Forum Clubic

Commentaires : AMD : le stepping B2 des Ryzen n'ouvre finalement pas la voie aux 5950 XT et 5600 XT

Il faudra encore patienter pour voir arriver des versions véritablement rafraîchies des Ryzen série 5000.

Oui, en effet, certainement plus des amélioration au niveau de la gravure et donc de la productivité. En même temps pour une fois qu’une annonce ne nous promet pas la lune, ça a un coté reposant.

Mon 5950X / B0 peut encaisser un 5084 Mhz en boost (stock et sans bidouille sur la carte mère)

Peut-être qu’ils ont revu leur copie consternant les failles apparues ressemant et qui étaient jusque là associées exclusivement aux processeurs Intel. code: Take A Way, faille meltdown (faille de sécurité spectre). De plus il est précisé que les failles récemment trouvées sont particulièrement dangereuse. (Clubic, un article sur ce sujet svp).

AMD devrait surtout travailler sur la nouvelle génération avec la Ddr5.
Qu’investir dans sa plateforme actuelle.
Intel n’est plus une si grande menace pour AMD maintenant.
Tout va se jouer en fin de l’année.
La compétition va être exhaustive.

Le pire c’est que c’est un terrain complètement inconnu.
Ni l’un , ni l’autre peuvent avoir une idée de la puissance du processeur de son compétiteur avec la ddr5.

Je vois pas trop de raison que la DDR5 révolutionne quoi que ce soit au niveau des performances des CPU, pas plus que les précédentes générations de DDR : le type de mémoire utilisé n’affecte pas la façon de concevoir les unités de traitement du CPU (d’ailleurs, il y a eu des CPU capable de fonctionner avec plusieurs types de mémoire, et à une époque c’était même totalement indépendant, puisque le contrôleur mémoire était sur la carte mère, pas dans le même package que le CPU).

Et le fait de sortir des nouvelles révisions des CPU DDR4 n’implique pas qu’ils ne sont pas en même temps en train de travailler sur un nouveau contrôleur mémoire DDR5.

Oui la conception et la gestion est complétement différente vs les anciens ddr1234.
Avant c’était surtout une question de rapidité maintenant c’est une question de gestion 25% vs aucun gestion.
Plus besoin de rafraichir complètement les die de la mémoire comme avant.
La mémoire est toujours accessible même sous refresh qui peut être partiel maintenant.
Çà n’existait pas avant.
Plus de lock :slight_smile:

Ça n’a rien à voir avec les unités d’exécution… Ce ne sont pas les unités d’exécution qui gèrent la mémoire. Les unités d’exécution, tout ce qu’elles savent de la mémoire, c’est les adresses. C’est tout, rien d’autre. Le processeur ne communique pas avec la mémoire.

C’est le boulot du contrôleur mémoire, qui est un élément externe par rapport aux cœurs d’exécution, même si c’est aujourd’hui intégré au sein d’un même die.

Tu peux prendre un Pentium de première génération, tu pourras le coupler à de la DDR5 pour peu que tu développes un contrôleur mémoire DDR5 compatible avec le bus système du Pentium.

Tout comme tu pourrais faire tourner un cœur d’exécution Ryzen avec de la SDRAM première génération des années 90, pour peu que le contrôleur mémoire soit adapté.

Et non, la nouvelle gestion du refresh sur la DDR5 ne va pas faire de révolution côté performance. Parce que dans la vraie vie, c’est très rare que le CPU se retrouve en attente de données parce que la RAM est en train de faire un refresh : un CPU ne travaille quasiment que sur des données qui sont déjà en cache, voire dans ses registres. Avec 4 banks, ça revient en gros à diviser par 4 la fréquence d’un événement qui doit arriver peut-être une fois tous les 10000 accès à une adresse, probablement même encore moins (sachant que rien que le hit rate du cache L1, il est déjà de l’ordre de 95%, donc sur 10000 accès à une adresse, t’en as 9500 qui sont servis par le cache L1, sur les 500 restants tu en as encore une bonne part qui vont être servis par le L2 et le L3… c’est vraiment pas de bol si à la fin les rares fois où tu dois aller chercher en RAM tu tombes sur le moment où ça refresh (moins de 1% du temps sur les DDR4)…

Micron promet un gain de débit de l’ordre de 5-10% grâce à ça (sachant que c’est sur une mesure de débit que les refresh ont le plus d’impact, car là justement le cache CPU n’intervient plus… mais ce n’est pas représentatif des usages réels), ce qui est quasiment négligeable en terme d’impact sur les performances globales, 5-10% de gain de débit, ça doit se traduire par du 1-2% de performances globales, grand max…

Dans chaque die il y a des endroits qui sont plus rapide que d’autre comme sur les hdd mécanique.
Maintenant on peu sélectionné la partie la plus rapide pour faire une chose et une autre partie moins rapide pour faire d’autre chose d’une façon plus efficace .

C’est à fin du rafraîchissement en parallèle.
Par-contre ; j’ai fait des recherches sur internet et c’est vrai que la mémoire d’une processeur ne se rafraichit pas souvent 0.4% du temps qui n’est vraiment pas beaucoup.

Mais on verra comment cela s’avéra quand les nouveaux processeurs sortiront compatible avec la ddr5.
Aussi que le monde ne s’imaginera pas que la Ddr4 va disparaitre du jour au lendemain pas ce que la Ddr5 ne sera pas donnée .
J’imagine déjà des prix débutant à plus de 200 euros pour seulement 16 gi de mémoire .