Forum Clubic

Commentaires : Android va empêcher les apps de se voir entre elles

À moins d’y être autorisées par Google, les applications ne pourront plus consulter la liste des applis installées sur un appareil sous Android.

Encore un perte de fonctionnalité/liberté sous couvert de sécurité. Qui est-ce que ça va vraiment impacter?

Les magasins d’applications tiers comme F-Droid, Magisk, etc… Qui ne pourront donc plus détecter lorsqu’une application a été désinstallée ailleurs que par leur propre mécanisme.

Donc, perte de synchro entre la liste des applications installées et ce que le logiciel en a conscience => les développeurs devront finalement supprimer la fonction, ce qui désavantagera encore plus la concurrence (déjà que Google se réserve le privilège de pouvoir installer une application et ses mises à jour en arrière plan, alors que tous les autres magasins ne peuvent pas le faire et donc doivent supporter des pages « installer la mise à jour » manuelles super pénibles).

Sans parler de leur « App protect » non désactivable qui est pénible à chaque scan lorsque l’on installe une appli qui ne leur plaît pas.

J’aimerais bien savoir ce que fait la commission anti monopole de l’Europe, car là, c’est encore une dent dans la libre concurrence.

t’as lu que le titre?

3 J'aime

xryl a raison: devoir obtenir la bénédiction de Google avant de pouvoir demander l’autorisation à l’utilisateur, c’est un non-sens à mon avis.

Après le débâcle lié aux permissions SMS/Logs des appels qui a bloqué de nombreuses applications parfaitement légitimes, ça devient de pire en pire. Dommage car Android était un super OS au départ. Là Google continue de le faire régresser avec ce comportement insupportable « on va baby-sitter les utilisateurs et traiter les développeurs comme de la m**** ».

PS: j’adore Android (je n’utiliserais jamais d’iPhone) mais il faut bien admettre que le process d’approbation « humaine » des apps qu’ils ont introduit depuis 2-3 ans, est totalement foireux. Tellement bête que c’en est risible, et insupportable pour les devs.

gamez a raison, ca ne va pas changer grand chose a part pour ceux qui prenaient les infos sans raison.

@Blap Absolument pas d’accord. Ça c’est la théorie. En pratique, plein d’applis légitimes et tellement utiles pour les gens depuis des années, vont soudainement perdre ce droit, à cause du process de review foireux de Google.
Ça a été le cas pour les SMS/Call logs et ce sera pareil pour ce droit-ci.
Alors oui, ça empêchera à coup sûr un grand nombre d’apps pourries d’accéder à la liste des apps, mais à quel prix ?
Je préfère 1000 fois faire un peu attention à ce que j’installe, plutôt que de donner ce genre de pouvoir à Google.
Quand je pense qu’au départ Google Play était ouvert à tous, pour tous types d’apps… c’est déprimant.

Par ailleurs, à partir de novembre 2021, toutes les nouvelles applications ou mises à jour d’app soumises sur le Play Store devront cibler Android 11 au minimum.

Cela veut t’il dire que les smartphones sous Android 10 ne pourront plus recevoir d’applications mises à jour, ni de nouvelles applications ?

Rappelons que des smartphones sous Android 10 sont encore vendus actuellement.

@KlingonBrain
Non non, pas de souci de ce côté-là. Cela signifie simplement que les nouvelles versions des appli devront se conformer aux nouvelles exigences d’Android 11, mais elles peuvent rester rétro-compatibles avec les anciennes versions d’Android sans aucun problème. Bien sûr, là tout dépend de la bonne volonté des développeurs.

Le commentaire de xryl évoque un vrai risque, et c’est probablement ce qu’il va se passer si les instances Européennes ne réagissent pas.

Il faut bien comprendre que si seul Anroid/Google peut contrôler ce que fait et utilise comme données une application sur le téléphone, alors il faut se poser la question de qui contrôle alors Android/Google.

Ca peut paraître une bonne idée, pour une application bancaire par exemple. Encore faut-il avoir confiance en sa banque pour qu’elle n’utilise pas plus de données que nécessaires ou ne partage pas vos données. Dans ce cas on peut essayer de faire confiance aux règles bancaires et à la RGPD même si ce n’est pas une garantie absolue.

En revanche, qui va contrôler ce que fait une application comme Whatsapp, ou tout autre application qui utilisent ou transmettent des données à des plateformes publicitaires ou même gouvernementales, en dehors d’Android/Google. Personne…

Une application de firewall, qui est un élément de sécurité et qui utilise certaines des données des autres applications pourra-t-elle encore fonctionner avec une telle politique ?

Au final, xryl pose la bien la question: Faut-il laisser Adroid/Google avoir le monopole et gérer ça pour vous ?

Faut-il attendre un OS chinois, l’Europe est larguée de toute façon, et c’est définitif. Les allemands, comme les bataves, ne veulent pas fâcher Oncle Sam pour continuer à commercer. Alors la RGPD …

Merci pour cette précision. :slightly_smiling_face: