Commentaires : Après Lewis Hamilton, Nico Rosberg rejoint l'Extreme E

Quelques semaines après Lewis Hamilton, son ancien équipier en Formule 1, Nico Rosberg a annoncé l’engagement de sa propre équipe dans la discipline qui prône la défense de l’environnement.

« Celles-ci se dérouleront dans des endroits menacés de la planète, comme la forêt amazonienne, le Groenland ou l’Himalaya »
Il y a surement des pensées vertueuses (mais aussi affairistes) derrière cette initiative, mais j’ai du mal à comprendre en quoi des courses dans ces endroits seraient utiles en quoi que ce soit.
ok, les véhicules sont électriques mais toute la caravane qui va se déplacer pour organiser ces courses va générer son lot de nuisances sans parler de la fabrication du matériel, électrique ou pas.
Si on veut vraiment s’occuper de ces endroits il y a sans doute d’autres moyens de le faire et le premier d’entre eux serait d’arrêter de les polluer par notre seule présence.

6 « J'aime »

Elles ont quand même une bien plus belle gueule qu’un cybertruck

1 « J'aime »

Oui et non, l’empreinte écologique de l’évènement peut-être contrebalancée par le focus qu’elle déclenchera sur les lieux en questions et problématiques associées. S’ils arrivent à faire les choses bien cela pourrait faire un peu comme l’évènement des enfoirés pour les restos du cœur : bien sûr parfois polémique mais utile pour sensibiliser et mobiliser le grand public.

cela permettra justement d’en parler dans les média qui diffuseront les rallys. Après c’est le but, je ne sais pas si c’est le meilleur moyen.

C’est le monde du spectacle. On vont en parler, ça fera des jolies images, on étalera de belles intentions, ça soulagera un peu la conscience… et tout le monde va passer à autre chose.
Les actions de terrain, ceux qui se battent au jour le jour pour l’Amazonie ou pour alerter sur les conséquences de la fonte rapide des glaciers de la chaîne himalayenne, sont beaucoup moins médiatisés parce que moins spectaculaires que des bolides d’anciens champions du monde.

C’est peut être aussi l’occasion de parler de ces gens, peut être il y aurait un peu de compassion.

Parce que vous pensez que ceux qui regardent ce « sport » en ont quelque chose à braire de ces gens ?
@Cirdan : vous avez tout à fait raison, à 200%.

Cette excuse a déjà servi pendant 20 ans pour le Paris-Dakar. neutre

C’est pas faux.