Commentaires : Auteur de l'iconique photo « Lever de Terre » et astronaute d'Apollo 8, William Anders décède dans un crash d'avion

Manque d’éducation qui conduit à croire n’importe quoi mais aussi à faire des égos défaillants qui voient dans le complotisme un moyen de se grandir. « Je vois ce que les autres ne voient pas, je suis dans le secret des princes ».
Ils se sentent ainsi animé d’une sorte de supériorité, une revanche sur la réalité de le vie.

3 « J'aime »

C’est toujours pareil, ceux qui se permettent de la ramener sont toujours ceux qui en connaissent le moins et sortent toujours fièrement leurs débunkages sans même les avoir visionnés :laughing:
Regardez le documentaire dans son entièreté (ce que j’ai fait) et vous pourrez juger ensuite.
Et rien à voir avec la terre plate, c’est indiqué sur la page d’ouverture.

Avec ce discours d’aveuglement religieux tu aurais probablement fait partie de ceux qui ont condamné Galilée…

Perdre 3h30 à regarder des contre vérités scientifiques et des mensonges éhontés, non merci :rofl:
Je n’ai pas besoin de le regarder, ce sont toujours les mêmes conneries qui ressortent, dans le seul but de convaincre des pigeons (ben oui, American Moon, c’est pas gratuit à la base hein, le but c’est de faire du fric) manquant de la culture scientifique la plus élémentaire. Alors que les vraies données, elles sont gratuites (par exemple les enregistrement des conversations entre le sol et Apollo, dont American Moon prétend que les latences sont trop faibles… alors que tous les enregistrements disponibles ont des latences largement supérieures à celles que prétend American Moon :clown_face: ). La vraie connaissance scientifique, elle est gratuite.

Les théories qu’on peut voir dans les « documentaires » complotistes, ce sont des insultes aux scientifiques comme Galilée hein…

Et avec des « scientifiques » comme les complotistes en chef, on serait sans doute encore au Moyen-Âge…

2 « J'aime »

Permets moi de me sentir visé… Comme dit plus haut, j’ai travaillé sur des satellites, j’ai rencontré des gens qui ont travaillé sur les projets Mercure, Luna et Apollo. Ce sont loin d’être des rigolos (scientifiquement parlant, humainement certains sont assez « particuliers » :stuck_out_tongue: ) et leurs travaux ont servis pendant des années. L’aérospatial m’a toujours passionné, même si maintenant je suis « un cran plus bas » et que je travaille pour l’aéronautique (après avoir bosser dans l’automobile, la déchéance, mais je me suis repris depuis! :smiley: ).
Bref, je m’y connais un peu.
Edit: Je précise que je sais que je ne sais pas grand chose, je ne sais pas si l’effet Dunning-Kruger a son opposé! :stuck_out_tongue: Plus on apprend, mieux on mesure l’étendu de ce qui riste à apprendre.

1 « J'aime »

Venant d’une personne qui nous sort des énormités comme les tiennes, c’est trop drôle de te voir faire référence a Galilée.
Sachant que avec ce que tu écris, c’est clairement toi qui l’aurai condamné

1 « J'aime »

Euh …
Allo Houston on a un probleme

2 « J'aime »

L’aveuglement religieux n’est pas chez moi et ne condamne pas ceux qui ne pensent pas comme moi. J’apporte de la diversité de point de vue.

Les croyances sont une affaire de point de vue. Pas la science.

1 « J'aime »

Tu n’apportes rien d’autre que de la désinformation et du complotisme.
De plus, en quoi est ce que je fais preuve d’un aveuglement religieux ?

C’est toujours plus confortable de faire partie du troupeau et de refuser d’écouter les arguments de ceux qui osent remettre en question un discours dominant.
Je pense surtout que tu as peur de découvrir que tout ce en quoi tu as cru pourrait n’être qu’un ramassis de mensonges.
Donc on bloque tout, on se ferme, on se recroqueville en position foetale et on s’accroche à ses croyances pour ne pas devenir fou.
J’appelle ca de la faiblesse d’esprit.

Tu crois sans vouloir te poser de questions.
Dieu existe, point final.

