Forum Clubic

Commentaires : Aux US, le cloisonnement d'iMessage créerait une pression sociale chez les adolescents

L’un des vice-présidents de Google a réagi en vantant les mérites du protocole RCS, qui permettrait aux utilisateurs Android
et iOS de communiquer plus facilement.

2 J'aime

Elle est excellente celle-là !

Si Google se souciait du bien-être des ados ça se saurait.

Il n’y a qu’à lire les faits divers sur les Youtubers pour le vérifier !

6 J'aime

Apple se sert de la vie privée pour forcer son Store.
Google se sert de la captivité pour faciliter la conversion des utilisateurs iOS.

C’est le « jeu ». Reste que la réalité est que Google s’arrange pour être interopérable avec iOS alors que l’inverse n’est pas vrai. Surtout, un échange avait fuité pour confirmer que c’était uniquement pour garder leurs utilisateurs captifs qu’ils se gardaient iMessages.

La boucle sera bouclée quand un pays va finir par dégainer un procès de pratique anticoncurrentielle, sa motivation à lui sera de se faire son petit bénéfice en route.

1 J'aime

Je ne suis ni fan de l’un, ni de l’autre…

Mais c’est sans compter les contrats de Google forçant les constructeurs à installer leur version d’Android et pas les autres qui sont dénuées de leurs services Google (dont tout le monde ne veut pas forcément).

Encore une fois, mon seul souci ici, c’est l’hypocrisie dont fait preuve Google. Apple ne se cache pas de garder leurs utilisateurs au sein de leur écosystème (soit disant plus sécurisé).

1 J'aime

J’ai un ado a la maison et c’est tout a fait vrai. Tous les gamins ont un Iphone et Imessage rappelle a tous ceux qui voudraient changer pour un Android qu’ils seront grosso-modo pointes du doigt dans les echanges avec leurs camarades.

Ce que je comprends moins chez les gamins d’aujourd’hui, c’est leur esprit critique et de contestation. Crier au racisme pour tout et n’importe quoi, et se teindre les cheveux en rose, vert et violet, pas de probleme. Par contre, refuser de depenser $800 pour un systeme clos et se demarquer de la foule, impossible. Ca donne l’impression qu’ils font maintenant tout en groupe sur un mode de pensee unique. Le debat n’est meme plus autorise. Et forcement, chaque film grand public qui sort ne montre plus que des laptops et telephones Apple avec le joli logo a la pomme bien lumineux en evidence. C’est pas simple…

2 J'aime

Sacrée boomer energy. Félicitations.

1 J'aime

C’est toute la « magie » du marketing d’Apple. Les documents rendus disponibles durant le procès contre Epic montraient bien – même si ce n’était évidemment pas du tout nécessaire – que la Pomme utilise iMessage comme façon de garder les clients iOS captifs, et pour leur donner l’impression d’être différents (comprenez : supérieurs) du reste du monde. Un simple prolongement de la campagne publicitaire « If it’s not an iPhone, it’s not an iPhone ».
L’hypocrisie d’Apple est claire et avérée : plutôt que rejoindre un standard et faciliter la communication entre les gens, ils font en sorte de bien ségrégationner le monde entre les clients de leurs produits et les autres. :nauseated_face:

3 J'aime

Et sinon vous avez pensé à Signal ?

Il faut dire que iMessages est une excellente application.
Après plusieurs années sur iOS, je suis repassé sur Android, pour un Z Fold 3 car la technologie m’intéresse et que j’en avais marre d’Apple qui reste dans son confort.

Et si le système avec la touche Samsung est globalement correct, iMessages me manque pas mal, y a des moyens de le faire fonctionner sur Android avec un peu de bidouille mais rien à voir avec l’expérience native.

C’est une app super bien pensée et très complète, à laquelle il n’existe à ma connaissance aucune vraie alternative sur Android. Apple n’a bien sûr aucun intérêt à la faire évoluer sur Android. Le seul bémol est son utilisation sur MacOS qui est davantage limitée.

Du dentifrice ? C’est quoi le rapport ?

1 J'aime

Moi non plus je vois pas le rapport.

D’après la pub C’est Apple qui rend jeune, beau et les dents blanches.
:wink:

1 J'aime

Non c’est l’inverse, si tu n’as pas jeune, beau et avec les dents blanches, tu ne mérites pas un Apple. lol.

Pour revenir à l’article, il suffirait à Apple de proposer un site comme le fait discord en proposant son utilisation avec l’appli ou en passant par un navigateur, non ?

Mais j’imagine que cela ne suffirait pas car le moindre signe de différenciation android/ios pendant l’échange sera surement suffisant pour perpétuer ce cloisonnement.

