourd’hui il est garde de sécurité.

J’ai connu bien des gens bien plus forts que moi en informatique dans d’autres domaines, mais monter une garde-robe, une cabine de douche, remplacer un robinet de lavabo ou calculer/installer une nouvelle ligne pour alimenter une plaque de cuisson à induction était bien au-delà de leurs capacités.

Bref, tout le monde n’est pas apte à apprendre et exercer avec succès un métier manuel. Il y a de toute évidence des gens qui ne sont pas faits pour ça. C’est bien pour ça qu’il existe autant de métiers intellectuels que manuels, les deux sont indispensables et il faut s’orienter selon ses prédispositions. ^^

Et même quand on est plutôt doué de nature, on ne l’est pas forcément pour tout. Personnellement, je sais tout faire chez moi en menuiserie, électricité, plomberie, carrelage et bricolages divers…mais je suis nul en maçonnerie et plafonnage. Parce que n’aimant pas ça, je je n’ai jamais voulu apprendre, je ne saurais pas monter un mur ni le plafonner. ane

1 « J'aime »

C’est clair. J’ai travaillé dans la sidérurgie pendant 15 ans, travail à pauses, souvent des w-e et jours fériés compris. Je gagnais au début 1.500 €/mois…en 1984. Ce qui m’a permis d’acheter ma maison à 26 ans et avoir fini tous mes gros travaux d’amélioration 4 ans plus tard. ^^

Quand des copains entendaient ça, ils disaient qu’ils voudraient bien en avoir autant. Mais si je leur répondais qu’on embauchait et qu’ils pouvaient donc le faire aussi, et ils me répondaient alors « oui mais non, je ne veux pas travailler à pauses, je vais pouvoir sortir quand ? et travailler des w-e, et puis quoi encore ? ». Faut savoir ce qu’on veut et s’en donner les moyens. neutre

1 « J'aime »

tiens ça me rappelle Google Duplex
… qui n’a jamais vu le jour !

Et… Y cause occitan et catalan, j’espère !
Il n’y aura plus d’excuse pour ne pas adopter la charte européenne des langues régionales !