Non. Ce n’est pas un refus d’écouter. C’est un raisonnement scientifique. Les « arguments » ne tiennent pas la route 2s face à la science et aux données disponibles (encore une fois, je redonne l’exemple tout con des enregistrements radio d’Appolo que American Moon a trafiqué, réduisant les latences, pour ensuite dire « Regardez, les latences sont trop courtes, ça prouve que c’est fake »… faut être sacrément ramoli du ciboulot pour considérer que rejeter un tel argument c’est refuser de l’écouter). C’est ça le problème.

Mais pour comprendre ça, encore faut il avoir un minimum de bagage scientifique, et pas chercher à compenser son ignorance en croyant et propageant des théories farfelues et en se sentant ainsi au-dessus du lot :rofl:

1 « J'aime »

Hahahahahahahaha!
Une perle, magique…

Le gars qui explique que je crois sans me poser de question et qui m’explique que dieux existe et que cela ne doit soulever aucune question.
Là on est sur du solide.

Et comme par hasard les astronautes d’Apollo sont les seuls humains à avoir traversé la ceinture de Van Allen sans protection contre les radiations :rofl:
Et personne n’a retenté l’exploit depuis. Tu m’étonnes!
C’est beau la science de Pif Gadget.

C’était une métaphore.
Si tu ne sais pas ce que c’est tu peux chercher le mot sur gogol.

Ils n’y sont passés que peu de temps, et pas sans blindage, les vaisseaux sont blindés (je vais peut-être t’apprendre un truc : les astronautes d’Apollo n’étaient pas à poil dans l’espace :roll_eyes: ). Et la dose de radiation qu’ils ont reçue est connue. Elle est relativement élevée par rapport à l’exposition moyenne d’un humain sur Terre, mais elle est par contre par exemple très inférieure à la dose maximale autorisée pour les gens qui travaillent au cœur des centrales nucléaires. Et eux c’est leur dose annuelle, alors que les astronautes d’Apollo n’ont fait qu’au plus deux missions.

Pour info, les ordre des grandeur :

  • exposition moyenne annuelle naturelle d’un Parisien : ~1 mSv,
  • exposition moyenne annuelle naturelle d’un Américaine en Floride : ~2 mSv
  • exposition moyenne annuelle naturelle d’un Français : ~5 mSv,
  • exposition moyenne annuelle naturelle d’un Breton : ~7 mSv,
  • exposition moyenne des travailleurs du nucléaire en France en 2020 dans le cadre de leur travail (donc en plus de l’exposition naturelle) : 1.2 mSv,
  • exposition maximale d’un astronaute sur une mission Apollo (14, celle qui a été la plus exposée) : 2.24 mSv,
  • exposition maximale d’un astronaute d’Apollo : < 4.48 mSv (deux missions maximum, donc forcément inférieur à deux fois la dose de la mission la plus irradiante),
  • exposition maximale annuelle d’un travailleur du nucléaire en France (un travailleur qui atteindrait cette dose au bout de 6 mois par exemple, il ne mettrait plus les pieds dans une centrale nucléaire pour les 6 mois suivants) : 20 mSv.

Un astronaute ayant fait deux missions Apollo a donc été exposé à la même « surdose » par rapport à sa dose naturelle qu’un travailleur du nucléaire en 4 ans de travail ou qu’un Parisien qui partirait 38 semaines dans sa vie en vacances en Bretagne. Scoop : il y a sans doute BEAUCOUP plus de monde dans ces deux dernières situations que d’astronautes d’Apollo. Et ils le vivent trèèès bien.

Et un astronaute d’Apollo qui a fait un vol dans l’année et a passé le reste de l’année en Floride aura reçu moins de radiation qu’un Breton resté toute l’année au sol…

À noter aussi qu’un vol long-courrier expose à une surdose de l’ordre de 0.004 mSv par heure de vol. Un pilote de ligne ou un personnel de cabine qui dépasse les 1120 heures de vol dans sa carrière aura donc une irradiation due à son activité professionnelle supérieure à celle des astronautes d’Apollo. Et là encore, ils sont très nombreux à dépasser ces chiffres : la plupart des pilotes ligne font ça en moins de deux ans, parfois même en à peine plus d’un an chez certaines compagnies.

