Forum Clubic

Commentaires : Ariane 6 : le fleuron européen piétine malgré les essais à venir

Longtemps promis pour juillet 2020, le premier décollage du lanceur est repoussé au moins jusqu’à mi-2022
. Alors même que les critiques se font pressantes en Europe, plusieurs essais indispensables sont encore en préparation… Mais que reste-t-il à faire pour mettre en service Ariane 6
?

2 J'aime

L’Europe avec autant de pays, autant de moyens n’arrive pas à concurrencer SpaceX, c’est vraiment triste d’en arriver là…

5 J'aime

Très bon article de Clubic nouvelle version.

5 J'aime

SpaceX a un énorme soutien financier de la NASA, il n’y a pas d’équivalent en
Europe.

5 J'aime

Arianespace a le soutien financier de l’Europe. Ce sont les gouvernements qui paient.
SpaceX a le soutien de la NASA et de l’USAF, donc indirectement du gouvernement américain.
Bon la différence c’est que coté US le gouvernement fourni énormément plus de contrats de lancements à SpaceX que l’UE n’en fourni pour Arianespace. Les lancements institutionaux européen partaient très souvent sur Soyouz. Il a fallu un moment pour que l’Europe comprennent qu’il fallait les réserver à nos lanceurs si on voulait sauver notre secteur spatial.

De toute façon la bataille est perdue, Ariane ne peut plus rivaliser avec SpaceX (trop innovante, trop rapide, trop soutenue) et je pense qu’elle ne cherche plus à le faire. Comme d’autres lanceurs nationaux tel que les HII-A, je pense que Ariane se limitera principalement aux lancements nationaux pour garder une indépendance spatiale. Les lancements commerciaux se feront de plus en plus rare il faut le reconnaitre. On peut meme espérer que l’Europe s’intégrera plus dans le programme lunaire pour compenser les pertes du marché commercial.

Complètement faux, SpaceX a des clients. Point. Ils sont juste plus compétitifs que les autres et raflent les contrats.

Eh ben, voyez-vous ça ? Je suis d’accord avec toi ! !

Exactement. La NASA et les missions militaires subventionnent à mort SpaceX, ce qui n’enlève rien d’ailleurs au succès incroyable du bébé d’Elon Musk ! Ces missions à tarifs élevés permettent en plus à SpaceX de casser les prix sur les missions vraiement privées.

Quand les clients sont très souvent le gouvernement américain qui subventionne le développement de solutions spatiales américaines via des appels d’offre à budgets stratosphériques, ce dont Arianespace dispose à coté c’est de l’argent de poche.

Tu peux appeler ça des clients si tu veux, et ça ne retire rien au succès très inspirant de SpaceX, mais il faut regarder les choses en face.

Tiens juste un exemple, mais en cherchant on en trouve d’autres : When It Comes To Military Launches, SpaceX May No Longer Be The Low-Cost Provider (forbes.com)
Un lancement unique de Falcon Heavy pour 316 millions de $, bizarre bizarre…

5 J'aime

Le gouvernement américain investi 40 milliards d’euros. L’UE (et la Chine) 10 milliards. Mais surtout, les lanceurs ne sont pas dans les mêmes catégories (objectifs et critères différents).

Ariane 5 est fait pour envoyer deux satellites lourds. Falcon 9 une seule. Envoyer 2 satellites coûte donc moins cher mais oblige à des concessions parfois trop contraignantes : trouver un autre partenaire pour partager les frais, trouver un agenda commun, etc.

Mécaniquement, il y a plus de lancements pour Falcon 9 mais si on regarde le nombre de satellites mis en orbite, Ariane 5 s’en sort très bien pour un lanceur bien plus âgé (chiffre de 2018) :

  • charges commerciales : 10 contre 14
  • charges géostationnaires : 9 contre 8

Ensuite, chaque État va majoritairement utilisé majoritairement ses propres lanceurs, ce qui est normal puisque adapté à ses besoins :

  • « Longue-marche 5 » pour la Chine
  • « Ariane 5 » pour l’Europe
  • « Delta IV » ou « Falcon 9 » pour les USA
  • « Proton M » pour la Russie

D’autres pays veulent aussi se positionner ou au moins se rendre indépendants (par exemple : l’Inde).

4 J'aime

Avec la vignette de l’article représentant une fusée au décollage, j’ai cru à une news sur Battlefield 2042… OK je sors :raising_hand_man:

1 J'aime

Super article, ça change des autres articles récents version Closer de la tech.