Et puis derrière ça, j’ai comme l’impression que de toute façon ce cloisonnement va très bien aux jeunes générations, qui, de tout temps, ont toujours préféré rester entre eux et créer des grouppes. Avant l’informatique on se différenciait déjà avec nos goûts musicaux. L’exemple dés qu’un adulte s’interroge sur l’esprit créatif, l’esprit de contestation etc il se retrouve direct dans le panier des « boomers ». Sans parler de tous les clichés qui vont avec. Le dialogue entre génération perd de plus en plus de terrain et cela arrange évidement tous les pouvoirs en place. En même temps se faire traiter de boomer ou de vieux con, je préfère surement être un « boomer »…

Au-delà du fait qu’Apple favorise son propre système de messagerie, moi ce qui me choque, c’est le manque d’éducation ici, si votre gamin se sent exclu du groupe, car il n’a pas d’iPhone, il faut se dire que c’est une bonne chose, il ne rate rien à rester avec des individus qui le jugent sur ce qu’il possède ou non. C’est le principal problème ici, les histoires de protocole, c’est en deuxième plan.

2 J'aime

On est bien d’accord, mais ce genre de raisonnement peut être difficile à avoir pour un(e) adolescent(e). Dans un monde idéal les jeunes (et les moins jeunes) ne font pas attention aux vêtements, objets et accessoires des autres, et lorsqu’il s’agit de communiquer ils/elles vont se tourner vers ce qui fonctionne pour le plus grand nombre (typiquement WhatsApp ou Signal par exemple, dans le cas de services de messagerie).
Malheureusement, nous ne vivons pas dans un monde idéal, et la pression sociale est quelque chose de bien réelle. Et les personnes de référence sont rarement les gens pauvres, donc il y aura nettement plus de chance qu’un(e) jeune se sente exclu(e) s’il/elle ne se conforme pas à la norme édictée par le garçon/la fille/la célébrité « cool » du moment, qui appartient à une classe sociale aisée, norme qui impose d’avoir tel type de vêtements, tel accessoire, un iPhone, des AirPods, etc.
Lorsqu’on échange un courriel ou un SMS, on se moque totalement de savoir quel appareil le/la/les destinataire(s) utilise(nt) pour le lire. Ça devrait être la même chose pour les messages avec du contenu riche, et cela serait faisable grâce au standard RCS. Mais le refus d’Apple de le supporter dans iMessage rend cela impossible.

C’est indéniable, je me rappelle ma jeunesse, ce mode de pensées, on passe tous par là, et ce n’est pas forcément facile pour les jeunes de passer outre, mais qu’en est-il des parents et des écoles ? Est-ce que c’est un sujet abordé surtout a l’école, personnellement, je n’ai jamais connu de sensibilisation concernant la pression sociale chez les jeunes ?

De nos jours, il y a plus d’une méthode pour communiquer, et dans ce contexte, je pense à WhatsApp (parmi d’autres), le bon sens voudrait qu’on l’utilise si on veut inclure le maximum de gens dans les conversations de groupe, et ne pas créer des castes, c’est un mauvais mode de pensée de base, mais inculquée par qui ou quoi ? On est à l’image de nos parents et de la société malheureusement, cette étude n’est qu’un constat parmi des milliers d’autres, mais je trouve important de parler de l’origine du problème ou du moins ce qui s’en rapproche le plus.

À ma connaissance ce n’est en tout cas pas le cas en Suisse, pays dans lequel je vis.
Quant aux parents, il faudrait probablement en premier lieu qu’eux-mêmes soient capables de prendre de la distance par rapport à ça et de ne plus acheter une voiture, un vêtement ou un accessoire afin d’espérer gagner un peu de reconnaissance sociale pour que leurs enfants ne tombent pas dans les mêmes travers. :pensive:

je vous conseille d’aller demander aux principaux intéressés. car, en France du moins, ni sms ni iMessage dans cette tranche d’âge (« c’est des trucs de vieux »). Leur quotidien c’est snapchat ou les commentaires dans insta ou tiktok. Débat d’arrière garde de boomers je le crains

1 J'aime

En Europe le phénomène est quasiment inexistant, mais aux États-Unis l’iPhone représente environ 50% des appareils vendus, et les personnes riches et influentes en possèdent quasiment toujours un.
Donc les personnes influencables, et en premier lieu les jeunes, sont affectées par cette ségrégation numérique.
Et vu qu’on sait très bien que pour tout ce qui est technologique et informatique ce sont les États-Unis qui servent de référence…

Sauf qu’il y a pas besoin de 800$ pour avoir un iPhone…

1 J'aime

La réalité est plus compliquée que ça, si le gamin retourne en cours le lundi en ayant raté tout ce qu’il s’est passé sur le groupe iMessages pendant le weekend, il peut être exclu naturellement car complètement largué sur les conversations, sans pour autant être « snobé » ouvertement par ses amis.
Et encore, je parle d’un weekend. En pratique pour un ado, c’est chaque année des dizaines de weekends, des centaines de fins de journées, soirées et pas mal de semaines de vacances.

Apple n’a rien inventé là dessus, Facebook avait la même conséquence au début de son succès… Si tu voulais les photos d’un événement, fallait aller sur Facebook, donc avoir Facebook. C’est même comme ça que j’ai cédé alors que j’en voulais pas, car c’était devenu impossible de demander à tout le monde de me filer ce que je pouvais récupérer par moi-même.

Sauf que Facebook était/est sur tous les Windows, Mac, Linux… Apple pousse le curseur en intégrant une dépendance, artificielle, du service au hardware, c’est bien ce qui le rend particulièrement néfaste pour les consommateurs.

2 J'aime