Voilà. C’est ça la vraie science. Et c’est effectivement pas dans Pif Gadget qu’on va la trouver. Et encore moins sur les rézosocio des conplotistes.

Ah, le fameux « comme par hasard », expression favorite des conplotistes.

Mais en fait, non, aucun hasard. C’est juste parce que personne d’autre n’a fait de mission lunaire depuis, les Russes ayant abandonné leur programme lunaire dès le succès d’Apollo, puisque le seul but de leur programme était d’être les premiers et que ce n’était plus possible. Et en dehors d’une mission lunaire, ça n’a absolument aucun intérêt d’envoyer des hommes au-delà de la ceinture de Van Allen.

1 « J'aime »

Est-ce qu’on pourrait imaginer que les Américains aient réellement filmé en studio les premiers pas de l’Homme sur la Lune (beaucoup de complotistes citent d’ailleurs le nom de Kubrick à la réal.), pour dans le cas où la diffusion en direct n’aurait pas été possible ou interrompue pour raisons techniques ?

Cela ne me paraitrait pas improbable, en réalité. Surtout pour l’époque.
Attention, je précise bien que je ne suis pas complotiste et que je suis persuadé du fait que l’Homme a bel et bien été sur la Lune en 69 :sweat_smile:

Oui, on peut l’imaginer. Mais il serait quand même surprenant qu’après 55 ans aucune personne impliquée dans ce tournage n’en ai parlé, et qu’on ne se soit pas à un moment retrouvé aussi avec les deux versions (la vraie et la fausse tournée en studio) qui circulent… Les deux enregistrements seraient forcément distinguable l’un de l’autre, il est impossible qu’ils aient prédit avec exactitude la topographie du lieu d’alunissage, qui n’a jamais été visité avant (et de fait, de toute façon le lieu exact de l’alunissage n’était connu… qu’une fois le LEM posé, en ayant raté de plusieurs kilomètres le point visé).

Et la topographie du seul enregistrement disponible est bien conforme à ce qui a pu être vu par la suite (des sondes, y compris étrangères, qui ont photographié le lieu d’alunissage), ce qui exclu la possibilité que le vrai enregistrement n’ai pas du tout marché et que du coup seul l’enregistrement en studio soit disponible : l’enregistrement qu’on connait est bien le vrai.

À noter aussi qu’il y a eu plusieurs heures entre l’alunissage et le premier pas, ce qui laissait le temps de préparer la diffusion et de s’assurer que tout était ok techniquement (et bien sûr, ça évitait aussi de diffuser quoi que ce soit en cas de crash, l’alunissage n’ayant pour sa part pas été diffusé en direct).

Concernant l’implication de Kubrick, c’est une théorie apparue dans les années 2000 dans un faux documentaires, dont le réalisateur a reconnu le fait que les prétendus témoins étaient des acteurs.

1 « J'aime »

:joy: Nom de nom ! :joy:
Exceptionnel !

Ben, oui, bien sûr, comme par hasard. :smirk:

Bon, sinon, plus sérieusement :

C’est tellement confortable d’être dans le troupeau qui aboie le plus fort pour répandre des aneries plus grosses que le troupeau lui-même … :roll_eyes:

Le « documentaire » American Moon a été débunké des dizaines de fois.
Est-ce que tu as déjà regardé ces debunks ?
Ou alors, es-tu juste dans ta croyance, incapable de la remettre en question ?

Pour quelqu’un qui dit ne pas être aveuglé et se plaint de ceux qui sont incapable d’écouter les arguments, c’est quand-même assez troublant.

Juste un truc dont je me souviens à propos de ce « docu » : Le mec qui sert de « caution scientifique » (soit-disant) est … charpentier. :sweat_smile:

Alors, les charpentiers ont de vraies compétences (je serais bien incapable de dresser une charpente solide), mais sont-ils les plus compétents en termes de spatial ?
Permets-moi d’en douter ?

1 « J'aime »