La vraie différence entre SpaceX et ArianeGroup, c’est le marketing. C’est le point que nous, Européens, ne comprenons pas. Comme l’a fait remarqué @Bibifokencalecon, Ariane5 et bientôt Ariane 6 n’ont pas à rougir des modèles équivalents chez SpaceX.

Par contre, SpaceX, dès qu’il visse un boulon, il fait un post Twitter, il fait une vidéo Télégram, il appelle sa grand mère pour que tout le club de bridge soit au courant.

Chez nous ? Rien.

À croire que l’on tient vraiment à ce que l’on ne parle que des échecs d’Ariane Group, mais jamais de ces succès.

Sûr, on a pas non plus le tonton d’Amérique qui peut investir 300 millions d’euros sur un coup de tête, donc tout doit être réfléchi par une équipe gigantesque pour éviter les merdes possibles sur le seul prototype qui sera construit, au lieu de faire exploser les 10 prototypes version western, mais honnêtement, le résultat est le même à la fin.

1 J'aime

C’est vraiment dommage que l’europe soit loin derrière pour le moment, mais bon, faut espérer que le made in France soit un gage de qualité pour le futur.

" au lieu de faire exploser les 10 prototypes version western, mais honnêtement, le résultat est le même à la fin. "

A la fin, oui mais quand est la fin ( en particulier pour celui qui ne fait pas exploser 10 prototypes ) ?

1 J'aime

Quand la mission demandée à la fusée est remplie. Ici on parle de mettre en orbite des gros satellites. Mais je suis d’accord que le starship est d’un autre calibre ici (sans rappel avec le western, juré), vu qu’il ne sert pas à la même chose.

Si Space X fait mieux et moins cher, alors c’est bien normal qu’ils aient plus de succès.

Arianne c’était un nom qui méritait le respect il y a une ou deux décennies…

Aujourd’hui bof…

C’est Ariane pas Arianne. Vous confondez avec Marianne.
Pour votre info Ariane mérite toujours le respect, son taux de fiabilité est exemplaire. Le problème c’est que notre lanceur lourd a maintenant presque 30 ans et sa conception est encore plus vieille, ce qui est très long, trop visiblement, et l’Europe s’est un peu endormie sur ses lauriers. Ils auraient du mieux anticiper les nouveaux marché et la concurrence.
En même temps ça fait 15 ans qu’on nous annoncait la fin d’Ariane, avec la concurrence russe, puis chinoise, puis avec Sealaunch et finalement Ariane a été la seule à tenir bon donc ils se sont cru invulnérable. Tout du moins jusqu’à un certain point et l’arrivée d’un nouveau concept du coté américain, les lanceurs privés avec le soutien financier (et technique) de l’administration US.
L’ESA aurait du engager l’étude d’Ariane 6 bien plus tot, ne serait que pour réduire les couts (meme si Ariane 5 n’est pas forcément si cher quand on ramène le prix par satellite). Le concept de la réutilisation était autrefois un pari, et aujourd’hui encore on ne sait pas si ce serait viable, surtout pour une agence qui fait peu de lancements, mais ils auraient pu au moins prévoir un nouveau lanceur plus moderne, avec de nouveaux matériaux et technologies plus performantes et moins couteuses. du coup, ils ont attendu, attendu, et maintenant ils sont terriblement ne retard, meme si Ariane 5 reste un lanceur performant, fiable et respecté.
Bon cela dit on s’attaque souvent à Ariane mais coté Boeing ou LM ce n’était guère mieux. Ils ont tardé à remplacer les Delta et Atlas, et leur remplacante commune, la Vulcan, se fait attendre. Coté NASA avec la NASA ça traine fortement aussi. N’oublions pas qu’Ariane est un lanceur étatique, qui répond donc à de plus nombreuses contraintes administratives. Peut etre devrions nous refair ele coup d’Airbus pour le spatial, un constructeur privé qui décide seul de sa stratégie et de ce qu’il doit faire de son argent. Mais l’europe devient un ogre administratif et je doute qu’elle soit capable de refaire le coup d’Airbus.

Il faut dire qu’il ne suffit pas d’assembler Ariane 6, de la mettre à la verticale puis d’appuyer sur un bouton. Ah non, on m’aurait menti :rofl:
Pauvre Ariane, j’espère qu’ils vont se remettre de ce mauvais coup et repartir de plus belle.:smile: