Forum Clubic

Commentaires : Avec 254 satellites, OneWeb couvre entièrement le nord (et attire les fonds)

Quel rebond ! Moins d’un an après l’annonce du rachat de OneWeb, alors en faillite, l’entreprise vient de réussir, grâce à son partenariat avec Arianespace, cinq lancements consécutifs. Avec 254 satellites, son réseau couvre toutes les zones au nord du 50e degré de latitude. Et cette fois, les fonds affluent.

1 J'aime

Pour satisfaire les astronomes c’est simple, on monte une base sur la lune avec tout ce qu’il faut pour observer l’infini, on relie grâce aux satellites à la Terre et voilà ils pourront observer de la Lune à partir de la Terre sans gêne, simple non ? :partying_face: :sweat_smile:

2 J'aime

Quel rebond ! Quelle connerie oui ! La périphérie est de plus en plus surchargée, en plus de sur polluer notre notre mère à tous, on pollue aussi l’espace.

L’homme décidément est dans l’autodescrution.

1 J'aime

« L’homme décidément est dans l’autodescrution. »

C’est déjà trop tard de toute façon, hormis réussir à s’implanter sur une autre planète ou dans l’espace, je donne pas cher de la peau de l’humanité à long terme.

Donc osef, ce qu’on fait de toute façon et on profite jusqu’à bruler comme Lytton.

Avec 49,6 degrés, Lytton a connu, mardi, la plus forte température jamais relevée au Canada, avant d’être totalement détruit par un incendie monstre.

Et les prophètes de l’apocalyse :slight_smile:
Il y a en a toujours eu un peu comme le plus vieux métier du monde…

1 J'aime

Non résonnement simpliste.

1 J'aime

A ok, aucun problème de climat donc, ouf merci de m’avoir rassurer alors. :stuck_out_tongue:

C’est juste pas de chance pour Lytton.

ils devraient envoyer plutôt des grappes de satellites avec filets pour dégager le ciel et laisser le droit à la nature de contempler le ciel vierge. une fois la mission terminée, ils pourraient se diriger vers le soleil pour y être détruits tout en continuant d’apporter des informations inédites de notre étoile.

L’avis totalement WTF niveau ingénierie.

@ Eric Bottlaender

Comparé à Starlink:

  1. Orbite plus élevée pour OneWeb=> Beaucoup moins de satellites que Starlink: ça, c’est un gros plus (vis à vis du syndrome de Kessler…) mais qui se paie : Plus de temps à « mailler » , plus d’énergie pour monter (puis à terme, redescendre) et latence plus grande,non?

  2. Par contre orbite polaire pour OneWeb (d’où les 50° de lat nord avec 250 sats) vs inclinaison 53° pour Starlink, là, j’ai pas d’idée de comparaison…(Mise à part que plus on est à l’équateur pour OneWeb , plus il faut plus de satellites…)

  3. Je n’ai pas trop d’idée non plus sur un comparatif quantitatif des stations terrestres nécessaires…

  4. Peut être pas les mêmes cibles commerciales : IOT (OneWeb) vs Internet (humain) (Starlink) ???

Bref, un comparatif entre les deux constellations rivales serait sympa :slight_smile:

2 J'aime

En réalité, même si elles « font » la même chose au final (c’est à dire envoyer des satellites de connectivité) les deux boites ont des objectifs et des techniques qui sont si différentes que les comparer a de moins en moins d’intérêt. On peut le voir comme ça, OneWeb utilise des satellites pour faire de l’infrastructure Web (relativement proche du client, mais via un opérateur au sol) quand Starlink est opérateur. Quasiment tout est différent, orbites, approche des possibles pertes, impact pour les astronomes, maillage, liaisons, approche commerciale, etc.
J’avais fait un article sur Starlink qui revenait à l’origine des deux constellations rivales, et c’est vrai que c’est à ce moment là qu’on les a beaucoup opposées, mais depuis l’année dernière ce sont deux chemins vraiment différents.

Ça n’est pas fondamentalement idiot. Il me semble que la NASA travaille sur l’idée d’utiliser un cratère lunaire comme base pour un [radio?] télescope géant.
Par contre, ça demande d’établir une base permanente dotée d’un minimum d’autonomie tant au niveau de la bouffe que des capacités industrielles (pour la maintenance, voire une partie de la construction).

Ah ben tiens, le v’là :

1 J'aime