Forum Clubic

Commentaires : Astronaute, Spationaute, Commandant… La terminologie des gens dans l’espace

Ils sont de retour dans leur capsule ! Les astro… euh, les cosmo… spatio… enfin ces gens qui sont allés dans l’espace, quoi ! Comment les appeler ? Et quel est leur rôle?

3 J'aime

Le terme Commandant n’a pas forcément une connotation militaire, dans l’aviation civile il y a le copilote et le commandant de bord, idem sur les paquebot de croisière qui ont leur commandant.
Certes on pourrait utiliser un terme d’entreprise et dire plutot le directeur ou le responsable mais cette dénomination est déja utilisé par les controleurs au sol cela pourrait donc créer une confusion. Le terme de commandant, celui qui commande, est donc venu naturellement meme si effectivement les premières missions spatiale étaient militaires et ont été la raison premiere de ce choix.
Ta remarque est très pertinente concernant les grades, il est vrai qu’en fonction de l’expérience, du nombre de mission, des qualiifcations, des responsabilité (commandant) il aurait pu etre établi une sorte d’échelon, au meme titre qu’il y en a dans la marine civile ou l’aviation civile. Chez les pilotes cela va de 1 à 4 barrettes.
On le sait, certains astronautes sont plus respecté que d’autres. Perosnne ne mettra en doute un astronautes comme chevronné que Scott Kelly (pour ne nommer qu elui) alors qu’on aura plus de réticence sur un « bleu ». Bref c’est une remarque pertinente que tu soulèves là.

Concernant l’appellation Spationaute (très à la mode à une époque où on cherchait à franciser tous les mots anglais comme cédérom, courriels, etc), il faut savoir que si les médias et hommes de lettres, ont voulu imposer ce terme en France, les spécialistes et passionnés ne l’ont jamais adoptés. Et le glas a été sonné lorsque l’ESA a officialisé le terme d’Astronaute pour son corps d’astronautes.

1 J'aime

Le terme Commandant à forcement une connotation militaire, c’est car un terme militaire de base…

Si tu voulais corriger le fait que « Commandant » ne désignait pas forcement une personne dans une entité militaire, ce n’est marqué nul part dans l’article que c’est le cas =/ . Je pense que l’auteur voulait juste lever une confusion possible faite par le lecteur car c’est un grade Français.

De mon côté, j’ai pas bien compris la différence entre « Cosmonaute » et « Astronaute », décrit tous deux comme termes génériques. La différence à la création est juste l’origine du mot ? L’un soviétique, et l’autre Américain ?

En fait c’est marrant, tout le monde veut faire des termes génériques, mais tout le monde veut qu’on utilise le sien. Ca me débecte cette idéologique à ne pas vouloir utiliser les termes de l’autre à tout prix et vouloir donner le tiens. Encore dans le cas Soviétique/USA, je comprends, vu l’époque. Mais le reste …

Oui comandant est un terme hérité de l’armée, que ce soit pour l’aviation ou la marine civile, et les astronautes maintenant. Mai sil a l’avantage d’etre clair sur le role, c’est celui qui commande, qui décide. Comme je le disais si on avait utilisé des termes civiles comme directeur ou Responsable cela aurait prêté une confusion avec les équipes au sol qui ont ces termes.
Mais la pertinence de cet article est pourquoi n’y a-t-il pas de grade au sein des corps d’astronautes et cosmonautes alors qu’il y en a dans l’aviation et la marine civile, qui ont eux aussi hérité de ces titres militaires.

Oui je sais, ça n’a pas forcément une connotation de grade militaire, mais disons que pour le béotien qui entend « commandant » ça peut laisser croire qu’il y a toute une hierarchie qui va avec. Et bien entendu il y a du respect et même une certaine distance entre certains astronautes (qui vient aussi du fait que certains « bleus » ou jeunes ne se sentent pas ou pas encore sur la même marche que certains des astronautes Apollo ou pilotes de navettes)… Même si pour avoir discuté avec pas mal d’entre eux maintenant, ce sont des gens extraordinairement ouverts et inclusifs.

L’apparition du terme spationaute me fascine à titre personnel. Surtout qu’utiliser astronaute n’est pas, et de loin pas un anglicisme, puisque tout à la base, le terme est… français. Simplement à l’époque des « blocs » (et de De Gaulle, et du non alignement) il a été de bon ton de proposer notre terme bien de chez nous.

Si mes souvenirs sont bons, le terme de Spationaute a été créé lors du vol du 1er Francais, Jean Loup Chrétien. Ca ne date pas de De Gaulle. C’était sous Mitterand. C’étiat une période où l’anglicisme passait mal en France car on voulait protéger notre langue, ce qui dans le fond était une bonne chose, mais ça a amené à des termes qui passaient mal comme Cédérom, courriel, dévédé, etc.
Aujourd’hui en acceptant les mots anglais les jeunes (on le voit bien sur youtube) parlent de plus en plus en franglais, c’est presque pire que de faire de la mauvaise traduction de type cédérom.
entendre par exempel des gamers dire « je vais focus la target » ou « j’ai respawn à coté d’un loot ».
Mais comme tu le dis très bien, astronaute est un terme bien francais, il n’était donc pas utile de chercher un autre mot.
Certains diront que astronaute est réservé à ceux ayant marché sur un autre astre, alors qu’il désigne surtout (poétiquement) une personne voyageant dans les étoiles. D’autres diront que cosmos est un terme plus vaste puisqu’il fait référence à l’univers. Il n’est pas faux de penser que spationaute faire simplement référence à l’espace et est plus juste. Mais l’habitude fait que tout le monde a adopté depuis très longtemps le terme d’astronaute, qui est nettement le plus jolie.

Non, je l’ai écrit dans l’article et je le réécris, spationaute est bien antérieur au vol de JLC. Il a d’ailleurs été validé par l’Académie en '72, et il a été utilisé à partir des années 60, et donc… en période gaulliste. Gaullienne. Quand De Gaulle était vivant.

J’approuve globalement le reste du commentaire, même si je n’ai rien contre le franglicisme à titre personnel. Pour moi une langue ça vit, ça se transforme en permanence même si certains trouvent ça moche. Mais c’est une opinion parmi d’autres, et j’essaie de faire l’effort d’écrire correctement dans les médias (J’essaie car ce n’est pas toujours parfait non plus, on fait tous des erreurs de terminologie car on peut toujours être plus précis).

Eric, cela devient lassant de te dire merci. Il est donc hors de question que je te remercie pour cet article. Non mais!!!

1 J'aime

Il était parfaitement logique, pour les soviétiques, de parler de « cosmonautes » puisque l’on parle de cosmonautique chez les russes depuis le grand Constantin Tsiolkovski et même avant. Même logique chez les américains qui ont toujours parlé d"astronautique et donc d’astronautes. Il suffit de relire des ouvrages des années 50 pour s’en convaincre. Je me souviens que lors des vols en haute altitudes du X-15 on disait que ses pilotes étaient les premiers astronautes surtout depuis le vol 91 où Joe Walker atteignît les 108 kms env. Quant à « spationaute », que dire…